Robert M. Waterhouse

waterhouse.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 17 août 2017

Robert M. Waterhouse, professeur assistant boursier FNS

Biochimiste et bioinformaticien de formation, Robert M. Waterhouse utilise la génomique comparative chez les insectes pour mieux comprendre les grands principes de l’évolution. Il a été nommé professeur assistant boursier FNS au Département d’écologie et d’évolution (DEE) de l’UNIL dès le 1er septembre 2017.

Fasciné par l’évolution des génomes, Robert Waterhouse utilise la biologie computationnelle, ainsi que la génomique fonctionnelle et comparative pour mettre en lumière les grands principes de l’évolution. Il étudie l’évolution du système immunitaire chez les moustiques vecteurs de maladies pendant son doctorat, puis joue un rôle crucial dans le séquençage des génomes de plusieurs de ces espèces de moustiques, ainsi que dans l’analyse génomique comparative entre divers insectes et arthropodes1. Il mène également des recherches en orthologie2 à grande échelle, dans le but d’élucider les liens évolutifs entre les gènes.

La grande diversité des insectes et leurs innombrables adaptations évolutives pour exploiter de nombreuses niches écologiques en font des modèles idéaux pour étudier le lien entre évolution et fonctionnement géniques. Dans le cadre de sa nomination, Robert Waterhouse désire poursuivre ses travaux sur la conservation des gènes, ou leur divergence, entre différentes espèces d’insectes et l’impact sur la fonction génique et les mécanismes d’adaptation. Le professeur vise également à développer des outils computationnels pour exploiter les nombreuses données issues de la génomique comparative et les mettre en lien avec les caractéristiques et fonctions biologiques, tout en s’assurant que ces outils pourront s’adapter à la quantité toujours grandissante de données génomiques. La mise en évidence de ces signatures biologiques devrait permettre de prédire des fonctions encore inconnues de milliers de gènes, avec des applications dans des domaines aussi divers que la médecine, la biologie animale, la biologie de l’environnement et l’agriculture.

Les travaux de Robert Waterhouse ont été récompensés par plusieurs financements, dont une bourse du Wellcome Trust (2004), un financement du FNS (2012) et une bourse Marie-Curie (2013). Le scientifique a également publié une cinquantaine d’articles dans des revues scientifiques de référence, telles que Science (9 fois), Nature (1 fois), PNAS (4 fois), Nucleic Acids Research (5 fois), Genome Biology (4 fois) et Genome Research (2 fois). Il est par ailleurs très impliqué dans l’enseignement pré- et post-gradué, a supervisé plusieurs étudiants et doctorants, et organisé plusieurs ateliers de formation pour les chercheurs en Suisse et à l'étranger, notamment en Afrique du Sud.

1Arthropodes: embranchement d’animaux invertébrés

2Orthologie: étude des liens évolutifs entre des gènes présents chez des espèces différentes

Bio express

1981 Naissance au Royaume du Swaziland, en Afrique australe
2004 Master en biochimie moléculaire et cellulaire, Université d’Oxford, Royaume-Uni
2005 Master en bioinformatique, Imperial College London, Royaume-Uni
2009 Thèse de doctorat dans le groupe du Prof. George Christophides, Imperial College London, Royaume-Uni
2009-2012 Postdoctorat dans le groupe du Prof. Evgeny Zdobnov, Ecole de médecine de l’Université de Genève
2013-2014 Chercheur boursier Marie-Curie, Groupe du Prof. Manolis Kellis, Massachusetts Institute of Technology (MIT), Etats-Unis
2015 Chercheur boursier Marie-Curie, Groupe Prof. Evgeny Zdobnov, Université de Genève
2016-2017 Maître assistant, Groupe Prof. Evgeny Zdobnov, Université de Genève & SIB Institut suisse de bioinformatique
dès 2017 Professeur assistant boursier FNS, Département d'écologie et évolution UNIL

Par: Caroline Ronzaud/Communication FBM

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg