Patrice Mangin

mangin.png
© Eric Deroze, SAM

Version du 17 juin 2015

Patrice Mangin, professeur honoraire de l'UNIL

Fondateur du Centre universitaire romand de médecine légale (CURML), premier doyen de la Faculté de biologie et de médecine (FBM) de l’Université de Lausanne, Patrice Mangin a été l’artisan de collaborations interinstitutionelles et intercantonales exemplaires. Sous son impulsion, la FBM a pris son envol et la médecine légale romande a connu une remarquable prospérité, exploitant au mieux les dernières avancées technologiques en génétique, en toxicologie ou dans la lutte contre le dopage. Plusieurs sous-unités, comme la médecine du trafic, la médecine des violences et l’imagerie forensique, ont également vu le jour, contribuant au rayonnement international du CURML.

Né à Douala (Cameroun) en 1950, Patrice Mangin étudie la médecine à Paris et Strasbourg. Après sa spécialisation en médecine légale, il complète sa formation avec un doctorat ès sciences (PhD, 1985) à une époque où les innovations s’enchaînent rapidement en biologie et en toxicologie. Jeune légiste, il développe, avec son collègue Bertrand Ludes, l’étude des empreintes génétiques par des méthodes de biologie moléculaire et l’utilisation des diatomées pour mieux caractériser les noyades. En toxicologie, il contribue aussi au développement de l’analyse des cheveux comme nouvelle méthode analytique d’une exposition chronique à une substance toxique. À quarante ans, il prend la tête de l’Institut de médecine légale et de médecine sociale de Strasbourg, avant de rejoindre Lausanne en 1996 comme professeur ordinaire de l’UNIL et directeur de l’Institut universitaire de médecine légale.

La renommée de neutralité et d’impartialité de Patrice Mangin est associée à plusieurs grandes affaires juridico-médiatiques de ces dernières années : Lady Di, Yasser Arafat, les affaires Borel, Luca et Ségalat, etc. L’homme a le courage de ses opinions et ne plie pas sous la pression quels que soit les enjeux politiques et économiques.

Parallèlement à ses fonctions d’expert légiste internationalement reconnues, ce diplomate d’exception relève également les défis locaux. Il est élu Président de la Société suisse de médecine légale (1999-2002) et vice-Doyen à la recherche de la Faculté de médecine de Lausanne (1999-2003), avant d’entrer à la direction générale du CHUV (2001-2006) et de prendre les rênes de la toute nouvelle Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne (2003-2006). Sa vision stratégique et scientifique ainsi que ses talents de négociateur ont permis de marier avec succès les cultures différentes - et parfois opposées - de la Faculté, de l’Hôpital, de la médecine ou de la biologie.

C’est avec la même finesse que Patrice Mangin crée le CURML en 2007, franchissant tous les clivages politiques et institutionnels entre Vaud et Genève. En patron visionnaire, il a su s’entourer de collaborateurs et d’équipes hautement qualifiés et conduire le CURML vers des technologies pionnières. Celui qui a également été le chef du Département de médecine et santé communautaires du CHUV (2011-2015), laisse derrière lui des institutions ambitieuses et solides.

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg