Michel Burnier

burnier.jpg
© Daniel Rihs

Michel Burnier, professeur honoraire de l’UNIL

Professeur ordinaire à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNILde 2004 à 2018
Professeur associé à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL de 2003 à 2004
Professeur associé à la Faculté de médecine de l’UNIL de 1998 à 2003

Version du 11 juin 2018

Valaisan de cœur, le Prof. M. Burnier est né en 1953. Il a suivi sa scolarité classique au Collège de Saint-Maurice et poursuivi sa formation par des études de médecine effectuées à Lausanne. Le Prof. M. Burnier s’est très tôt intéressé à un sujet qui sera son fil conducteur durant toute sa carrière, à savoir les mécanismes physiologiques et physiopathologiques impliqués dans le contrôle de la tension artérielle. Ainsi, sa thèse en médecine fut déjà focalisée sur les interactions entre le système nerveux sympathique, le système rénine‑angiotensine et la vasopressine. Très rapidement, ses intérêts dans le domaine néphrologique l’ont conduit à faire un stage post-doctoral à Denver, lieu mythique de la recherche clinique et expérimentale en néphrologie, sous la direction du Prof. R. W. Schrier.

De retour en Suisse, il a fait partie de cette école lausannoise dirigée par le Prof. H. R. Brunner qui a donné à l’étude de l’hypertension artérielle ses lettres de noblesse et une visibilité internationale. C’est dans cette équipe que le Prof. M. Burnier a su assurer une relève clinique et académique remarquable. Si une carrière académique peut être évaluée par le nombre de publications, le Prof. M. Burnier a certainement excellé dans ce domaine. En effet, son curriculum vitae compte plus de 600 publications et 59 chapitres de livres qui témoignent d’un engagement hors du commun.

Au-delà de ses talents de chercheur, le Prof. M. Burnier n’a jamais cessé d’exercer une activité clinique. Il fut par exemple directeur adjoint de la Policlinique médicale universitaire pendant 12 ans avant de prendre les responsabilités de chef du Service de néphrologie, fonction qu’il aura exercée pendant près de 16 ans. Ses engagements académiques furent nombreux avec la présidence de plusieurs sociétés savantes internationales et suisses, telles que la Société suisse de néphrologie et la Société suisse d’hypertension artérielle. Son engagement pour la communauté universitaire fut aussi important. Il fut ainsi président de la Commission d’éthique de la FBM pendant 11 ans. Il s’agit d’un travail qui requiert un dévouement particulièrement important et les compétences du Prof. M. Burnier dans cette fonction furent largement plébiscitées.

L’engagement du Prof. M. Burnier dans le domaine de l’hypertension artérielle, de la recherche et de la relève médicale est donc remarquable. Il a dirigé de très nombreuses thèses de jeunes médecins qui, pour beaucoup d’entre eux, ont gardé un goût pour la recherche expérimentale et clinique. L’Université de Lausanne et la Faculté de biologie et de médecine auront pu compter sur le Prof. M. Burnier pour assurer une relève dans le domaine de la néphrologie et maintenir cette «école lausannoise» de l’étude de l’hypertension artérielle, qui fut et restera un fleuron de notre université.

En dernier lieu, si le Prof. M. Burnier a excellé dans toutes ses missions, il a aussi marqué son entourage par sa personnalité charismatique et pleine d’empathie pour tous les patients dont il a eu la charge pendant tant d’années au sein du CHUV. Tous les collaborateurs qui ont approché le Prof. M. Burnier garderont donc le souvenir d’un collègue très chaleureux et leader incontesté dans le domaine de la recherche sur l’hypertension artérielle.

Prof. Gérard Waeber
Chef du Département de médecine

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg