Margot Thome Miazza

| Questions personnelles | Questions professionnelles
 

Professeure ordinaire à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL
Département de biochimie - UNIL

Questions personnelles

Petit, vous vouliez être…?
J’ai d’abord voulu être vétérinaire. Puis j’ai changé d’avis, et dès 16 ans, j’ai su que je voulais faire de la recherche biomédicale.

Votre livre de chevet?
Je suis une grande lectrice. Actuellement, je lis un livre d’Alexander McCall Smith, qui fait partie d’une série sur une femme détective au Botswana. C’est un auteur très positif, c’est bon pour le moral.

Le film qui vous accompagne?
Peut-être Out of Africa.

Un ou une artiste qui vous inspire?
Gauguin. Je pense surtout à ses scènes sous les Tropiques, très paisibles.

La ville de vos rêves?
S’il fallait en choisir une, peut-être Paris, où j’ai passé trois ans. Mais je n’aime pas trop la ville, je préfère la campagne.

Un lieu, un jardin secret où vous aimez vous ressourcer?
La montagne.

La fleur que vous aimez?
Le lys.

Un animal-totem?
La tortue. Pour sa lenteur, sa carapace.

Quel don souhaiteriez-vous posséder?
Une grande facilité de contact. Je suis quelqu’un d’assez réservé.

Et si vous aviez un superpouvoir?
Mettre fin à l’injustice, abolir la pauvreté.

Vos héros/héroïnes dans l’Histoire?
Marie Curie.

Et si vous étiez un personnage de fiction?
Pippi Langstrumpf – ou «Fifi brin d’acier» en français. Elle est courageuse, rigolote, très extravertie…

Technophile, technophobe?
Plutôt –phobe. Je me suis enfin mise au smartphone, sur l’insistance de mes enfants!

Vos 3 priorités aujourd’hui?
Que tout se passe bien pour mes deux fils, qui ont 16 et 18 ans. Maintenir une bonne relation avec mon mari. Bien coacher les jeunes talents.

Votre devise?
Je n’ai pas de devise. Mais dans les périodes difficiles, je repense à ce que disait un de mes collègues: «Augen zu und durch!» On serre les dents et on y va !

Votre rêve de bonheur?
Une vie paisible proche de la nature, avec suffisamment de livres à lire.

Comment aimeriez-vous mourir?
De façon soudaine et inattendue.

Quelle forme de spiritualité vous inspire?
Aucune. J’ai envie de dire malheureusement, parce que c’est à l’évidence une ressource pour beaucoup de gens.

TOP ^

Questions professionnelles

Un facteur, une rencontre qui a déterminé votre carrière?
Un professeur de chimie au Gymnase, qui m’a donné envie de comprendre comment se passaient les choses au niveau moléculaire.

Dans dix ans, vous vous verriez bien...?
J’ai atteint mes objectifs de carrière, je suis professeure ordinaire, co-directrice de mon Département. Je pense que c’est le moment de donner, de m’engager plus pour la relève.

Les 3 missions d’une Faculté de biologie et de médecine?
J’en vois deux évidentes: l’enseignement et la recherche, à la fois fondamentale et appliquée.

En deux mots, pour vous, CHUV/l’Université c’est…?
La recherche et l’enseignement, dans cet ordre.

Entre recherche fondamentale et appliquée, où vous situez-vous?
Plutôt fondamentale, mais avec des aspects appliqués.

Pour une recherche au service du patient/de la population ou plutôt de la connaissance?
Plutôt pour la connaissance, mais avec un aspect translationnel. Ce dernier aspect, je l’admets, est venu plus tard.

Comment définiriez-vous les défis actuels de la formation, de la transmission du savoir?
Peut-être une meilleure intégration de la technologie, pour un enseignement plus ludique, interactif.

Un outil essentiel pour assurer une relève de qualité?
Donner les moyens aux jeunes, et notamment aux femmes, de développer leur carrière. A cet égard, j’ai siégé dans la Commission de sélection du programme Marie Heim Vögtlin, et je suis conseillère scientifique pour la Fondation Pierre Mercier.

Bien communiquer, c’est ?
Donner des inflexions personnelles à son discours.

Dans votre domaine de compétences, un projet qui vous tient particulièrement à cœur?
J’ai récemment commencé à travailler sur le nématode C. elegans. C’est un modèle animal qui a beaucoup de potentiel pour mes travaux sur l’immunité.

Par Nicolas Berlie - Communication FBM
10 novembre 2017

 

TOP ^

Suivez nous:  

thome-miazza.jpg
© Eric Deroze, SAM

Lire sa biographie

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg