Philippe Moreillon

moreillon.jpg
© Félix Imhof, UNIL

Version du 29 mai 2017

Philippe Moreillon, professeur honoraire de l’UNIL

Docteur en médecine (MD) de l'Université de Lausanne et en "philosophie" (PhD) de l'Université Rockefeller à New York, Philippe Moreillon a été le grand architecte de la reconstruction de la microbiologie sur la place lausannoise et de la fédération de la recherche, d'abord au sein de la (nouvelle) Faculté de biologie et médecine, puis au niveau du Rectorat de l'Université de Lausanne. Toujours avec grand humour et un esprit visionnaire, il a su anticiper des travaux ambitieux de réorganisation et de développement d'un département et les a réalisés avec persévérance. Il a impliqué toutes ses qualités et compétences pour l'administration générale de notre Université et son organisation.

Né en 1952, Philippe Moreillon a réalisé ses études de médecine à l'Université de Lausanne, où il obtient le diplôme fédéral en 1978 et un doctorat en 1988. Il se spécialise d'abord en médecine interne avec les Profs. Dragon et Burckhardt au CHUV, puis en maladies infectieuses sous la direction du Prof. Glauser. En 1986, il décide de changer d’orientation et de continuer ses études dans la recherche en microbiologie. Avec sa famille, il déménage à l'Université Rockefeller à New York, où il travaille sous la direction de Prof. Tomasz jusqu’en 1993 et obtient le titre de Docteur ès sciences. De retour à Lausanne, il travaille d'abord comme médecin-cadre de l'Unité des agents antimicrobiens au CHUV (jusqu'en 2001), puis il est nommé médecin adjoint (1997) et professeur associé (2001) à la Division des maladies infectieuses. En 2002, il est nommé professeur ordinaire et directeur du Département de microbiologie fondamentale de l'Université de Lausanne, qu'il dirige jusqu'en 2011. En parallèle, de 2002 à 2006, il accepte la charge de vice-doyen de la recherche à la FBM, puis endosse deux mandats successifs de vice-recteur de la recherche et des affaires académiques, puis de vice-recteur de la recherche et des relations internationales de l'Université de Lausanne (de 2006-2011 et de 2011-2016).

Au cours de sa carrière scientifique, Philippe Moreillon a étudié les questions de virulence et d’épidémiologie des bactéries Gram positives pathogènes, notamment chez le staphylocoque doré.  Spécialiste et référent national pour l'endocardite infectieuse, il a travaillé sur des modèles animaux de cette pathologie. Il a découvert d’importantes protéines localisées à la surface de la cellule bactérienne qui déterminent comment le Staphyloccocus aureus adhère à la fibronectine, protéine-clé qui favorise l'agrégation plaquettaire. Son groupe a résolu des mystères autour de l'élément d'ADN mobile connu sous le nom de Scc-mec, qui est responsable de distribuer des gènes de résistance contre les antibiotiques parmi les staphylocoques. Plus récemment, le groupe du Prof. Moreillon s'est fortement impliqué dans les études d'utilisation des bactériophages et des enzymes lytiques provenant des phages, afin de combattre des maladies infectieuses causées par des bactéries devenues résistantes aux antibiotiques. Dans des modèles d'infection, son groupe a pu montrer l'efficacité de qui est maintenant connu sous le nom de phagothérapie. Avec l’espoir que la phagothérapie offrira des alternatives pour la clinique dans les cas où les antibiotiques ne fonctionnent plus.

La nomination à l’honorariat du Prof. Philippe Moreillon est une juste reconnaissance des grands services et des implications professionnelles et personnelles qu’il a eues au sein du Département de microbiologie fondamentale, de la Faculté de biologie et de médecine et du Rectorat de l'Université de Lausanne, ainsi qu'en reconnaissance de sa recherche en microbiologie clinique.

Prof. Jan Roelof van de Meer
Directeur du Département de microbiologie fondamentale de l'UNIL

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg