Les mouvements autour de la consommation responsable

Conférence du 2 mars 2016

Questions - Réponses

 

Sophie Dubuisson-Quellier, directrice de recherche CNRS, directrice adjointe du Centre de sociologie des organisations à Paris

Consommation de produits issus de l’agriculture biologique ou du commerce équitable, abonnement à un panier de fruits et légumes, armoires solidaires, consommation collaborative… De très nombreuses formes de consommation alternatives se sont développées ces dix dernières années dans de nombreux pays. Leur particularité est de mettre en avant des objectifs qui tiennent moins à la satisfaction de besoins individuels qu’à la résolution de problèmes collectifs comme la protection de l’environnement par exemple ou le développement de solidarités économiques et sociales. D’où viennent ces formes de consommation responsables et que produisent-elles au sein de nos sociétés ?

La conférence propose de répondre à ces questions en montrant d’abord que celles-ci s’enracinent dans une longue tradition critique de la consommation, portée par des mouvements militants d’hier et d’aujourd’hui. La consommation responsable s’inscrit ainsi dans des démarches d’actions collectives et individuelles qui ne visent pas seulement à faire évoluer les pratiques des consommateurs eux-mêmes mais aussi à interpeller les pouvoirs publics, à redéfinir les normes de l’échange, à faire émerger de nouvelles valeurs. Mais la consommation responsable, en raison des relations ambiguës qu’elle entretient avec le monde marchand n’est pas sans avoir des effets induits, comme le greenwashing ou la création de nouvelles niches de marché, qui sans cesse relancent et déplacent la critique, alimentant autant la consommation alternative que le marché lui-même.

Bibliographie

  • Sophie Dubuisson-Quellier, 2009, La consommation engagée, Presses de Sciences Po.
     
  • Sophie Dubuisson-Quellier, 2009, La consommation comme pratique sociale, In Traité de sociologie économique, ed. Philippe Steiner and François Vatin, 727-776. Paris: PUF.
Partagez: