Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Institut d'archéologie et des sciences de l'antiquité > Projets de recherche > Projets en cours > Projet Agora "Déclamation"

The father, the son and the stepmother. A (murder) case study for scholars and teenagers (2014-2015)

«Le père, le fils et la belle-mère. Un cas antique de meurtre réinterprété et performé par des étudiants du secondaire»

Présentation du projet:

Dans le cadre du programme Agora, le FNS (Fonds National Suisse de la recherche) soutient des projets destinés à faire connaître la recherche scientifique au-delà du monde universitaire et à vulgariser des sujets d’étude inconnus du grand public. Ce projet Agora est lié au projet FNS «La déclamation antique et sa réception: approches croisées». Dans l’Antiquité, la déclamation était un exercice d’école, un discours fictif qui formait les élèves romains (et grecs) à l’art oratoire et les préparait à débattre. L’exercice de rhétorique le plus souvent pratiqué était la controverse, un plaidoyer fictif traitant le pour et le contre d’une affaire judiciaire compliquée, voire abracadabrante. Si la pratique de la déclamation est peu connue aujourd’hui, elle était fondamentale dans la société romaine, au point d’avoir laissé son empreinte dans la culture occidentale (elle est en quelque sorte l’ancêtre de notre dissertation, par exemple).

Le projet s’adresse aux élèves du canton de Vaud entre la 10e année de l’école obligatoire et la 2e année du gymnase. Le but est d’initier les élèves à la rhétorique et au système éducatif antiques, et de les inviter à rédiger eux-mêmes une déclamation. Ils sont appelés à travailler sur un thème de déclamation antique s’intitulant «Le mur aux traces de main ensanglantée». Il s’agit d’une sombre affaire de meurtre: un père de famille, remarié, est trouvé assassiné dans son lit à côté de sa seconde épouse, indemne et encore endormie; l’épée de son fils aveugle est enfoncée dans sa poitrine, et des traces d’une main ensanglantée courent de la chambre du père à celle du fils; le procès oppose le fils aveugle et sa belle-mère, qui s’accusent mutuellement du crime.

Ce thème de déclamation a donné lieu à deux discours latins: la 1re Grande Déclamation du Pseudo-Quintilien et son Antilogie chez Lorenzo Patarol, un savant vénitien du XVIIIe siècle. La traduction et l’adaptation de ces deux controverses, qui n’ont jamais été traduites en français auparavant, font aussi partie intégrante du projet.

La performance des élèves a abouti, dans un premier temps, à une petite représentation théâtrale à l’attention d’une autre classe du même établissement. Puis, le 6 mai 2015, à la Grange de Dorigny, un Festival de rhétorique est venu couronner le projet, donnant l’occasion aux élèves de jouer à nouveau leur déclamation, d’assister à d’autres performances, d’échanger leurs points de vue sur l’expérience qu’ils auront vécue, et de rencontrer des étudiants de l’Université ayant travaillé sur la rhétorique ancienne et les déclamations. Lors de ce Festival, des acteurs professionnels ont aussi joué l’adaptation des textes de Pseudo-Quintilien et de Patarol.

Un DVD à vocation pédagogique, traitant de la déclamation et de la rhétorique antique, est à disposition de toute personne intéressée. Contact: danielle.vanmal-maeder@unil.ch

Articulation du projet:

  1. traduction et adaptation de la première Grande Déclamation du Pseudo-Quintilien et de son Antilogie chez Patarol;
  2. rencontres dans les classes (4 séances);
  3. «Festival de Rhétorique» à la Grange de Dorigny le 6 mai 2015;
  4. montage du DVD sur le projet et sa diffusion dans les établissements secondaires.

Participation à des colloques

J. Pingoud, A. Rolle, «A l’école des Anciens. La première Grande Déclamation revisitée par des élèves du secondaire I e II», Colloque International «La déclamation antique: état des lieux et perspectives nouvelles» (Vandoeuvres-Genève 11-12 septembre 2014)

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
facebook twitter facebook facebook 

main.jpg

Equipe scientifique:

Prof. Danielle van Mal-Maeder, responsable du projet

Julien Pingoud, maître assistant

Alessandra Rolle, chercheure FNS senior

Etablissements participant au projet:

► Etablissement primaire et secondaire de Cossonay

► Etablissement primaire et secondaire de Grandson

► Etablissement primaire et secondaire de Lausanne – Belvédère

► Etablissement primaire et secondaire du Mont-sur-Lausanne

► Etablissement primaire et secondaire de Roche-Combe

► Etablissement primaire et secondaire de Vevey

► Gymnase du Bugnon

► Gymnase de Burier

► Gymnase Auguste Piccard

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 96  -  Fax +41 21 692 30 45
Swiss University