Exposition de l’artiste suisse Pascal Schwaighofer

Mai à juin 2013

schwaighofer.jpgAvec l’Anthropocène, le débat intéresse les géologues et toutes les disciplines qui y voient un signal majeur par rapport aux activités humaines à l’échelle mondiale.

Pour l’artiste, les activités humaines auparavant étudiées par les sciences sociales ont laissé des traces qui concernent très directement la plupart des géosciences.

La définition même de l’Anthropocène demande un travail d’interdisciplinarité sans précédent dans l’histoire moderne, rappelant les discussions les débats philosophiques prémodernes, au sens où les faits scientifiques et les opinions politiques se mêlent à nouveau, avec un problème de représentation extrêmement intéressant pour le scientifique comme pour l’artiste : les matter of facts ne représentent pas une opinion univoque, incontestable mais deviennent plutôt des matter of concerns.

Bruno Latour est paradigmatique: « Nous n’avons jamais été moderne » est l’expression d’une tentative de conceptualiser un certain malentendu entre sciences naturelles et sciences sociales.

C’est de ce point de départ que son intervention pour les Dix Ans de la FGSE vise à initier un dialogue, qui puisse ouvrir des pistes de travail

logo10ans.png

Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 35 00