Accréditation et esprit critique

14 septembre 2017

La question des gouvernants aujourd’hui est définitivement: To tweet or not to tweet?

En tant que Doyen, il m’importe de partager avec vous les informations concernant notre Faculté. Non pas en 140 signes, mais par un billet d'humœur. Un mot-valise qui me permet de mettre dans le même sac humour et humeur. Et par cette petite ligature du œ, j’ai à cœur de créer du liant, une bonne communication, avec un regard parfois un peu décalé, entre le Décanat et le personnel de la Faculté.

Je commencerai par l’accréditation de l’Ecole de médecine, un des grands sujets de 2017-2018. Ce mot accréditation me met de mauvaise humœur, tout comme ses proches parents: certification, validation, évaluation, autorisation. Ils impliquent des actions correctives, correctrices, des audits internes, externes, des analyses SWOT, des contrôles qualité. Ils reposent sur des critères, des normes, mais ils résonnent en moi comme une flagellation. Il est cependant de notre devoir de démontrer que ce que nous faisons est «bien», que nous visons l’excellence pédagogique. Mais restons critiques, car nous savons que nous subissons l’évolution d’un monde normatif qui n’est pas normal. Revendiquons un espace de liberté, d’inventivité, de spontanéité, afin de ne pas tomber dans une spirale de qualité vidée de son sens. Attention, cet espace se réduit comme peau de chagrin…

Jean-Daniel Tissot, Doyen FBM

Suivez nous:  
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg