Piettre Alexandre


              FB Alexandre Piettre006.JPG (Alexandre Piettre)

Chercheur affilié

Sociologie de la ville, de l'espace public et des religions

Institut de sciences sociales des religions (ISSR)


Email : a_piettre<at>yahoo.fr

Domaines de spécialités:

Sociologie des religions:

  • Renouveau islamique
  • Subjectivations pieuses et dynamiques communautaires


Sociologie urbaine :

  • Espaces sociaux locaux et trans-locaux
  • Communautés et espaces publics urbains


Sociologie des mouvements sociaux :

  • Renouveau islamique et espace des mouvements sociaux
  • Engagements publics des acteurs islamiques


Philosophie politique :

  • Les théories de la reconnaissance et leurs critiques
  • Communauté, société, espace public
  • Théorie critique, Phénoménologie, Pragmatisme et Pragmatique
     

> Publications d'Alexandre Piettre

 

Présentation

Alexandre Piettre est chercheur affilié à la Faculté de Théologie et de Sciences des Religions (FTSR) de l'Université de Lausanne, rattaché à l'Institut des Sciences Sociales des Religions (ISSR). Ancien Membre du Laboratoire de Sociologie Urbaine Générative (LSUG) du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), ancien ATER des Universités de Nantes (science politique) et d'Evry (sociologie), il a soutenu sa thèse Entre urbanité et communauté, la politisation de l'espace public urbain en décembre 2010 dans un laboratoire de sociologie et de philosophie politique, le Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques (CSPRP) de l'Université Paris Diderot - Paris 7. L'ouvrage issu de sa thèse, L'islam (im)politique en ville. Renouveau islamique et quartiers impopulaires, est à paraître dans la collection "La philosophie en commun" chez l'Harmattan.

Ses recherches portent sur le rôle des acteurs du renouveau islamique dans la transformation des espaces sociaux locaux et trans-locaux en France et en Suisse, et plus largement sur les changements sociaux induits par la visibilité de l'islam dans l'espace public à l'échelle européenne et dans une perspective comparée. A partir d'enquêtes par observation participante auprès d'acteurs islamiques investis dans les arènes publiques locales des périphéries urbaines, donnant ainsi accès à des pans de la réalité sociale difficilement accessibles, ses recherches croisent les approches de la sociologie des religions, de la sociologie urbaine, de la sociologie des mouvements sociaux et de la philosophie politique, afin d'appréhender au plus près un espace de mouvement social d'autant plus mouvant que les acteurs qui l'animent sont ambivalents.

Il s'interroge particulièrement sur les façons dont les acteurs du renouveau islamique font communauté tant au regard de leur visibilité publique disruptive que d'une religiosité méconnue du public, en rupture avec une sociologie des réseaux qui ignore les rapports de pouvoir dans lesquels les acteurs sont inscrits localement. Ceux-ci semblent en effet déterminants pour comprendre pourquoi ces acteurs oscillent entre retrait, rejet et investissement de l'espace public d'une part, et pour saisir la façon dont les subjectivations pieuses se forment et innervent des processus contradictoires d'acculturation, de déculturation ou d' « enculturation » de l'islam au sein des sociétés européennes d'autre part.

Ce faisant, il ressaisit systématiquement l'analyse des modalités locales des engagements publics des acteurs islamiques et les processus de subjectivation qu'elles sous-tendent, du point de vue d'une philosophie politique élaborée au croisement d'une approche phénoménologique de l'espace public et d'une approche pragmatique des phénomènes rituels comme actes de langage. Cette approche inter- et transdisciplinaire l'amène notamment à interroger d'un point de vue épistémologique, dans le sillage de la conception ouverte de la communauté et de la perspective de l'impolitique proposées par le philosophe Roberto Esposito, l'opposition société/communauté héritée des pères fondateurs de la sociologie moderne.

 

Rattachement

Alexandre Piettre est membre du Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques (CSPRP) de l'Université Paris Diderot – Paris 7. Il enseigne en outre la philosophie dans un lycée de l'Académie de Créteil et la science politique à l'Institut Régional de Travail Social (IRTS) de Neuilly-sur-Marne (France). Il est par ailleurs membre de la Société Internationale de Sociologie des Religions (SISR), de l'Association Européenne de Sociologie (ESA) où il a intégré le Bureau du Research Network (RN) 34 « Sociology of Religion », et de l'Association Française de Science Politique où il est affilié à la Section Thématique (ST) 29 « Participation politique des musulmans dans les sociétés occidentales ». Il est également membre de l'Association Française de Sociologie où il a intégré le bureau du Réseau Thématique (RT) 21 « Mouvements sociaux », ainsi que le bureau du RT 2 « Migrations, altérité, internationalisation » dans lequel il anime, aux côtés de la Pr. Monika Salzbrunn, l'axe de recherche « Communautés, engagements publics et espaces urbains ».

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 27 00