Enseignements Printemps 2021

BA | Ilaria Molteni – L’art dans les cours d’Italie du Nord. De Giotto à Pisanello (1330-1450) | Valentina Cantone - Università di Padova (Italie) – L’héritage classique dans l’art byzantin (IVe-XIVe s.) | Nicolas Bock – L’art en Bourgogne au XVe siècle: splendeur de la cour et orgueil bourgeois | Irene Quadri – Arts profanes en Italie (XIIIe-XVe siècles) | Christian Michel – Les épidémies et l’art dans l’Europe de la période moderne | Léonie Marquaille – Les arts en Europe au XVIIe siècle | Constance Frei & Camilla Murgia – Orientalisme en peinture et en musique (XVIIe-XIXe siècles) | Léonie Marquaille – La peinture hollandaise au XVIIe siècle | Valentine von Fellenberg – Maître, professeur, théoricien : Le rôle de l'artiste dans l'art de l'époque moderne et contemporaine | Nathalie Dietschy – Introduction à l’art internet et post-internet | Olivier Lugon – Introduction à l'histoire des écrans | Philippe Kaenel – Théories et méthodes en histoire de l’art | Julie Lang – Art contemporain et espaces publics: nouvelles perspectives et approches critiques de 1960 à aujourd’hui | Kornelia Imesch Oechslin – Le design international. Cas d’études | Catherine Schmutz Nicod – Trajectoires d’architectes, entrepreneurs et artisans vaudois (1850-1950) | MA | Chiara Croci – Peindre par les mots: les descriptions artistiques entre fiction et réalité matérielle, de Prudence à Ermold le Noir (IV-IX siècles) | Nicolas Bock – Méthodes et lectures: actualités de la recherche | Christian Michel – Terreur, pitié et plaisir | Desmond-Bryan Kraege – Sculpture, site et signification: statues et espaces dans l’Europe moderne | Bertrand Tillier – Les statues meurent-elles aussi ? Monuments publics, conflits de mémoires et médiatisation transnationale (XIXe-XXIe siècles) | Kornelia Imesch Oechslin – Le patrimoine mondial de l’UNESCO et son impact pour les arts visuels, pour l’urbanisme et l’architecture. Cas d’études | Olivier Lugon – « The Family of Man », 1955-2020 | Nathalie Dietschy – Après la photographie ? Pratiques photographiques à l’ère numérique | Kornelia Imesch Oechslin – Art conceptuel - Fluxus - Internationale situationniste | Philippe Kaenel – La nature morte: culture matérielle, photographie et médias | Dave Lüthi – Le décor intérieur en Suisse aux XIXe et XXe siècles: formes, matériaux, innovations, tradition
 

BA

Ilaria Molteni – L’art dans les cours d’Italie du Nord. De Giotto à Pisanello (1330-1450)

Art médiéval — Cours BA, mardi 8h30-10h00

 

Ce cours portera sur la production artistique de plusieurs centres urbains importants d’Italie du Nord au XIVe siècle, comme Milan, Vérone, Padoue. Il s’agit de se demander comment l’essor d’un nouveau système de gouvernement et le régime des familles seigneuriales vont conditionner la culture visuelle de cette région.

Des thématiques majeures seront alors analysées, telles que les caractéristiques de la commande des seigneurs, l’utilisation de l’art dans la construction de l’identité visuelle seigneuriale ainsi que dans la représentation de la cour, les phénomènes de compétition, d’émulation et de circulation d’artistes et de modèles, ainsi que le rôle de la culture visuelle des cours dans la revendication d’une position de premier plan sur la scène politique italienne et européenne.

Afin de saisir l’articulation et la complexité de ce thème, le cours se concentrera sur des typologies d’œuvres variées (la décoration des résidences, la sculpture funéraire, la peinture murale à sujet sacré, la sculpture civique, les illustrations des romans chevaleresques, la production de livres d’heures) ainsi que sur plusieurs artistes (Giotto, Giovanni di Balduccio, Guariento, Altichiero, Jacopo Avanzi, Bonino da Campione, Giovannino de’ Grassi, Pisanello…).

 

Page moodle du cours

P21Molteni.jpg
Pisanello, Saint Georges et la princesse (détail), Vérone, Santa Anastasia

Valentina Cantone - Università di Padova (Italie) – L’héritage classique dans l’art byzantin (IVe-XIVe s.)

Art médiéval – Cours BA, vendredi 8h30-12h00 (tous les 15 jours à partir de la 2e semaine du semestre)

L’art byzantin est souvent réduit aux images religieuses frontales, statiques et hiératiques.

En fait, après la chute de l’empire romain d’Occident, l’empire romain d’Orient hérite de la tradition classique, à partir des rites de fondation de Constantinople. Les techniques picturales hellénistiques, la fonction impériale de la mosaïque, l’iconographie profane, l’expression des émotions, etc., sont tout maintenues et développées dans l’art byzantin. La lumière est aussi utilisée pour créer des effets spectaculaires dans les images sacrées des édifices de culte, comme cela est déjà attesté dans la littérature classique. En nous appuyant sur quelques documents artistiques et quelques sources littéraires significatifs, nous allons proposer un nouveau regard sur l’art de la méditerranée médiévale.

 

Page moodle du cours

P21Cantone.jpg

Nicolas Bock – L’art en Bourgogne au XVe siècle: splendeur de la cour et orgueil bourgeois

Art médiéval – Séminaire BA, mardi 10h15-11h45

La Bourgogne à la fin du Moyen Âge fut un état sans pareil: la splendeur de ses ducs dépassait celle de toutes les autres maisons européennes et la richesse de ses villes rivalisait avec les grandes villes italiennes tels que Florence ou Venise.

Le séminaire touchera l’ensemble de la production artistique - de la peinture des primitifs flamands tel que Jan van Eyck ou Rogier van der Weyden à la sculpture de ses nécropoles (Sluter, Meit, Candida), à l’enluminure, l’orfèvrerie ou la tapisserie de luxe. Contrairement aux habitudes suisses, le parcours ne finira pas à Grandson ou à Nancy avec la mort de Charles le Téméraire infligée par les Helvétiques, mais continuera jusqu’aux temps des Habsbourg, incluant ainsi la régence des grandes femmes de l’époque, Marguerite de York et Marie de Bourgogne.


Page moodle su séminaire

 

P21Bock.jpeg
Livre d’heures de Marie de Bourgogne, Berlin, Staatliche Museen Preußischer Kulturbesitz

Irene Quadri – Arts profanes en Italie (XIIIe-XVe siècles)

Art médiéval – Séminaire BA, mercredi 10h15-11h45

 

Le séminaire vise à explorer le domaine vaste et multiforme des arts profanes dans la culture italienne du Moyen Âge tardif. Il prendra en considération différentes catégories d’œuvres et d’objets – des décorations peintes dans des palais publics et des résidences privées, jusqu’aux coffrets de mariage, en passant par les monuments phare de la vie civique des villes, comme les portae urbis ou les fontaines – issus des différents contextes socio-politiques qui caractérisent la physionomie changeante de la péninsule de l’époque. Il s’agira ainsi de mieux comprendre les spécificités des cas d’étude, qui seront approchés par un examen à trois-cent-soixante degrés. À travers l’analyse des thématiques que ces témoignages artistiques représentent, de leurs aspects matériels et des attentes dont ils se font porteurs tant pour les commanditaires que pour le public cible, il sera alors possible de saisir et de mieux comprendre leur énorme potentiel communicatif et leur statut à l’intérieur d’une société diversifiée.

 

Page moodle du séminaire

P21Quadri.jpg
Ambrogio Lorenzetti, Le Bon Gouvernement, Sienne, Palazzo Pubblico

Christian Michel – Les épidémies et l’art dans l’Europe de la période moderne

Art moderne – Cours BA, mercredi 12h30-14h00

En cette période où une épidémie vient remplir l’actualité, il convient de revenir sur les phénomènes artistiques qu’elles ont suscités en Europe à la période moderne. Tous les arts ont été mis à contribution soit à titre prophylactique, soit de façon à maintenir la mémoire d’un fléau qui a été vu comme une punition divine.

Page moodle du cours

P21Michel.jpg
Gaetano Zumbo, La Peste, Florence, Museo della Specola

Léonie Marquaille – Les arts en Europe au XVIIe siècle

Art moderne – Cours BA, jeudi 12h30-14h00

 

Ce cours dressera un panorama général des arts en Europe au XVIIe siècle, en embrassant principalement l’architecture, la peinture et la sculpture, mais aussi l’estampe, la tapisserie et les objets d’art. Les séances seront articulées de manière chronologique, géographique et thématique. L’accent sera mis sur l’Italie, la France, l’Espagne et les pays du Nord, notamment les anciens Pays-Bas. Les spécificités propres à la production artistique de chacun de ces espaces seront analysées au regard du contexte historique, économique, social et culturel en considérant également la question des échanges et de la circulation des artistes.

 

Page moodle du cours

P21Marquaille.jpg
Diego Velázquez , Les Ménines, Madrid, Prado

Constance Frei & Camilla Murgia – Orientalisme en peinture et en musique (XVIIe-XIXe siècles)

Art moderne & Art contemporain – Séminaire BA, lundi 12h30-14h00

 

L’Orient résonne dans les milieux artistiques comme une terre, un au-delà, une culture animée de fantasmes sculptant la pensée. Depuis la Renaissance, les voyages, échanges commerciaux et croisades n’ont cessé de nourrir l’imagination des artistes – compositeurs, peintres, sculpteurs, écrivains, etc. – multipliant les références aux mondes grec, turc, perse, arabe, espagnol entre autres. Des turqueries musicales du XVIIe siècle, l’orientalisme devient un courant artistique au XIXe siècle réunissant la peinture, la musique, la littérature ou encore l’architecture.

 

Page moodle du séminaire

P21FreiMurgia.jpg
Ludwig Deutsch, Le Joueur de kanoun, collection privée

Léonie Marquaille – La peinture hollandaise au XVIIe siècle

Art moderne – Séminaire BA, jeudi 16h15-17h45

 

Ce séminaire portera sur les Provinces-Unies (c’est-à-dire la Hollande actuelle) au XVIIe siècle, couramment dénommé le Siècle d’Or. Si on connaît la peinture hollandaise à travers trois grands noms principalement (Rembrandt, Frans Hals, et Vermeer), il s’agira de proposer plusieurs angles d’approche sur un territoire qui se caractérise par sa diversité, en s’attachant aux différents centres artistiques, au développement des genres ou encore à la variété des manières. Le statut social du peintre, le marché de l’art, la commande seront également abordés. 

 

Page moodle du séminaire

P21Marquaille2.png
Heda Willem Claeszoon, Nature morte au hareng, La Haye, Mauritshuis

Valentine von Fellenberg – Maître, professeur, théoricien : Le rôle de l'artiste dans l'art de l'époque moderne et contemporaine

Art moderne & Art contemporain – Séminaire BA, vendredi 16h15-17h45

 

L’artiste est souvent uniquement traité en tant qu’auteur d’une œuvre artistique. Son rôle est pourtant multiple et nombreux sont les artistes qui ont marqué de différentes façon l’histoire de l’art, tant par leur œuvre que par l’image qu’ils donnent de leur rôle dans l’art. Nous étudions dans ce séminaire différents rôles que l’artiste prend en tant que maître à penser.

 

Page moodle du séminaire

P21VonFellenberg.jpg
Portrait de Johannes Itten

Nathalie Dietschy – Introduction à l’art internet et post-internet

Art contemporain – Cours BA, mardi 12h30-14h00

« Art internet », « Net art », « Net.art », « art post-internet », « post-digital », les termes sont nombreux pour qualifier des travaux qui émergent depuis l’avènement du World Wide Web dans les années 1990 et ceux qui se développent dans les décennies suivantes (celles des plateformes de partage, des réseaux sociaux, etc.).

Ce cours propose de se familiariser avec des œuvres, à la fois en ligne et hors ligne, dont le médium est internet ou dont le contenu explore des thématiques étroitement liées au web. Il entend offrir un panorama général de l’« art internet » et « post-internet » à partir d’analyses de cas faisant appel à différentes pratiques et à l’aide de textes théoriques.

Objectifs : Acquérir une culture générale sur le sujet ; maîtriser l’histoire du développement de l’art internet et post-internet dans ses diverses formes ; maîtriser le vocabulaire technique.

 

Page moodle du cours

P21Dietschy3.gif
Olia Lialina

Olivier Lugon – Introduction à l'histoire des écrans

Art contemporain – Cours BA, mercredi 12h30-14h00

 

Le cours propose une introduction à l’histoire des images lumineuses en Occident sur le temps long, de la Renaissance à aujourd’hui, en concentrant l’attention sur la surface même d’apparition des images : l’écran. Terme plurivoque, l’« écran » a pu désigner des réalités très diverses et impliquer des objets, des techniques, des pratiques culturelles et sociales hétérogènes, dont le cours cherchera à retracer l’histoire protéiforme. On reviendra ainsi sur les premiers dispositifs de projection d’images lumineuses sur paroi ou sur toile – camera obscura, lanterne magique ou fantasmagorie –, sur les formes multiples du tableau translucide aux XVIIIe et XIXe siècles, sur la genèse et la généralisation de la « salle obscure » au théâtre puis au cinéma, dispositif lui-même considéré dans ses visages multiples, sur l’essor du « petit écran » télévisuel, de la lecture à l’écran et des dispositifs multi-écrans, ainsi que sur les premières conceptions d’une forme interactive des écrans.

 

Page moodle du cours

P21Lugon.jpg
Hiroshi Sugimoto, Cinerama Dome, Hollywood, 1993

Philippe Kaenel – Théories et méthodes en histoire de l’art

Art contemporain – Cours BA, jeudi 10h15-11h45

 

L'histoire de l'art est une discipline assez récente. En l'espace d'un siècle environ, elle a développé des méthodes et s'est inspirée des théories qui ont marqué les pratiques de l'interprétation, de la psychanalyse à la sociologie. La connaissance en histoire de l'art n'est pas possible sans réflexion méthodologique ou sans connaissance des outils d'interprétation. Autour de textes fondateurs, d'études de cas et de personnalités majeures comme Warburg, Freud, Panofsky, Antal, Barthes, Bourdieu etc. 

 

Page moodle du cours

P21Kaenel.jpg
Roland Barthes et Erwin Panofsky

Julie Lang – Art contemporain et espaces publics: nouvelles perspectives et approches critiques de 1960 à aujourd’hui

Art contemporain – Séminaire BA, lundi 14h15 - 15h45

 

Ce séminaire a pour but de s'attarder sur les relations qu'entretiennent les pratiques artistiques (sculptures, installations, performances...) avec l'espace public et ses dimensions socioculturelles, politiques et médiatiques. Le postulat est le suivant : si l'espace public est un lieu au sein duquel se rejouent les dynamiques de société et de pouvoir, comment les pratiques artistiques étudiées permettent de rendre visibles ces dynamiques, de les critiquer et/ou d'en proposer des alternatives ?

Au-delà d'inscrire ces pratiques dans une histoire de l'art, l'angle de l'espace public permet de porter une attention particulière sur les enjeux, mais aussi sur la réception de ces œuvres publiques et sur comment elles soulèvent des questionnements de société transversaux et fondamentaux.
Chaque séance est accompagnée d'un texte de référence pour ressaisir les sujets dans une perspective méthodologique pluridisciplinaire et d'orientation marxiste, féministe, queer et/ou décoloniale.

 

Page moodle du séminaire

P21Lang.jpg
Inigo Manglano-Ovalle & Street-Level Video, documentation of Tele-Vecindario: A Street-Level Video Block Party, Erie Street, Chicago, 28 August 1993

Kornelia Imesch Oechslin – Le design international. Cas d’études

Art contemporain – Séminaire BA, jeudi 14h15-15h45

Le design en tant que discipline interdisciplinaire s’est progressivement développée depuis le milieu du XIXe siècle. Au cours des dernières décennies, il est devenu un domaine indispensable de l’histoire de l’art contemporain.

Le séminaire BA, deuxième partie, présente le développement du design à travers une sélection de personnalités et leurs créations, d’institutions ou d’approches novatrices. Il se concentre sur le début et le milieu du XXe siècle. Lors d’un cours du prochain semestre AS 2021, la thématique sera reprise, complétée thématiquement et amenée au présent par des prises de position différentes.
 

Page moodle du séminaire

Villa3-540x385.png
Eileen Gray et Jean Badovici, Villa E 1027, vue du salon

Catherine Schmutz Nicod – Trajectoires d’architectes, entrepreneurs et artisans vaudois (1850-1950)

Art contemporain – Séminaire BA, lundi 10h15-11h45

 

Le but du séminaire est d'approfondir la carrière d'architectes, entrepreneurs, artisans, décorateurs vaudois des XIXe-XXe siècles. Un certain nombre d'entre elles sont déjà bien étudiées, mais beaucoup d'autres ne le sont pas encore !

 

Page moodle du séminaire

P21Schmutz.png
Eugène Jost et des étudiants architectes à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris

MA

Chiara Croci – Peindre par les mots: les descriptions artistiques entre fiction et réalité matérielle, de Prudence à Ermold le Noir (IV-IX siècles)

Art médiéval – Cours MA, mardi 12h30-14h00

 

Attestée depuis la Grèce antique, l’ekphrasis d’œuvres d’art trouve une place nouvelle dans la littérature chrétienne à partir du IVe siècle. Les écrits de Prudence, Ambroise et Paulin de Nole, pour ne citer que les plus célèbres, abondent de renvois aux peintures et aux mosaïques décorant les édifices chrétiens, ainsi qu’aux tituli censés les accompagner.

Les recherches archéologiques et historico-artistiques ont souvent abordé ces textes en tant que sources pour reconstituer des œuvres perdues et combler ainsi le panorama fragmentaire de la production artistique de l’Antiquité tardive et du premier Moyen âge. Toutefois, ces descriptions ne se référaient pas toujours à des monuments existants et les tituli entretenaient avec les images un rapport dépassant la fonction didascalique.

Des descriptions monumentales s’échelonnant entre le IV et le IX siècle seront donc abordées au fil des séances dans une perspective intermédiale. En étudiant leur contexte de rédaction et leur visée, il s’agira de questionner le rapport entre ces textes et les oeuvres décrites – existantes ou fictives – et d’évaluer ainsi leur contribution à la connaissance de la production artistique de l’Antiquité tardive et du premier Moyen âge.


Page moodle du cours

P21Croci.jpg
Manuscrit de Prudence, Bern, Burgerbibliothek, Cod. 264

Nicolas Bock – Méthodes et lectures: actualités de la recherche

Art moderne & art contemporain, Séminaire MA, mardi 14h15-15h45

 

La formation à la recherche nous enseigne comment extraire des informations de nos lectures variées. Cependant, les limites de temps font qu’il nous manque d’occasions à se consacrer à la lecture d’un livre entier et à la réflexion sur l’ensemble de ses propos. Ce séminaire vise donc à retourner aux sources: lire, cogiter et discuter ensemble à propos de publications récentes sur l’art médiéval. Si une liste de lectures sera proposée, les participants peuvent aussi faire leurs propres propositions.

 

Page moodle du séminaire

80.3.324
Pier Francesco Mola, Jeune homme à la lecture

Christian Michel – Terreur, pitié et plaisir

Art moderne – Cours MA, mercredi 16h15-17h45

Il s’agira dans le cadre de ce cours de s’interroger sur les effets que la peinture suscite – ou est censée susciter – sur le spectateur. La comparaison est menée depuis le XVIe siècle avec les effets de la tragédie, qui depuis la Poétique d’Aristote, doit provoquer la terreur et la pitié. Or il est rare que le spectateur d’un tableau tremble ou pleure. D’autre part, les critiques mettent en garde contre les effets que des tableaux trop sensuels peuvent provoquer. On étudiera, par le biais des discours et surtout des solutions formelles, comment les peintres peuvent provoquer le plaisir des spectateurs même en représentant des scènes terribles ou sanglantes et comment ils cherchent à rester décents en figurant des scènes amoureuses.

 

Page moodle du cours

Nicolas_Poussin_-_Le_massacre_des_Innocents_-_Google_Art_Project.jpg
Nicolas Poussin, Le Massacre des Innocents, Chantilly, Musée Condé

Desmond-Bryan Kraege – Sculpture, site et signification: statues et espaces dans l’Europe moderne

Art moderne – Séminaire MA, jeudi 14h15-15h45

L’enjeu de ce séminaire sera d’examiner les sculptures non comme objets autonomes, mais comme éléments d’un contexte spatial et d’un site leur conférant une part de leur signification : la perception d’une statue par un spectateur dépend du lieu où elle est placée, et, inversement, un espace peut acquérir un sens nouveau lorsqu’un ouvrage sculpté y est situé. Il s’agira d’interroger le rapport des statues à leur propre espace imaginaire, ou au contraire à l’espace du spectateur, ainsi que l’utilisation du site entourant une sculpture par un public (que ce soit de manière cérémonielle, délibérative ou révoltée). Seront abordés non seulement les œuvres de sculpteurs célèbres (Michel-Ange, Bernin, Canova, …) ou moins connus, mais également leur rapport à d’autres arts, dont surtout l’architecture, la conception urbaine, l’art des jardins ainsi que les représentations peintes ou gravées.

 

Page moodle du séminaire

P21Kraege.jpg
Johann Bernhard Fischer von Erlach, « Le colosse du mont Athos en Macédoine » in Entwurff einer historischen Architectur, Los Angeles, Getty Research Institute

Bertrand Tillier – Les statues meurent-elles aussi ? Monuments publics, conflits de mémoires et médiatisation transnationale (XIXe-XXIe siècles)

Art contemporain – Cours MA, mercredi 14h15-15h45 (3 mars, 24 mars, 14 avril)

Au moins depuis la Révolution française – car la pratique lui est bien antérieure si l’on en juge par les sources dont on dispose déjà pour la période antique – et jusqu’au mouvement américain « Black Lives Matter » né suite aux événements de Charlottesville (2017) et relancé avec la mort de George Floyd (2020), dont l’onde de choc fut mondiale, les sociétés contemporaines n’ont pas cessé, avec des fréquences variables et généralement sous la forme de crises, de confronter des monuments publics à des relectures critiques et des mobilisations militantes. (…) Cet enseignement sera l’occasion d’interroger l’anthropologie de ces répertoires d’action, de contextualiser les logiques historiques et les discours que cristallisent les monuments, d’en explorer les silences (notamment d’un point de vue esthétique ou patrimonial) et d’analyser, à travers la forte médiatisation transnationale des déboulonnages, la fabrique d’événements désormais mondialisés.


Lien zoom du cours

P21Tillier.jpg

Kornelia Imesch Oechslin – Le patrimoine mondial de l’UNESCO et son impact pour les arts visuels, pour l’urbanisme et l’architecture. Cas d’études

Art contemporain – Cours MA, jeudi 10h15-11h45

Les sites du patrimoine mondial sont des biens dignes de protection qui ont été inscrits sur une liste reconnue par la Convention du patrimoine mondial de 1972 et ouverte avec les nouvelles inscriptions au patrimoine culturel et naturel de l’UNESCO en 1978. Ils comprennent actuellement 1121 monuments, bâtiments individuels, ensembles et sites (sites du patrimoine mondial), ainsi que des formations naturelles, des manifestations géologiques et physiographiques et des sites naturels (sites du patrimoine mondial naturel), qui sont considérés comme ayant une valeur universelle en raison de leurs qualités exceptionnelles. Ils sont répartis entre 167 des 193 États parties, 39 de ces sites étant transfrontaliers et transnationaux.

Le cours présente la grande variété de biens dignes de protection, qui sont aujourd’hui comptés comme patrimoine culturel dans le monde entier, bien que seule une petite sélection puisse être présentée parmi l’abondance d’objets, qui sont répartis sur les continents d’Europe, d’Amérique du Sud et du Nord.


Page moodle du cours

 

QG-EBII.jpg
Oscar Niemeyer, Brasilia

Olivier Lugon – « The Family of Man », 1955-2020

Art contemporain – Séminaire MA, jeudi 10h15-11h45

 

En 1955 a lieu au MoMA de New York l’exposition la plus visitée et la plus commentée de l’histoire de la photographie : The Family of Man, organisée par Edward Steichen. Son principe consiste à rapprocher des images de l’humanité venues du monde entier pour représenter l’unité de l’expérience humaine et de la communauté des peuples après le traumatisme de la Deuxième Guerre mondiale et en pleine montée de la guerre froide. Après son succès new-yorkais, elle parcourt le monde en plusieurs exemplaires pendant une demi-douzaine d’années et suscite un écho international jamais retombé depuis. Le séminaire s’intéressera précisément à cette vie de l’exposition dans un cadre large et sur la longue durée, de 1955 à aujourd’hui, ainsi que de l’imaginaire universaliste et du modèle de représentation du monde qu’elle a établi. On examinera ainsi les effets de la circulation de l’exposition à travers le monde, les critiques qu’elle n’a cessé de susciter, de Roland Barthes à Allan Sekula ou Ariella Azoulay, les multiples reprises de son principe, décliné dans des médias variés et exploité par les bords politiques les plus divers, aussi bien que par des projets artistiques critiques, jusqu’à sa récente muséification et au retour en grâce qui semble se faire jour depuis quelques années.

 

Page moodle du séminaire

P21Lugon2.jpg
The Family Man, MoMA, New York, 1955

Nathalie Dietschy – Après la photographie ? Pratiques photographiques à l’ère numérique

Art contemporain – Séminaire MA, jeudi 12h30-14h00

L’essor des technologies numériques dans les années 1980 a fait craindre la « fin » de la photographie en raison des manipulations de l’image sur ordinateur, menaçant le « mythe » de la photographie comme évidence. Le tournant numérique a en effet bouleversé le médium photographique, à la fois dans sa nature, dans sa pratique, et dans sa diffusion, menant à un possible « après » auquel ce séminaire cherchera à réfléchir.

A partir d’études de cas, ce séminaire vise à explorer les bouleversements induits par le numérique et à analyser la variété des pratiques photographiques par les artistes actuels (de Nancy Burson à Trevor Paglen).

Les étudiant-e-s seront invité-e-s à assister (sur Zoom) à la conférence de l’artiste Corinne Vionnet, organisée dans le cadre du Festival Histoire & Cité.

Le programme des sujets de séminaire sera présenté lors de la première séance. Les inscriptions se feront uniquement lors de la première séance.

 

Page moodle du séminaire

P21Dietschy2.jpg
Penelope Umbrico, Range: of Mount Grammont with Light-Leak Camera App Filters

Kornelia Imesch Oechslin – Art conceptuel - Fluxus - Internationale situationniste

Art contemporain – Séminaire MA, mercredi 12h30-14h00
 

L’après-guerre est une période de reconstruction politique et sociale et une période d’augmentation de la consommation de masse. Les fronts idéologiques se durcissent rapidement pendant la guerre froide, et l’Europe n’accepte que prudemment son passé fasciste.

En cette période de miracle économique, de nouvelles approches artistiques émergent. Certains d’entre eux, comme l’art conceptuel, reprennent des positions plus anciennes de l’avant-garde du début du XXe siècle et les développent davantage. Le travail interdisciplinaire et politique sur l’art est au cœur de nombre de ces nouvelles approches qui remettent en question le statut de l’œuvre d’art, le rôle de l’artiste et la fonction de l’art dans la société.

Sur la base de positions théoriques, d’expositions choisies ou de carrières et projets artistiques sélectionnés, l’enseignement fournit une introduction à ce domaine thématique, en plaçant l’art conceptuel, Fluxus et Internationale situationniste au centre du séminaire.

 

Page moodle du séminaire

P21Fluxus.jpg
Affiche d'exposition Fluxus

Philippe Kaenel – La nature morte: culture matérielle, photographie et médias

Art contemporain – Séminaire MA, vendredi 10h15-11h45

 

La nature morte, au plus bas dans la hiérarchie des genres académiques, connaît un renouvellement spectaculaire depuis le XIXème siècle. La photographie est l'expression emblématique de ce renouveau au XXe siècle, débordant sur les pratiques du ready-made et de l’installation. Certains artistes tiennent un discours second sur la nature morte en tant que genre (D. Hockney, T. Catany…). D'autres oeuvrent sur les connotations symboliques, existentielles ou érotiques des objets (P. Tosani, R. Mappelthorpe, J. Groover, les Poirier…). D'autres enfin, travaillent sur la portée conceptuelle ou ludique de la nature morte (Fischli/Weiss, J. Fontcuberta, S. Calle…).

 

Page moodle du séminaire

P21Kaenel2.jpg
David Hockney, Still Life Blue Guitar 4th April 1982

Dave Lüthi – Le décor intérieur en Suisse aux XIXe et XXe siècles: formes, matériaux, innovations, tradition

Art contemporain – Séminaire MA, mercredi 14h15-16h45

 

A l'époque contemporaine, la circulation des modèles et des artistes couplées à la celle des maîtres de l'ouvrage modifie en profondeur le rapport à l'habitat et aux intérieurs en général. Le "comfort" anglais, l'hygiénisme allemande, les arts décoratifs français… autant de tendances qui développent leur apport dans un contexte formel en pleine mutation, passant des styles historicistes à la modernité de l'entre-deux-Guerres. Un choix de sujet thématiques ou monographiques permettront de mettre un peu d'ordre dans ce sujet très vaste et encore peu exploré de l'histoire de l'art suisse.

 

Page moodle du séminaire

P21Lüthi.jpg
Hilterfingen, château de Hünegg, grand salon, 1864 et 1900
Suivez nous:  
Partagez: