Données ouvertes & FAIR

Pourquoi ouvrir et partager ses données de recherche ?

Un certain nombre de raisons encouragent le partage des données de recherche. Ce partage

  • facilite la reproduction et la vérification des expériences et recherches menées ;
  • rend davantage visible les travaux et résultats de recherche ;
  • augmente le nombre de citation des articles scientifiques pour lesquels les données de recherche sont également publiées ;
  • encourage les nouvelles collaborations et nouvelles pistes de recherche ;
  • soutient le principe d’intégrité scientifique ;
  • répond aux exigences de certains bailleurs de fonds et éditeurs scientifiques.

L’UNIL prône une recherche intègre et responsable qui vise à gérer les données de recherche de manière transparente et ouverte, dans les limites du droit et des prescriptions scientifiques en matière d’éthique, de déontologie et du respect des standards en matière de protection de l’individu et de la propriété intellectuelle.

A l'instar de l'Union européenne et de son programme Horizon2020, l'UNIL prône donc une publication des données "as open as possible, as closed as necessary".

Open source

La notion d'Open source n'est pas à confondre avec l'Open research Data.

L'Open source est un moyen transparent de développer des logiciels et de les rendre librement accessibles à d'autres utilisateurs. Le code source d'un programme est mis à la disposition des individus pour qu'ils puissent y accéder, le modifier et le réutiliser, contrairement aux logiciels propriétaires.

Pour plus d'infomation, vous référer aux pages dédiées du Digital Curation Center (DCC).

Principes de données FAIR

Pour le Fonds national de la recherche suisse, les données sont gérées selon les principes FAIR. Ces principes permettent de s'assurer qu'un ensemble de données puisse être facile à trouver (Findable), qu'il soit accessible (Accessible), interopérable (Interoperable) et réutilisable (Re-usable).

Télécharger les explications des principes FAIR promus par le FNS.

Les aspects Findable et Accessible s'intéressent principalement à l'endroit où les données sont déposées. Les considérations importante à prendre en compte comprennent la disponibilité de DOI persistants, des métadonnées, du suivi de la réutilisation des données, des licences, du contrôle d'accès et de la disponibilité à long terme (conservation pérenne).

Les aspects Interoperable et Re-usable soulignent l'importance de réfléchir au format des données (propriétaire vs. ouvert) et à la façon dont ces formats pourraient changer à l'avenir, ainsi qu'à la connectivité (ouverture via API) du dépôt choisi vers d'autres méta-dépôts internationaux ou disciplinaires, ou d'autres outils de mise en valeur. L'aspect d'une documentation détaillée entre également en compte dans la réutilisabilité des données ainsi que du code.

15 principes ont été édictés par FORCE11, une comunauté regroupant des chercheurs, bibliothécaires, archivistes, responsables de publications scientifiques, instituts de financement, etc. Ces principes se regroupent sous les 4 principes généraux : Facile à trouver, Accessible, Interopérable et Réutilisable.

Sur la base des 15 principes ci-dessus, un ensemble de 14 paramètres ont été définis pour quantifier les niveaux de "FAIRness". Ces derniers développements sont disponibles sur le site GO-FAIR.

Une bonne gestion des données est un moyen de soutenir les principes FAIR.

Suivez nous:    

Explications des principes FAIR par le FNS

Le saviez-vous ?

La Commission européenne a estimé le coût annuel de l’absence de données FAIR à un minimum de 10,2 milliards d’euros par an !

Cost-benefit analysis for FAIR research data, 2019

Make scientific data FAIR !

Toutes les disciplines devraient suivre les géosciences et exiger les meilleures pratiques pour la publication et le partage des données...

Lisez cet article paru dans Nature en juin 2019.

Partagez:
Unicentre - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 20 81