Elise Cairus

Elise Cairus.png

 

Docteure en théologie

Institut lémanique de théologie pratique (ILTP)

Email : elise.cairus@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

Le 31 mai 2017, Elise Cairus a soutenu sa thèse de doctorat en théologie sur l'accompagnement spirituel de la naissance. Le premier chapitre présente la naissance d’un point de vue historique, théologique et spirituel et ouvre sur un deuxième chapitre consacré à la naissance comme cheminement spirituel. Les deux derniers chapitres abordent l’accompagnement spécifique de la naissance, notamment lorsque survient une complication comme l’infertilité, le deuil périnatal, l’interruption volontaire ou médicale de grossesse et l’accueil d’un enfant handicapé ou gravement malade. La thèse repose en partie sur des entretiens menés avec des personnes concernées par ces différentes thématiques. L’originalité et le caractère novateur de cette thèse résident dans le fait qu’aucune monographie en français sur ce thème n’existe dans la littérature théologique protestante. Il s’agissait donc de défricher le champ de l’accompagnement spirituel autour de la naissance et plus particulièrement celui lié aux difficultés qui lui sont inhérentes. Cela présente également une autre manière d’aborder la grossesse et la naissance d’un enfant, de manière spirituelle et existentielle.

En juin 2016, elle a publié son premier livre, « L’humour des Evangiles », aux éditions Temps Présent. Il  comprend 15 passages des Evangiles (Zachée, la femme adultère, le paralytique, etc.) évoquant des traces d’un humour d’origine juive, souvent subtil et léger, parfois provocateur et ironique. Une invitation à accueillir la Parole de Dieu autrement, à une époque où le rire est omniprésent, parfois pour le pire, surtout lorsqu’il est lié aux religions.

En octobre 2016, elle a co-édité les actes du colloque de fermeture de la Faculté de théologie de Neuchâtel, parus aux éditions Labor et Fides sous le titre « Entre la mémoire et l’oubli. La pensée protestante aujourd’hui ».

Elise Cairus est également titulaire d'une licence ès lettres, mention histoire nationale de l'Université de Genève (2005). Son mémoire de licence portait sur les clauses pieuses dans les testaments genevois à l'époque de la Réforme. Une recherche réalisée à partir des testaments du XVIe s. conservés aux AEG après un travail minutieux de paléographie.

Au plan personnel, elle est mariée et mère d’une fille. Elle vit à Genève.

 

 

Partagez: