Qu'est-ce qu'un·e actuaire?

"Actuaire: spécialiste de la statistique et du calcul des probabilités appliqués aux problèmes d’assurance, de prévoyance, d’amortissement", telle est la définition donnée par le dictionnaire. En fait, même si l’origine de ce mot est latine ("actuarius; scribe chargé de la rédaction des procès-verbaux"), le terme dans sa signification moderne nous vient de l’anglais "actuary" et c’est en Angleterre et plus tard aux Etats-Unis que s’est tout d’abord développée cette spécialité. C’est aujourd’hui encore dans ces pays qu’il existe le plus grand nombre d’actuaires. Le terme allemand de "Versicherungsmathematiker" montre d’une façon évidente la relation privilégiée de cette activité avec les mathématiques.

L’actuaire est apparu dès que s’est posé le problème d’organisation et de financement d’un système d’assurance sur la vie. Pour garantir la pérennité d’un tel système, il était indispensable de disposer de statistiques, de tables de mortalité, et d’une méthode de calcul permettant d’assigner à chaque adhérente et adhérent une contribution financière "équitable" et d’évaluer les montants nécessaires à l’institution pour faire face à ses engagements financiers.

Actuellement, l’activité de l’actuaire ne s’exerce plus uniquement dans les institutions d’assurances sur la vie. Les régimes de retraite et de prévoyance ont recours à l’actuaire qui fixe les normes nécessaires à leur équilibre à long terme et en vérifie la mise en application. L’assurance - autre que sur la vie - fait aussi appel aux actuaires. L’accident et l’incendie sont également des manifestations du "hasard". Mais dans ce domaine, la loi du hasard est souvent plus difficile à saisir, d’où le rôle de l’actuaire qui n’en est que plus important.

L’importance de la prévoyance professionnelle en Suisse a depuis longtemps favorisé le développement de la profession d’actuaire-conseil. Depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur la prévoyance professionnelle, un grand nombre d’actuaires sont devenus expertes et experts diplômés en assurance de pensions et actuaires-conseils. Cette activité qui consiste à conseiller les entreprises en matière de financement de la protection sociale et, plus généralement, en matière d’assurances, est présumée connaître un important essor au cours des prochaines années.

Même si l’actuaire a fait des prévisions correctes, une institution d’assurance est néanmoins tenue de limiter sa responsabilité à un certain niveau financier au-delà duquel elle devra partager ses risques avec un réassureur. C’est l’actuaire qui contribuera à déterminer à partir de quelle limite et dans quelle mesure la garantie financière de l’assureur devra être partagée.

Dans plusieurs pays européens, l’actuaire, spécialiste du futur aléatoire, a depuis quelques années été attiré par les milieux financiers. C’est ainsi qu’actuellement en Europe de nombreuses et nombreux actuaires exercent leur activité soit dans des banques soit dans des sociétés financières, soit encore dans des organismes ayant accès au marché boursier. Si cette évolution n’a, pour le moment, pas été très marquée en Suisse, l’implication des actuaires dans la gestion des actifs d’une institution d’assurance devient de plus en plus courante.

"L’ingénieur·e de l’assurance", telle pourrait être une définition moderne de l’actuaire. La déréglementation des marchés, l’ouverture des frontières, les progrès techniques et la compétition accrue entre les diverses institutions du marché financier devraient encore renforcer l’importance de tels spécialistes dans le monde de l’assurance.

Suivez nous:        
Partagez:
efmd-equis-accredited-logo.svg amba-accredited-logo.svg bsis-logo.svg qtem-logo.svg