Abstract 75

Résumé


Cet article montre que c'est à un physiocrate français, Germain Garnier (1754-1821), que l'on doit l'apparition du mot "équilibre" dans les traductions françaises de la Richesse des nations de Smith. En anglais, le texte ne contenait qu'une seule occurrence non conceptuelle du mot, qui était encore assez nouveau en économie à l'époque. Mais à travers sa traduction de l’ouvrage de Smith, Garnier impose une interprétation de la Richesse des nations en termes d'équilibre entre l'offre et la demande, de loi d'équilibre et d'état d'équilibre. Pendant près de 200 ans, sa traduction est restée la seule version française disponible de cet ouvrage. L’appareil critique associé par Garnier à sa traduction a été sujet à louanges, et fut retraduit dans de nombreuses langues, dont l'anglais. Cet appareil critique est reconnu comme un prisme majeur à travers lequel l'Europe et les États-Unis ont lu Adam Smith.
Mots clefs : Équilibre, Adam Smith, Germain Garnier, Physiocratie, Traduction


Abstract
This paper shows that a French physiocrat, Germain Garnier (1754-1821), is responsible for the word “équilibre” (equilibrium) appearing in French translations of Smith’s Wealth of Nations. The English original contained only one not conceptual instance of the word, and the term was still quite new in economics at the time. But through his translation of Smith’s book, Garnier imposes an interpretation of Wealth of Nations in terms of equilibrium between supply and demand, the law of equilibrium, and the state of equilibrium. His translation was the only available French version for almost 200 years. His commentaries were highly praised and retranslated
into many languages, including English. They are known for being a major prism through which Europe and the United States read Adam Smith.
Keywords : Equilibrium, Adam Smith, Germain Garnier, Physiocracy, Translation

Cahier IEP 75.pdf  (321 Ko)

Suivez nous:  
Partagez: