Lazare Benaroyo

benaroyo.jpg
© Heidi Diaz, SAM

Lazare Benaroyo, professeur honoraire de l’UNIL

Professeur associé à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNILde 2007 à 2018
Professeur assistant à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL de 2003 à 2007
Professeur assistant à la Faculté de médecine de l’UNIL de 2002 à 2003

Version du 11 juin 2018

Né en 1953, le Prof. Benaroyo a effectué sa scolarité à Lausanne. En 1971, il commence ses études de médecine à la Faculté de médecine de l’UNIL et obtient son diplôme fédéral de médecin en 1978. En 1987, il termine sa formation spécialisée en médecine générale (FMH) et sera praticien de 1987 à 2001 en cabinet médical à Lausanne.

Parallèlement, il mène des études à la Faculté des Lettres (philosophie et histoire) de l’Université de Genève (1982-1984). Il obtient un doctorat en médecine à l’Université de Bâle avec une thèse intitulée «L’Avis au peuple sur sa santé de Samuel-Auguste Tissot (1728-1797): la voie vers une médecine éclairée». Lors de plusieurs séjours à l’étranger effectués entre 1992 et 1996 aux Universités de Harvard (Cambridge/Boston), de Johns Hopkins (Baltimore) et de Georgetown (Washington D.C.), il approfondit son intérêt pour l’éthique et la philosophie de la médecine. Un intérêt qui sera confirmé par l’obtention d’un doctorat (Ph.D) en philosophie et éthique médicale au Center for Philosophy and Medical Ethics à la Vrije Universiteit à Amsterdam pour une recherche doctorale intitulée «Ethique et médecine, le lien retrouvé: Les chemins de la responsabilité éthique en médecine clinique». Sa thèse sera publiée sous le titre Ethique et responsabilité en médecine en 2006.

Son parcours comme praticien mais également comme chercheur dans les champs de la philosophie et de l’éthique de la médecine dévoile l’intérêt du Prof. Benaroyo pour un dialogue entre les disciplines d’une part, et entre le terrain et la théorie d’autre part. Ce souci le mènera à s’intéresser à la question des sciences humaines en médecine, en particulier la philosophie et l’éthique. Il participe ainsi au «Séminaire interfacultaire d’éthique»,  initiative pionnière des  Profs Jacques Diezi, Suzette Sandoz et Denis Müller à l’UNIL, initiée dès le milieu des années 90. Dans le contexte du développement de l’éthique au sein de cette même université, le Prof. Benaroyo occupe tour à tour diverses fonctions académiques à la Faculté de médecine de l’Université de Lausanne (devenue FBM en 2003), avant d’y être nommé, en 2007, professeur associé d’éthique et de philosophie de la médecine, ainsi que  responsable de l’Unité d’éthique du CHUV, qu’il contribue à mettre sur pied, comprenant  un volet de recherche et un volet clinique.

Il y développe une méthodologie d’éthique clinique fondée sur une éthique de la délibération. Trouvant ses sources dans les travaux de Viktor von Weizsäcker, de Georges Canguilhem, d’Edmund D. Pellegrino, de Paul Ricœur  et d’Emmanuel Levinas, il propose une conception de la sagesse pratique médicale qui pose les jalons de la responsabilité éthique en clinique: l’éthique du soin fait partie intégrante de la responsabilité professionnelle du médecin, et n’est pas redevable du seul spécialiste en éthique.

Dans le cadre de ses activités professorales, le Prof. Benaroyo participe au développement des enseignements en éthique à l’UNIL (FBM) et à l’EPFL, au niveau pré-gradué et doctoral, ainsi que dans le cadre de la formation continue UNIL-EPFL. Il développe ses recherches dans différents thèmes, comme la transplantation d’organes, les biobanques, l’enseignement de l’éthique en médecine, la délibération éthique en clinique, les critères éthiques de la recherche qualitative autour des principes éthiques fondamentaux tels que ceux du consentement, du don, la tension entre technologies et soin. C’est avant tout dans le champ de la philosophie et de l’éthique du soin (dite également éthique du care) que se situent ses travaux les plus importants: comment comprendre aujourd’hui la responsabilité soignante ? Elle est, selon Benaroyo, «une attention particulière portée à l’accueil du patient au lieu même d’émergence de sa souffrance et de sa vulnérabilité. Une vulnérabilité comprise ici non pas tant comme perte d’autonomie à combler, que comme appel, injonction éthique à prendre soin de cette personne-là, en se situant avec elle dans un espace où l’avenir est possible pour elle»1.   

Président d’Ethos, plateforme interdisciplinaire d’éthique de l’UNIL, il est membre de plusieurs commissions et comités d’éthique au plan local et national (Fondation Brocher, Commission cantonale d’éthique de la recherche sur l’être humain, HREC-EPFL, Commission d’éthique clinique du CHUV, Conseil de l’UNIL). Il a été nommé Professeur invité au Département de philosophie de l’Ecole normale supérieure de Paris (2012) ainsi qu’aux Facultés de médecine et de droit de l’Université de Laval, Québec (2017). Il a mis en place de nombreuses collaborations internationales, créant notamment le Séminaire international d’étude sur le soin (SIES) avec des institutions universitaires et hospitalières en France et en Belgique, et une recherche actuellement en cours intitulée «Valeurs du soin centré patient. Efficiences des système: questions éthiques et politiques» avec l’Université de Lyon III. 

Le Prof. Benaroyo a joué un rôle essentiel dans l’introduction à l’UNIL de la réflexion, de la pratique et de l’enseignement de l’éthique, en médecine notamment. Nous lui en sommes reconnaissants, et souhaitons qu’il puisse continuer, sous d’autres formes, à porter son attention et faire part de ses considérations de philosophe et d’éthicien sur l’évolution  de la médecine contemporaine.

Nadja Eggert
Responsable de recherche Ethos, Chargée de cours FBM

Prof. Jacques Diezi
Département de pharmacologie et toxicologie

Prof. Vincent Barras
Institut des humanités en médecine

 

1 Benaroyo, L., «E. Levinas. La vocation médicale de l’homme», in Lefève C., Benaroyo L., Worms F., Les classiques du soin, Paris, PUF, 2015, p. 107.

 

TOP ^

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg