Thévenaz Olivier

Thévenaz Olivier

Coordonnées Curriculum Enseignements
e-mail : Olivier.Thevenaz@unil.ch
Page personnelle : http://www.unil.ch/iasa/olivierthevenaz

Faculté des lettres

Institut d'archéologie et des sciences de l'Antiquité
Fonction(s): Maître d'enseignement et de recherche

Centre interdisciplinaire d'étude des littératures
Fonction(s): Maître d'enseignement et de recherche

ASA
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 4022
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 29 66

CIEL
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 4022
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 29 66

Olivier Thévenaz

Mots clés

épistolographie
Poésie lyrique
Poétique et intertextualité gréco-latines

Prix et distinctions scientifiques

Prix Dr Frédéric Nessler 2000
Pour une approche interdisciplinaire particulièrement novatrice de la poésie latine, et pour la qualité exceptionnelle de l'ensemble de ses études

Prix de Faculté 2011
Pour sa thèse de doctorat


Retour

TOP ^

Ouvrages

2016
Thevenaz_200.jpg

Delignon B., Le Meur N., Thévenaz O. (éd.), La poésie lyrique dans la cité antique. Les Odes d'Horace au miroir de la lyrique grecque archaïque, CEROR 49, Lyon, 2016.

La cité est le contexte premier dans lequel il convient de situer la lyrique antique. En Grèce archaïque, les fonctions civiques des formes lyriques sont multiples. Dans la Rome augustéenne, le rôle politique de la poésie est également crucial et culmine lors des Jeux séculaires de 17 avant notre ère, pour lesquels Horace obtient la charge de composer un chant choral.
Attentif aux spécificités de chaque discours poétique, ainsi qu’à la diversité des cultures et des cités qui les voient naître, le présent ouvrage approfondit et affine notre perception des enjeux civiques et politiques de la lyrique. Il se focalise sur la façon dont Horace, dans les Épodes et les Odes, assume et réoriente l’héritage archaïque pour recréer une partie de ses formes dans le contexte augustéen et devenir la voix d’une Rome refondée.
Ce volume est issu du colloque inaugural d’un partenariat sur la lyrique antique qui associe l’École Normale Supérieure de Lyon, l’UMR 5189 HiSoMA et l’Université de Lausanne, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes. Ce partenariat se propose de repenser les rapports entre la lyrique grecque et ses prolongements latins à la lumière des avancées récentes de la recherche, en instaurant un véritable échange de savoirs entre latinistes et hellénistes, qui permette l’éclairage réciproque de deux champs trop souvent étudiés séparément.

Site de l'éditeur

 

2004
Thevenaz_2004.jpg

Nova studia Latina Lausannensia: de Rome à nos jours, Édité par Ph. Mudry, O. Thévenaz, Etudes de lettres, n°267, 2004.

Réunissant les contributions de chercheurs appartenant tous, à un titre ou à un autre, au «latin lausannois», ce volume veut offrir au lecteur curieux un itinéraire insolite à travers la production littéraire et culturelle latine. Dans leur diversité, les textes publiés ici couvrent un espace chronologique qui va des premiers siècles de Rome au XXIe siècle commançant, et un espace territorial qui s'étend jusque chez les Cafres d'Afrique. Ils traitent d'auteurs qui vont de Caton à Jean de Roquetaillade et à un père Jésuite du XVIIe siècle, en passant par Catulle, Pline, Apulée, Ausone ou encore Martianus Capella. Ils touchent à des domaines variés: philologie, littérature, histoire, lexicologie, anthropologie, ethnologie, musicologie, médecine... Même la science toute neuve de la synthèse de la parole y a sa place. A défaut de l'unité que nous n'avons pas voulue, ces Nova studia Latina Lausannensia ont une cohérence: ils témoignent de la force créatrice d'une langue née à la littérature il y a plus de deux millénaires et qui n'a cessé depuis d'exercer sa séduction sur les esprits.

Site de l'éditeur

 

2003
Thevenaz_2003.jpg

Mudry Ph., Bianchi O., Thévenaz O., Mirabilia – Conceptions et représentations de l’extraordinaire dans le monde antique, Actes du colloque international, Lausanne, 20-22 mars 2003, ECHO 4, Berne, 2004.

Toute recherche de savoir naît d’un étonnement et d’une admiration insatiables devant les miracles de la nature.
Que sont ces mirabilia qui occupent une telle place dans le monde antique grec et romain? Que sont ces artifices naturels, déclencheurs de métaphores, catalyseurs d’imaginaire, stimulateurs de curiosité scientifique? Quelle conception du monde révèlent-ils? En quoi sont-ils représentatifs de cette époque impériale qui les a tellement célébrés? Quels sont leurs fonctions et leurs effets dans la rhétorique littéraire? Comment s’intègrent-ils aux discours historique, scientifique ou philosophique sur lesquels nous projetons si volontiers nos critères modernes de causalité rationnelle?
Se pencher sur l’extraordinaire aux premiers siècles de notre ère, ce n’est pas seulement chercher à découvrir un reflet des cultures antiques. C’est aussi trouver un miroir de nos propres sociétés, qui nous invite à réfléchir sur les catégories de notre pensée.
Ce volume rassemble les communications présentées lors du colloque organisé en mars 2003 sur le thème des mirabilia par l’Institut d’Archéologie et des Sciences de l’Antiquité de l’Université de Lausanne, dans le cadre du réseau thématique «Le phénomène littéraire aux premiers siècles de notre ère» qui réunit les Universités de Lausanne, Lille 3, Perpignan, Picardie, Trieste et Cracovie.

Site de l'éditeur

 

TOP ^

Suivez nous:        

A télécharger

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 96
Fax +41 21 692 30 45