2017

XIIe Colloque SHC - "La reproduction des images et des textes"

Colloque international de l'IAWIS/AIERTI (International Association of Word and Image Studies/Association Internationale pour l'Etude des Rapports entre Texte et Image)

Du 10 au 14 juillet 2017, UNIL

Organisation: Philippe Kaenel

Le colloque explore l'impact de la reproduction sur la création artistique et littéraire, ainsi que sur les constructions textuelles et visuelles de la connaissance dans les scienceshumaines. Dans quelle mesure la reproduction/reproductibilité (de l'imprimerie à la photographie, des manuscrits à l'Ipad) a-t-elle transformé les oeuvres, leur diffusion et leur réception? Cette vaste problématique concerne non seulement l'histoire de la production des images et des textes sur le plan artistique, scientifique, religieux...), mais encore nos disciplines, au niveau historique, théorique et méthodologique.

Interview du Prof. Philippe Kaenel parue dans l’Uniscope, le journal de l’UNIL

2017-Affiche-colloque.jpg
Affiche du colloque

En choisissant pour thème la question de « La reproduction des images et des textes », le onzième colloque international de l’AIERTI souhaite explorer l’impact de la reproduction (de la reproductibilité) sur la création artistique et littéraire, ainsi que sur les constructions textuelles et visuelles de la connaissance dans les sciences humaines.

Les conceptions et les usages de la reproduction/reproductibilité ont subi des transformations majeures au cours des deux derniers siècles avec la diffusion des pratiques d’impression, de la photographie et des techniques informatiques. En remontant dans le temps, l’essor de l’imprimerie et des techniques de gravure à la Renaissance ont créé des ruptures majeures dans les cultures visuelles et textuelles par rapport à la pratique de la copie médiévale.

Dans quelle mesure la reproduction/reproductibilité (de l’imprimé à la photographie, des manuscrits à l’Ipad) a-t-elle transformé les œuvres, leur diffusion et leur réception? Cette vaste problématique concerne non seulement l’histoire de la production des images et des textes (sur les plans artistique, scientifique, religieux…), mais encore nos disciplines, au niveau historique, théorique et méthodologique.

« Il est du principe de l’oeuvre d’art d’avoir toujours été reproductible », déclare Walter Benjamin dans son fameux essai de 1936 L’Œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique. Cette affirmation fondamentale mérite d’être questionnée aujourd’hui.

Philippe Kaenel, UNIL
Faculté des Lettres, Centre des Sciences historiques de la culture

Partagez: