Participantes de l'UNIL au programme H.I.T.

Portrait des participantes de l'UNIL

Les professeures Bernardi, Green et Jendly ont été sélectionnées parmi de nombreuses candidates pour le programme H.I.T. Elles nous expliquent pourquoi elles ont souhaité participer à ce programme et en quoi un tel programme est utile pour les professeures en général. 

 

Laura Bernardi

Professeure ordinaire à l’Institut des sciences sociales, Faculté des sciences sociales et politiques

Page Unisciences

 

14-3_Laura Bernardi.jpg

 

"Au cours de ma carrière, j'ai eu l'occasion d'occuper plusieurs postes de direction de natures diverses aux Etats-Unis, en Allemagne, en Suisse et en France. Je suis actuellement à un stade de ma trajectoire professionnelle où les sollicitations pour assumer des responsabilités à la fois scientifiques et de gouvernance augmentent de façon exponentielle et j'espère que H.I.T. me donnera l'occasion de réfléchir sur mes propres expériences passées et les défis liés à celles à venir et d'apprendre de ces femmes universitaires qui sont plus avancées dans cette voie. Mes observations et mon expérience jusqu'à présent me disent que le genre joue un rôle important dans les processus de prise de décision de diverses manières et j'aimerais savoir comment d'autres femmes occupant des postes de direction y font face. Je suis convaincue qu'un leadership plus équilibré en terme de genre améliore le contexte académique grâce à des critères plus clairs et plus transparents ainsi qu'à des possibilités de carrière universitaire plus équitables pour tout le monde, pas seulement pour les femmes".
 
"Nous nous lançons souvent dans le domaine de la gouvernance sans formation spécifique et sans échange transparent avec nos pairs sur ce que cela peut représenter. J'ai développé mes compétences en observant ce que j'ai perçu comme de bonnes ou de mauvaises pratiques ou en suivant les conseils de mes prédécesseurs (souvent des hommes), en investissant des heures supplémentaires et en improvisant assez souvent. Pourtant, la nature différente de la direction d'un projet de recherche et de la direction d'autres organes académiques est évidente ; cette dernière tâche exige souvent encore plus la capacité de gérer des objectifs et des intérêts divergents, des perspectives et des cultures de travail différentes, en veillant à une représentation équilibrée et à la durabilité d'un environnement coopératif. Ces exigences rendent le rôle de leadership dans les instances académiques extrêmement exigeant d'une part et, d'autre part, valent la peine d'investir du temps personnel et collectif pour s'y préparer. 
Malgré les inquiétudes qui peuvent accompagner le fait de quitter la zone de confort de la recherche et de l'enseignement, je suis convaincue que les professeures doivent s'engager à la fois dans le mentorat et le leadership, puisque nous contribuons à la science en faisant de la recherche de qualité et en créant, gérant et maintenant de bonnes politiques et pratiques scientifiques."

 

Eva Green

Professeure associée à l’Institut de psychologie, Faculté des sciences sociales et politiques

Page Unisciences

 

EGreen_2018.jpg

 

"Après une année d’expériences très intéressantes comme Vice-Doyenne Relève & Égalité à la Faculté des SSP j’ai dû apprendre beaucoup de choses « sur le tas ». Je suis maintenant curieuse d’apprendre et de réfléchir davantage sur différents aspects de leadership académique via des ateliers et le partage avec les autres participantes de ce programme. J’espère aussi pouvoir découvrir de nouvelles pistes pour développer une culture académique promouvant l’égalité que je pourrai partager avec mes collègues. Même si le plan égalité de notre faculté est ambitieux, et que plusieurs éléments sont déjà implémentés, il y a beaucoup de défis qui restent. Notamment la manière d’encourager et de soutenir des jeunes chercheuses brillantes pour qu’elles puissent rester dans le monde académique tout en sachant que la conciliation travail-famille reste très compliquée en Suisse avec un système de garde et parascolaire limité."

 

"Il sera plus facile de répondre à cette question à la fin du programme, mais je suppose qu’une telle formation serait utile pour les professeures ET les professeurs. Certes l’objectif de ce programme spécifique est d’encourager les femmes à assumer des rôles de leadership académique de haut niveau, mais le contenu du programme vaut autant pour les femmes que pour les hommes. Il y a un présupposé implicite qu’on acquiert des compétences de leadership lorsque l’on occupe de telles positions, et sans doute, on apprend beaucoup en faisant. Or, sans vouloir transformer les professeur·e·s en managers professionnel·le·s, une formation sensible au genre plus généralisée assurerait quelques compétences de base, par exemple concernant la planification et les enjeux institutionnels, les ressources humaines, et la gestion des conflits à différents niveaux. Une telle formation fournirait alors un soutien et des outils précieux pour toute personne débutant dans ces rôles."

 

Manon Jendly

Professeure associée au Département de criminologie, Faculté de droit, des sciences criminelles de d’administration publique

Page Unisciences

 

PictManon.jpeg

 

"Je souhaite jouer un rôle plus important dans la promotion, dans mon Université, d'une meilleure représentation de la diversité en termes de genre, de race, d’origine et d’orientation sexuelle, notamment. A travers le programme H.I.T, j’espère acquérir de nouvelles compétences pour susciter et participer plus activement à des initiatives visant une académie définitivement plus inclusive."

 

"Le programme H.I.T. ambitionne de formaliser les compétences en leadership des professeures, renforcer leur réseau et leur donner des clés pour impacter la vision à long terme du système universitaire suisse. En reconnaissant expressément leur pouvoir de changement, il soutient leur engagement, renforce leurs aspirations et valorise leur place dans l'évolution de pratiques et politiques d'égalité plurielle en milieu académique."

 

Suivez nous:    
Partagez:
Vieux Pressoir  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 20 59