Maire Brigitte

Maire Brigitte

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications
e-mail : Brigitte.Maire@unil.ch
Page personnelle : https://www.unil.ch/iasa/iasa/brigittemaire
ORCID record : Orcid icon https://orcid.org/0000-0002-6951-4531

Faculté des lettres

Institut d'archéologie et des sciences de l'Antiquité
Fonction(s): Maître d'enseignement et de recherche

ASA
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 4022
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 30 50

Décanat Lettres
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 4022
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 30 50

Page personnelle : https://www.unil.ch/iasa/iasa/brigittemaire

Site web : www.unil.ch/medecineancienne

Brigitte Maire

Mots clés

Edition critique
Histoire des doctrines et écoles médicales
Lexicologie
Lexique technique latin
Littérature technique antique
Paléographie
Textes médicaux latins
Traitement informatique données textuelles

Prix et distinctions scientifiques

Prix Philip Butler 1998
Résumé de la thèse

Distinction décernée par la Société française d'histoire de la médecine (Paris) 2003


Retour

TOP ^

Ouvrages

2017
Visage-vignette-27.06.2017_mail.jpg

Visages. Histoires, représentations, créations
Sous la direction de Laurent Guido, Martine Hennard Dutheil de la Rochère, Brigitte Maire, Francesco Panese et Nathalie Roelens
Avec une préface de Jean-Jacques Courtine, XXII et 410 p., 150 illustrations et deux leporelli d’Olivier Roller, Editions BHMS (Bibliothèque d’histoire de la médecine et de la santé), Lausanne 2017

« Ce qui caractérise en propre le visage c’est qu’il s’agit d’un objet que l’on pourrait dire “total”, si l’on accepte d’utiliser à son égard le terme que Marcel Mauss employait pour désigner certains faits sociaux, signifiant par là que les éléments de la réalité humaine dans sa totalité – qu’elle soit physique, psychologique, sociale ou politique – s’y trouvaient impliqués, sans que l’on puisse en détacher un seul aspect, au risque d’en perdre le sens. » Ces mots de Jean-Jacques Courtine servent de boussole à cet ouvrage mosaïque qui invite le lecteur à cheminer sur les voies multiples de la manifestation du visage, entre cinéma, art, littérature, science, technique et culture. Résolument interdisciplinaire – et parfois même « indisciplinée » –, la pluralité des regards portés ici sur la variété des modes d’existence du visage résonne comme un éloge de cette « partie antérieure de la tête où sont le front, les yeux, le nez, la bouche », comme le définit abruptement le Littré. Chaque auteur arpente à sa manière ce composé de chair en montrant qu’il ne prend sens que dans la mesure où, comme le rappellent Deleuze et Guattari, « le visage est produit dans l’humanité ».

 

 

2014
Maire_2014.jpg

Maire, B. (dir.), ‘Greek’ and ‘Roman’ in Latin Medical Texts. Studies in Cultural Change and Exchange in Ancient Medicine, Brill (Studies in Ancient Medicine 42), Leiden 2014.

Latin medical texts transmit medical theories and practices that originated mainly in Greece. This interaction took place through juxtaposition, assimilation and transformation of ideas. 'Greek' and 'Roman' in Latin Medical Texts studies the ways in which this cultural interaction influenced the development of the medical profession and the growth of knowledge of human and animal bodies, and especially how it provided the foundations for innovations in the areas of anatomy, pathology and pharmacology, from the earliest Latin medical texts until well into the medieval world.

Site de l'éditeur

 

2010
Maire_2010.jpg

Langslow D.,  Maire B. (dir.), Body, Disease and Treatment in a Changing World. Latin texts and contexts in ancient and medieval medicine (Proceedings of the ninth International Conference «Ancient Latin Medical Texts», Hulme Hall, University of Manchester, 5th-8th September 2007), Editions BHMS, Lausanne 2010

This volume reflects a variegated and fruitful dialogue between classical and medieval philologists and historians of science, philosophy, literature and language as well as of medicine – the diverse range of interests that the history of medicine in the Graeco-Roman world and the medieval West continues to stimulate and draw on. A recurrent theme is the transformation of medical knowledge in different languages, literary forms and cultural milieux. Several papers concern editorial work in progress on unpublished texts, available only in manuscript or early printed editions.

Ce recueil met en dialogue des spécialistes des textes médicaux latins de l’Antiquité et du Moyen Âge. Certaines analyses adoptent une approche sociolinguistique, d’autres s’intéressent à des questions de transmission et de réception, d’autres enfin livrent des études sur le lexique médical. Mais toutes concourent à éclairer une histoire culturelle de la médecine qui s’inscrit dans un monde en mutation.

Site de l'éditeur

Sommaire

 

2008
Maire_2008.jpg

Boudon-Millot V., Dasen V., Maire B. (dir.), Femmes en médecine en l'honneur de Danielle Gourevitch. Actes de la Journée internationale d'étude organisée à la BIUM à Paris le 17 mars 2006, BIUM, De Boccard Edition-Diffusion, Paris 2008.

Les contributions rassemblées dans cet ouvrage font écho aux différentes pistes de recherche empruntées par Danielle Gourevitch sur l'histoire des femmes, de la gynécologie et plus largement de la médecine dans l'Antiquité, à la croisée des données littéraires et épigraphiques, archéologiques et iconographiques. La littérature médicale livre de nombreuses informations sur la façon de penser le corps féminin et d'inscrire une différence entre les sexes. L'étude des traités de gynécologie permet au lecteur d'accéder à un système de représentation qui éclaire les pratiques sociales; sur les traces du vécu des malades d'autrefois, l'histoire des produits consommés révèle l'existence de propriétés particulières appartenant à un savoir collectif qui s'inscrit dans la longue durée. L'ouvrage offre aussi une galerie de portraits de femmes, de l'Antiquité à la Renaissance, des figures littéraires emblématiques, comme Phrynè et Médée, mais aussi des personnages réels restés anonymes, comme la femme médecin de Saint-Médard-des-Prés et la petite fille de Hawara, ou encore, plus proche de nous, la sage-femme Louise Bourgeois. Autant de destins qui ne laissent pas indifférent

Site de l'éditeur

 

2007
Maire_2007.jpg

Maire B., Se soigner par les plantes : les « Remèdes » de Gargile Martial, Éditions BHMS (Série Sources en perspective), Lausanne 2007.

Avec un avant-propos de Hostettmann K. et un dossier iconographique par Fuchs M., glossaire et indices, 

Les « Remèdes tirés des légumes et des fruits » de Gargile Martial datent du 3e siècle après Jésus-Christ. Ce traité nous démontre que, de tout temps, l'homme a éprouvé le besoin d’un retour à la nature et d'une connaissance des vertus thérapeutiques des plantes. C'est ici un trésor de savoirs qui nous est restitué, et qui garde aujourd'hui encore tout son intérêt, voire son actualité.

Site de l'éditeur

Sommaire

 

2006
Maire_2006.jpg

Philippe Mudry, « Medicina, soror philosophiae ». Regards sur la littérature et les textes médicaux anciens (1975-2005). Réunis et édités par Maire B., Préface de Pigeaud J., Éditions BHMS, Lausanne 2006.

Ce livre contient les multiples contributions que Philippe Mudry a apportées durant presque trente ans à la recherche philologique et littéraire sur les textes de l’Antiquité grecque et latine, ainsi qu’à l’histoire de la médecine. Ces études embrassent un large horizon qui va d’Hippocrate à Galien, en passant par l’encyclopédiste romain Celse ainsi que d’autres figures marquantes de la littérature antique et de la médecine ancienne. L’éthique médicale, la figure du médecin-ami, sa relation avec le patient, et bien d’autres questions centrales posées par la médecine ancienne, ne manqueront pas d’intéresser le lecteur spécialiste, mais aussi un public soucieux d’approfondir ses connaissances de tout un pan de la culture antique, ou de réfléchir sur les problèmes actuels de la médecine dans la société, à partir de ses origines antiques.

Site de l'éditeur

Sommaire

 

2003
Maire_OLMS.jpg

Cassii Felicis libri de medicina Concordantiae, Accedunt numeri, voces Graecae Graecis Latinisque litteris scriptae, index nominum notabiliorum, index frequentiae decrescentis formarum, Maire B. et Fraisse A. curaverunt., Olms-Weidmann, Hildesheim/Zürich/New York, 2003.

Le De medicina de Cassius Felix, rédigé en Afrique au milieu du Vème siècle, n'a jusqu'à présent guère suscité la curiosité des chercheurs. Ce texte, qui se présente à nous comme une traduction-adaptation d'originaux grecs, est pourtant loin d'être dénué d'intérêt. Abrégé pratique essentiellement orienté vers la thérapeutique, il ne se réduit pas à un simple réceptaire: la réflexion sur la maladie, étiologie et symptomatologie, est constante. En outre cet ouvrage, qui s'adresse avant tout à des spécialistes, est particulièrement intéressant du point de vue de la langue. D'abord parce qu'il est un jalon supplémentaire dans la connaissance du latin tardif; mais aussi parce qu'il témoigne des efforts de son auteur pour enrichir la terminologie existante et constituer une langue médicale spécifiquement latine. Cette concordance donnera une vision d'ensemble de ce lexique. Nous avons fait le choix d'une concordance lemmatisée qui regroupe les mots sous des formes génériques. Elle se termine par trois indices: le premier regroupe les mots grecs, le deuxième les noms propres et le troisième répertorie les différentes formes selon leur fréquence d'emploi.

Site de l'éditeur

 

Maire_OLMS.jpg

Caelii Aureliani operum omnium quae exstant Concordantiae, 4 vols, Maire B. et Bianchi O. curaverunt, Olms-Weidmann, Hildesheim/Zürich/New York, 2003.

Caelius Aurelianus ist lange verkannt geblieben und hat bei den Philologen nicht das Interesse gefunden, das er verdient hätte; denn seine Werke Akute Krankheiten und Chronische Krankheiten bilden neben dem Gesamtwerk des Celsus, Hippokrates und Galen einen der Pfeiler der antiken medizinischen Literatur. Beide Werke sind nicht nur im Hinblick auf die Geschichte der pathologischen und therapeutischen Lehren der Antike bedeutsam, sondern sie stellen auch ein Hauptzeugnis für das Gedankengut der methodischen Schule dar. Um einen Gesamtüberblick über das Vokabular des Caelius Aurelianus zu geben, sind auch zwei andere Fragmente, die ihm zugeschrieben werden, nämlich die Medicinales Responsiones und die Gynaecia für die Konkordanz berücksichtigt worden. Die Konkordanz ist lemmatisiert, die verschiedenen Wortformen werden jeweils unter einem Lemma zusammengefasst. Die vorliegende Konkordanz wird es ermöglichen, die Eigenschaften des Vokabulars des Caelius Aurelianus besser kennenzulernen und seinen Beitrag zur lateinischen medizinischen Sprache genauer abzuschätzen.

Site de l'éditeur

 

2002
Maire_OLMS.jpg

Maire B., Concordantiae Gargilianae. Accedunt Index nominum, Index frequentiae, Olms-Weidmann, Hildesheim/Zürich/New York, 2002.

Quintus Gargilius Martialis lebte in der ersten Hälfte des 3. Jh. n. Chr. Er bekleidete verschiedene militärische und politische Ämter und war auch Schriftsteller. Das Werk des Gargilius stellt uns vor große Echtheitsprobleme, da nur De hortis und die Medicinae ex holeribus et pomis Gargilius zugeschrieben werden können. Bei den Curae boum, den zwei Fragmenten über Kräuter und Früchte und auch bei De herbis femininis ist es zweifelhaft, ob Gargilius der Autor ist. Deswegen wurden in diese lemmatisierte Konkordanz nur De hortis und die Medicinae aufgenommen. Statt eine bloß alphabetisch geordnete Liste der verschiedenen Wortformen herzustellen, hat die Herausgeberin es vorgezogen, diese unter Lemmata zusammenzufassen, um dem Leser ein nützliches Arbeitsinstrument für vergleichende Studien der Sprache des Gargilius in die Hand zu geben.

Site de l'éditeur

 

Maire_2002.jpg

Gargilius Martialis, Les remèdes tirés des légumes et des fruits, Texte établi, traduit et commenté, Les Belles Lettres, Paris, 2002.

Des données épigraphiques permettent de situer Gargilius Martialis au IIIème siècle de notre ère ; les études modernes montrent qu'on peut lui attribuer deux ouvrages : un traité Des jardins et un recueil Des remèdes tirés des légumes et des fruits. Dans l’un, il s’agit d’enseigner la culture d’un ensemble de plantes et dans l’autre, leur usage médicinal. Cette édition marque un net progrès sur les éditions antérieures par une étude plus complète de la tradition manuscrite. La traduction française est la première. L’ouvrage est complété par un abondant appareil de notes complémentaires, où l’on s’est appliqué à identifier les plantes citées.

Site de l'éditeur

 

TOP ^

Suivez nous:        
Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 96
Fax +41 21 692 30 45