Nursesatwork : infirmière un jour, infirmière toujours ?

Durée du projet : 01.01.2015 – 31.10.2015

Equipe de recherche : Véronique Addor (HESGE), René Schwendimann (UNI Basel), Jacques-Antoine Gauthier (Unil), Adeline Paignon (HESGE), Dalit Jäckel (UNI Basel), André Jeannin (sociologue), Boris Wernli (FORS, Unil)

Source de financement : Fonds national Suisse de la recherche scientifique (FNS), Haute école spécialisée de Suisse occidentale Genève (HES-SO/Genève), Observatoire suisse de la santé (Obsan), Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), Office fédéral de la santé publique (OFSP)

Les effectifs actuels des diplômé-e-s en Suisse couvrent à peine la moitié des besoins et ne compensent pas la perte précoce des infirmières expérimentées qui quittent leur institution, voire le domaine des soins infirmiers.En l’absence de mesures spécifiques, cette situation de pénurie ira en s’aggravant du fait de l’augmentation des besoins en soins (vieillissement de la population, maladies chroniques, etc.) et de la diminution de l’offre en soins (départs à la retraite de la génération d’infirmières issues du baby-boom, perte d’attraction de la profession infirmière, baisse du nombre d’infirmières formées en Suisse).Les données sur les ressources humaines en santé et sur les infirmières en particulier sont lacunaires en Suisse. On ne connaît pas le nombre précis d’infirmières actives sur le marché du travail ni leur durée totale d’emploi dans les soins. Ces données sont pourtant indispensables pour établir des prévisions de dotation nécessaire en personnel infirmier à l’horizon de 2020 et au-delà.

Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 38 40
Fax +41 21 692 38 45