Cyril Lécosse

Maître d'enseignement et de recherche suppléant | Biographie | Recherches | Thèmes de recherche | Activités | Enseignements | Activités associatives scientifiques | Publications principales depuis 2005 | Bourses d’études et de recherches, allocation de recherches, subventions, aides à la publication
 

Maître d'enseignement et de recherche suppléant

Art de la période moderne

Biographie

Après avoir suivi des études à l’Université Paris X-Nanterre (droit, lettres modernes et histoire de l’art) et au Centre d’initiation à l’enseignement supérieur (CIES) de Paris I Panthéon Sorbonne, il rejoint l’Université Lumière Lyon 2 où il soutient sa thèse de doctorat en mai 2012. Cette thèse consacrée au peintre Jean-Baptiste Isabey a reçu le prix de de la Fondation Napoléon et celui de l'Institut national d'histoire de l'art de Paris (2013). Elle sera publiée de façon imminente sous la forme d’un livre dans la collection "L'art & l'essai"; de l'INHA/CTHS (printemps 2018, Isabey et les usages du petit portrait en France, des Lumières au Romantisme). Cyril Lécosse est qualifié aux fonctions de Maître de conférences auprès du Conseil national des universités (CNU, France) depuis 2013.

Durant son parcours universitaire, Cyril Lécosse a été allocataire-moniteur (Lyon 2, 2003-2006), chargé d'études à l'Institut national d’histoire de l’art (INHA, Paris) de 2003 à 2007, boursier de la Fondation Napoléon (2007-2008) et attaché temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) dans les universités de Grenoble (UPMF 2009-2011) et de Strasbourg (March Bloch 2013-2014).

Il a par ailleurs été chargé de cours dans plusieurs universités dont celles de Genève, Reims, Lyon 2, Cergy-Pontoise et Paris 8, ainsi qu'à l'Ecole du Louvre.

En 2014, il est lauréat d'une bourse d'étude délivrée par la Samuel H. Kress Foundation (New York-Washington) et d'une bourse de soutien pour la participation aux colloques internationaux délivrée par l'INHA.

Il rejoint l’Université de Lausanne à l’été 2014 où il exerce depuis les fonctions de maître-assistant, puis de maître d'enseignement et de recherche suppléant.

Recherches

Les recherches de Cyril Lécosse sur l’art français de la seconde moitié du XVIIIe siècle et des premières décennies du XIXe portent notamment sur les pratiques et les stratégies artistiques, avec les ressorts culturels, sociaux et économiques qui les sous-tendent, sur l'évolution et la promotion du statut social de l'artiste ainsi que sur les relations entre art et pouvoir entre 1789 et 1814. Il s’intéresse également aux relations entre artistes, commanditaires, critiques et public, aux conditions de production et de réception des œuvres et aux échanges artistiques.

Son intérêt pour une production d’œuvres de « moindre coût » et de petit format (miniature, dessin, physionotrace, médaillons, petites toiles etc.) l’a conduit à envisager l’étude du marché de l’art  « par le bas » autour de 1800. L’étude du parcours d’artistes considérés comme mineurs, souvent pris isolément les uns des autres et qui connaissent pourtant un dynamique commune à partir des années 1780 met certes en avant des hiérarchies ou tout du moins des prééminences, mais également des interactions, des rivalités et une forte émulation.

Ces recherches qui pointent les limites d'une conception « aristocratique » de l'art, avant tout fondée sur l’étude des « grandes » figures, souhaitent se placer à l’interface de différents champs de recherche et adopter une approche transdisciplinaire recoupant des préoccupations qui intéressent historiens, historiens de l’art et sociologues.

Si la réflexion de Cyril Lécosse s’est portée plus récemment sur les effets de la résistance au régime royaliste dans le monde des arts entre 1815 et 1820, son principal projet de recherche porte aujourd’hui sur l’étude des débats et des modes de sociabilité artistique (cénacle, communautés, ateliers, loges envisagés comme champ au sens bourdieusien du terme…) qui se développent à Paris sous le Directoire (1795-1799), au lendemain de la suppression des académies en 1793, et avant le retour à un système moins libéral et plus centralisé sous le Consulat et l’Empire. Durant ces années de « liberté », les artistes prennent de plus en plus la parole dans les journaux qui deviennent, pour eux, une véritable tribune. Des clubs et associations artistiques sont fondés, des banquets organisés, des projets de mécénat privé se développent, des expositions payantes sont imaginées. La presse, les archives et les œuvres gardent la trace de cette profonde réorganisation de la vie artistique qu’il faut reconstituer. L’objectif de ce projet, déjà avancé, est la publication d’un deuxième livre dans les deux ans à venir.

Thèmes de recherche

– XVIIe-XVIIIe-XIXe siècles

– Ecrits et débats sur l’art sous la Révolution française (1789-1794)

– L’art, les artistes et les discours sur l’art en France sous le Directoire et le Consulat (1796-1804)

– Art et politique / Art et pouvoir / Propagande 1789-1830

– Vie artistique, réseaux culturels et formation des artistes en France 1750-1850

– Histoire du portrait en petit au tournant des Lumières (peints, dessinés, gravés ou en médaille)

– Art et libéralisme sous la Restauration

– L'envers des Lumières : marginalité, misère et déraison dans les arts visuels au XVIIIe siècle

– Art et cour

Activités

Cyril Lécosse a organisé et dirigé deux journées d'études sur le thème du portrait, en 2007 à l'INHA (La pratique du portrait en France (1789-1820) : archives et documents) et en 2012 à Lyon 2 (L'art du portrait en France de 1760 à 1840 : stratégies commerciales et modèles économiques). Il a co-organisé avec Pierre Wat (Paris I) le colloque international Henri Focillon (INHA-Lyon 2-Musée BA Lyon) en 2004 et participé à l’élaboration de deux expositions (A Carabineer by Géricault, 2007, Louvre-DNP Lab, Tokyo et Archives d'artistes XIXe-XXe siècles, 2006, INHA, Paris).

Depuis son arrivée à l’UNIL, il a organisé et dirigé avec Angela Benza (Unige) une section du 3e Congrès suisse d’histoire de l’art monté par le VKKS à l’Université de Bâle (dir. Andreas Bayer et J. Blanc, juin 2016) (Titre de la section : L’art de la distinction : uniforme et identité dans le portrait du XVe au XXe). Il a également participé, dans le cadre des activités de la CUSO, à la préparation d’une journée doctorale consacrée aux Relations artistiques entre la France et l’Angleterre à la période moderne XVIe -XIXe (Unil, novembre 2015).

En 2016, il a préparé et dirigé avec Guillaume Poisson (Institut B. Constant) un colloque qui s’est tenu en mars à l’université de Lausanne (Art et libéralisme en France (1814-1830). Les actes de cette rencontre internationale ont été publiés en décembre 2016 aux éditions Slatkine-Honoré Champion (Art et libéralisme en France (1814-1830) : la contestation par l’image).

Depuis 2014, Cyril Lécosse est associé au projet d’édition des « Ecrits sur l’art sous la Révolution » (dir. Ch. Michel) subventionné par le Fonds National suisse de la Recherche Scientifique (FNS) et au programme doctoral en Histoire de l’art de la CUSO (Conférence universitaire de Suisse occidentale, universités de Fribourg, Genève, Lausanne et Neuchâtel) (dir. N. Bock). Il est par ailleurs membre de l’Association suisse des historiens et historiennes de l’art (VKKS | ASHHA).

Il a rejoint en 2015 le comité de l’ACIL (Association du corps intermédiaire de Lettres) au sein duquel il assure actuellement les fonctions de Trésorier.

Enseignements

La liste des enseignements de Cyril Lécosse à l’UNIL est disponible sur le site Unisciences.

Activités associatives scientifiques

– Chercheur rattaché au Programme doctoral CUSO (Conférences universitaires de Suisse occidentale) interdisciplinaire dix-huitièmistes "Études sur le Siècle des Lumières"

– Société suisse pour l’étude du XVIIIe siècle (SSEDS)

– The Rennaissance Society of America (RSA)

– Société des études romantiques et dix-neuviémistes (SERD)

– Chercheur rattaché au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), UMR 5190 CNRS – Université Lyon 2 (2003-2013)

Publications principales depuis 2005

 

Livres

Ouvrage en préparation

La vie artistique à Paris sous le Directoire (1795-1799)

Parution au printemps 2018

Isabey et les usages du petit portrait en France, des Lumières au Romantisme, Paris, Institut national d’Histoire de l’art (collection L'art et l'essai), publication printmps 2018.

Ouvrages dirigés

Art et libéralisme en France : la contestation par l’image 1814-1830, actes du colloque international (Lausanne, Institut Benjamin Constant, Université de Lausanne 17-18 mars 2016), Cyril Lécosse, Guillaume Poisson (dir.), Genève-Paris, Slatkine-Honoré Champion, 2016.

Henri Focillon, actes du colloque de l’Institut national d’histoire de l’art et du musée des beaux-arts de Lyon, P. Wat, C. Lécosse et C. Lemoine (dir.), Kimé éditions, Paris, 2007.

Archives d’artistes. XIXe-XXe siècles, catalogue de l’exposition de l’Institut national d’histoire de l’art, A. Kramer, C. Lécosse et R. Leeman (dir.) Paris, INHA, 2006.

 

Essais et articles

Articles sous presse

"Rivalries and dissensions within the Maison de l’Empereur: the portraitists of Napoleon and the production of diplomatic gifts", Political portraiture in the United States and France during the Revolutionary and Federal Eras (1776-1814), actes du colloque international de la Smithsonian’s National Portrait Gallery (dir. Brandon Fortune et Todd Larkin, Montana State University), Washington D.C., Smithsonian's Scholarly Press.

« Waiting at Dockside : James Tissot (1836-1902) et le désir de rivage des anglais », dans Du front de mer au pont des navires : Genèse de la croisière moderne. Les formes d’une expérience, entre loisir et découverte (1830-1970) (dir. Prof. Christine Peltre), Revue Source(s) Arts, Civilisation et Histoire de l’Europe, Presse universitaire de Strasbourg (PUS).

« L’effet du Mélodrame (1830) : le public en représentation dans l’œuvre de Louis-Léopold Boilly », in Portraits de spectateurs de théâtre : faire œuvre d’une réception, actes du colloque international de l’Université de Lausanne (dir. Prof. Lise Michel), Montpellier, Editions l’Entretemps.

Articles publiés

« Les artistes des Maisons impériales et les autres. Emulation, rivalités et coups bas », Napoléon. La Maison de l’empereur, cat. exp. du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) (dir. Nathalie Bondil et Sylvain Cordier), MBAM avec les éditions Hazan, Paris, 2018, p. 132-141.

« La Maison de l’Empereur et les théâtres du régime», Napoléon. La Maison de l’empereur, cat. exp. du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) (dir. Nathalie Bondil et Sylvain Cordier), MBAM avec les éditions Hazan, Paris, 2018, p. 274-279.

« Illusions impériales. Deux jeunes princesses en exil par David », Napoléon. La Maison de l’empereur, cat. exp. du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) (dir. Nathalie Bondil et Sylvain Cordier), MBAM avec les éditions Hazan, Paris, 2018, p. 306-308.

« Stratégie de distinction chez les 'pygmées de l'art' : peindre la miniature en grand autour de 1800 », in Penser le 'petit' de l'Antiquité au premier XXe siècle. Approches textuelles et pratiques de la miniaturisation artistique, Lyon, Fage éditions (Varia), 2017, p. 52-61.

"From the Impression to the Science of Color", Enraptured by Color. Printmaking in Late 19th-Century France, Zürich, Scheidegger & Spiess, 2017, p. 49-68

« Jean-Jaques Karpff et le portrait dessiné en France (1790-1808) », in Jean-Jacques Karpff (1770-1829) "Visez au sublime", cat. exposition du musée Underlinden de Colmar (18 mars-19 juin 2017), Paris, Hazan, 2017, p. 26-33.

« Le “Roi de Rome poussé par la France” : Isabey, Latouche et le bonapartisme libéral sous la Restauration », Annales Benjamin Constant, Art et libéralisme en France (1814-1830). La contestation par l’image, n° 41, Paris-Genève, Slatkine-H. Champion, 2016, p. 31-45.

« Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) », Commémorations nationales 2017, Paris, Editions du patrimoine, Centre des Monuments nationaux, 2016.

« Du petit art à l’art du petit. Le portrait en miniature et son public sous la Révolution (1791-1799) », Histoire de l’art, n° 77, 2015/2, p. 19-30.

« Idéologie et critique d’art autour de 1800 : le cas Pierre-Jean- Baptiste Chaussard (1766-1823) », in La critique d’art, de la Révolution à la Monarchie de Juillet : enjeux et pratiques, actes du colloque de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (HiCSA) (dir. C. Méneux et L. Lachena), 2014 (article en ligne).

« Devenir peintre en miniature : la professionnalisation des formations à la fin du XVIIIe siècle », dans Apprendre à peindre ! Les ateliers privés à Paris de la fin du XVIIIe siècle à 1863, Paris, PUFR, 2013, p. 97-114.

« Jean-Baptiste Isabey », Allgemeines Künstler-lexikon (AKL – dictionnaire universel des artistes), De Gruyter, Berlin/Boston, 2012, 400-403.

« Le dessin fini sous la Révolution : une pratique en voie de légitimation », in La peinture de genre au temps du cardinal Fesch, actes du colloque international du Musée Fesch d’Ajaccio (dir. O. Bonfait et Ph. Costamagna), Ajaccio, Musée Fesch, 2009, p. 152-163.

« La miniature au service de l’Empire : un éclairage sur la politique des présents diplomatiques », in La miniature en Europe, actes du colloque international du musée Condé, château de Chantilly, Paris, Ed. Institut de France, 2008, p. 29-36.

« L’artiste et l’écrivain : le portrait de Germaine de Staël par Jean-Baptiste Isabey », La collection Oulmont. Le goût de la grâce et du joli. Dessins, peintures et pastels du XVIIIe (dir. J. Delaplanche), Epinal, Musée départemental d’art ancien et contemporain, 2007, p. 120-123.

« Le texte et l’image dans les lettres illustrées », Archives d’artistes XIXe -XXe , Paris, INHA, 2006, p. 43-49.

« La couleur, théorie et usages (XIXe) » (avec Antje Kramer), Archives d’artistes XIXe-XXe, Paris, INHA, 2006, p. 25-29.

« De l’intérêt d’être amis ou le Bélisaire de François Gérard et son Portait d’Isabey » in Au-delà du maître. Girodet et l’atelier de David, Paris, Somogy, 2005, p. 106-115.

« Le parcours de Jean-Baptiste Isabey sous la Révolution française » in Jean-Baptiste Isabey, portraitiste de l’Europe, catalogue de l’exposition du musée de la Malmaison et du musée des Beaux-Arts de Nancy, Paris, RMN 2005, p. 29-38.

 

Notices développées dans des catalogues d’exposition

Plusieurs notices dans Jean-Jacques Karpff (1770 – 1829). « Visez au sublime », catalogue de l’exposition du musée Underlinden (18 mars-19 juin 2017), Colmar, Paris, Hazan, 2017.

« Art et diplomatie : la gravure du Congrès de Vienne de Jean Godefroy », in Talleyrand ou le miroir trompeur, Paris, Somogy, 2005.

« Le Petit Coblentz. Boulevard de Gand sous le Directoire » (avec Emmanuel de Waresquiel), in Talleyrand ou le miroir trompeur, Paris, Somogy, 2005.

 

Comptes rendus

« Elizabeth C. Mansfield's The Perfect Foil. François-André Vincent and the Revolution in French Painting », The Burlington Magazine, à paraître en 2018.

« Amy Freund's Portraiture and Politics in Revolutionary France », The Burlington Magazine, à paraître en 2018.

« L’héritage d’Henri Focillon en question », in Actes du colloque international Henri Focillon, Paris, INHA-Kimé éditions, Paris, 2007, p.153-155.

« Le point sur un outil : le Guide d’archives d’artistes, collectionneurs et marchands en ligne (GAAEL) », Les Nouvelles de l’Institut national d’histoire de l’art, n°22, 2005, p. 19-20.

« Le colloque Henri Focillon », Les Nouvelles de l’Institut national d’histoire de l’art, n°17, 2004, p. 2.
 

Travail d’éditions de texte

Comité d’édition des Ecrits sur l’art de la période révolutionnaire (1789-1792) (dir. Ch. Michel), projet FNS, Université de Lausanne (en cours).

Comité d’édition de la Correspondance Napoléon (dir. Th. Lentz), Fondation Napoléon, Paris (travail de relecture et d’annotation) (2007-2010).

Administrateur de la base de données GAAEL (Guide d’archives d’artiste en ligne XVIIIe-XIXe, INHA), et co-responsable de sa mise en ligne, Institut national d’histoire de l’art, Paris (2003-2008).

Bourses d’études et de recherches, allocation de recherches, subventions, aides à la publication

Subvention du VKKS | ASHHA (Association suisse des historiens et historiennes de l’art), Université de Bâle, obtenue dans le cadre du troisième congrès suisse en histoire de l’art (avril 2016) pour l’organisation d’une section (« L’art de la distinction : Uniforme et identité dans le portrait du XVe au XXe siècle »).

Subvention de la Fondation de l’Université de Lausanne pour l’organisation du colloque « Art et libéralisme en France (1815-1830). La contestation par l’image » (dir. C. Lécosse et G. Poisson) (janvier 2016).

Subvention de la CUSO pour l’organisation de la journée d’étude « Relations artistiques entre l’Angleterre et la France à la période moderne » (novembre 2015).

Bourse d’étude de la Samuel H. Kress Foundation (Kress grant), New York (mars 2014).

Bourse d’aide à la mobilité. Institut national d’histoire de l’art (INHA Paris), colloque à Washington (Smithsonian Institution, National Portrait Gallery and Terra Foundation of American Art, septembre 2014).

Prix de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) et du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS), prise en charge intégrale de la publication du livre tiré de la thèse de doctorat, collection « L’art et l’essai », 2013.

Subvention de l’université Lyon 2 et du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), UMR 5190 CNRS pour l’organisation de la journée d’étude « L’art du portrait en France de 1760 à 1840 : stratégies commerciales et modèles économiques », 2013.

Bourse de la Fondation Napoléon (Paris) pour le projet de thèse : Jean-Baptiste Isabey (1767-1855). L’artiste et son temps, 2008.

Allocation de recherche (allocataire-moniteur) du ministère de la recherche et de la culture du gouvernement français (université Lyon 2), 2003-07.

Suivez nous:  

Lecosse.jpg

Contact

Section d'histoire de l'art
Bâtiment Anthropole
Bureau 4145.2
1015 Lausanne

Téléphone:
++41 (0)21 692 41 01
Email: Cyril.Lecosse[arobase]unil.ch

 

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 92
Fax +41 21 692 29 35