Axes de recherche

LA DIMENSION SUB- ET TRANSNATIONALE DE LA GOUVERNANCE MULTI-NIVEAUX

 

Le Laboratoire d’Analyse de la Gouvernance et de l’Action Publique en Europe (LAGAPE) s’intéresse à l’étude des enjeux actuels des politiques publiques et de l’administration publique à différents niveaux. Il a d’ores et déjà acquis une surface nationale et internationale consistante en matière d’analyse de la gouvernance multi-niveaux, et ceci dans une optique résolument comparative. La recherche menée au sein du LAGAPE se décline principalement en cinq axes :

La gouvernance multi-niveaux

L’analyse des politiques, au sein du LAGAPE, s’intéresse à la réorganisation des systèmes décisionnels liée aux phénomènes de « dénationalisation »: changements d’échelle des politiques et des modes de gouvernance (métropolisation, collaborations transfrontalières, européanisation) et dynamiques de territorialisation des intérêts et des mobilisations. Les politiques publiques sont analysées à différents niveaux, du local au global. Le laboratoire s’intéresse aussi bien à la politique urbaine qu’au fédéralisme, l’intégration européenne ou encore aux conséquences de la globalisation et de l’européanisation pour les politiques publiques nationales. La comparaison des différents niveaux et les interactions entre eux sont d’une importance croissante pour comprendre les politiques publiques contemporaines, ainsi que les défis qui en découlent pour la démocratie. Une réflexion critique est notamment menée sur l’impact sur le contrôle démocratique de l’informalisation et de la technocratisation des sphères de pouvoir, liées à l’avènement de formes de gouvernance multi-niveaux et, plus généralement, aux transformations des modes de la régulation politique.

Politiques économiques et régulation des marchés

Les politiques économiques et l'organisation de l'économie ont subi des transformations inattendues depuis les années 1990, en Suisse comme ailleurs. Après une vague de libéralisations, nous nous trouvons aujourd’hui dans une phase de régulation ou re-régulation. De nouvelles institutions, les agences indépendantes, se sont créées, mais beaucoup de questions restent encore ouvertes, comme celles concernant leur position entre marché et administration ou leurs modes de fonctionnement. Le laboratoire développe donc, dans ce troisième axe, des perspectives d’économie politique comparée, particulièrement pour l’analyse des transformations des politiques et modes de régulation (marché du travail, concurrence, secteurs libéralisés, gouvernance d’entreprise, relations industrielles), sous l’effet de l’européanisation et de la transnationalisation notamment. Un intérêt particulier est porté sur les phénomènes de diffusion (et leurs limites), ainsi que sur les formes changeantes de l’interpénétration entre sphères économique et politique.

Les transformations du système politique suisse

De manière générale, la stabilité du système politique suisse, avec ses particularités comme la démocratie directe, la neutralité ou le système dit de « milice » est remise en question par plusieurs développements récents. C’est le cas par exemple de la globalisation et de l'européanisation, de la transformation du système partisan, du rôle croissant de l'expertise scientifique dans les politiques publiques, de la professionnalisation des élites, ou encore des interactions changeantes entre élites économiques, politiques et administratives. L'analyse - souvent comparative - de ces transformations encore peu connues et de leurs conséquences pour le système entier constitue un autre axe du Lagape.

L'administration publique et les élites décisionnelles

Les administrations publiques, communales, cantonales et fédérales font face à de multiples réformes, comme par exemple l'introduction de la nouvelle gestion publique. Ces réformes « managériales » ont des conséquences aussi bien humaines qu’organisationnelles, puisqu’elles influencent la manière dont les administrations sont amenées à délivrer leurs prestations et à s’organiser pour remplir leurs missions. Le laboratoire vise donc, à travers cet axe, la « revivification » de l’étude de l’administration publique en Suisse, avec des travaux sur différents segments et niveaux de celle-ci (trajectoires des hauts fonctionnaires, profils des experts, personnel des nouvelles agences indépendantes, interactions de « guichet »), sur le rôle de la bureaucratie dans les processus décisionnels, ainsi que sur l’impact des réformes « managériales » sur les valeurs et motivations des agents administratifs (y compris des organisations internationales). Le LAGAPE développe également de nombreuses activités de recherche pour mieux connaître et comprendre l’évolution des profils sociologiques des élites administratives, ainsi que de leurs relations avec le monde politique.

Les politiques publiques des secteurs particuliers

Le laboratoire est également un centre de compétence dans l’analyse comparative de la gouvernance de politiques sectorielles, notamment dans les domaines de la santé, de la fiscalité, du logement, de l’agriculture ainsi que des politiques de la recherche et de l’enseignement supérieur, avec un intérêt prononcé pour les systèmes fédéralistes.

 

Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 31 40
Fax +41 21 692 31 45