Retrait aux examens & justification d’indisposition

  • En cas de force majeure empêchant un étudiant de se présenter à un examen, une demande de retrait motivée doit être soumise au bureau des examens AVANT le début de l’examen ; seules des situations exceptionnelles dûment attestées peuvent être soumises après le début de l’examen.
  • Pour pouvoir être admise, toute indisposition ou absence pendant les examens doit être certifiée médicalement dans les 3 jours ouvrables qui la suivent et accompagnée d’une lettre explicative pour la poursuite des examens. 
  • Si l’étudiant se sent tout à coup mal pendant l’examen, il peut quitter l’épreuve au plus tard à mi-temps de l’examen après avoir averti le surveillant et lui avoir remis son examen. Celui-ci ne sera pas corrigé. L’étudiant devra alors se rendre immédiatement chez le médecin et faire établir un certificat médical, daté du jour dudit examen, qui certifie alors son incapacité à présenter cet examen. Ce certificat sera remis au Bureau des examens de l’Ecole de médecine selon les prescriptions susmentionnées. Un étudiant qui se sent mal pendant l’examen mais qui décide de mener l’examen à terme ne pourra faire valoir rétroactivement une justification d’indisposition pendant l’examen.
  • En tout état de cause, aucun certificat remis après la communication des résultats ne pourra être pris en considération. 
  • La faculté se réserve le droit de soumettre les certificats médicaux au médecin cantonal. 
Partagez:
chuv-logo.svg