Ateliers de formation continue en thérapie comportementale et cognitive

Formation continue UNIL-EPFL
EPFL Innovation Park, bâtiment E, Lausanne

Le Comité directeur du Master of Advanced Studies (MAS) en psychothérapie comportementale et cognitive des universités de Lausanne, Genève et Fribourg, a le plaisir de vous annoncer une série d’ateliers de formation continue en TCC.

Ces ateliers font partie intégrante du MAS en psychothérapie comportementale et cognitive destiné aux personnes visant le titre de spécialisation fédéral en psychothérapie. Ils ont cependant la particularité d’ouvrir également leurs portes à tous les psychothérapeutes TCC déjà formés, intéressés à acquérir, dans une perspective de formation continue, des connaissances et compétences supplémentaires dans certains domaines actuels de cette approche.

La priorité est donnée aux personnes inscrites au MAS. Le nombre de places pour les autres participants est limité.

Les informations concernant les ateliers et les inscriptions sont disponibles ci-dessous

 


Date : du jeudi 27 au samedi 29 septembre 2018
Horaire : de 9h00 à 17h00
Lieu : Formation Continue UNIL-EPFL à Lausanne
Prix : CHF 650.- (à payer dès réception du bulletin de versement pour confirmer votre place)
Délai d'inscription: 10 septembre 2018
Pour s’inscrire : Inscription en ligne

Le modèle thérapeutique « New-Paradigm » de Padesky

 

Xenia Heinze
Psychologue FSP spéc. en psychothérapie reconnue au niveau fédéral,

Cabinet privé, Genève, Suisse

Enseignante attitrée de la Filière en psychothérapie comportementale et cognitive des universités de Lausanne, Genève et Fribourg

Xenia_heinze_web.png

 

La TCC, après avoir été fondée pour le traitement de la dépression, s’est adaptée et a prouvé son efficacité pour d’autres troubles et catégories diagnostiques. Les premiers disciples de Aaron T. Beck, dont fait partie Christine Padesky, se sont eux aussi intéressés aux troubles de la personnalité et ont créé des approches pour travailler avec les « schémas », ces croyances et ressentis profondément ancrés, résistants au changement, qui contribuent à former de manière stable la représentation que l’on a de soi, des autres et du monde. Ces croyances, souvent en partie implicites, fonctionnent de manière sous-jacente en maintenant un style relationnel particulier, qui rejoint, dans les cas les plus graves, un trouble de la personnalité, avec les problèmes interpersonnels chroniques que les thérapeutes connaissent bien.

L’atelier présentera son modèle, intitulé NEW-Paradigm, qui offre la grande force d’être transdiagnostique, adaptable à chaque cas, hors des catégorisations habituelles, grâce à la simplicité et à l’élégance de sa conceptualisation. Ce modèle, qui s’inscrit dans la troisième vague des TCC, fait appel aux ressources et à la créativité du patient. L’atelier combinera présentations théoriques, vignettes cliniques, exercices et jeux de rôles en sous-groupes. Une première partie sera consacrée à l’identification des croyances de base avec leurs conséquences (dys)fonctionnelles, dans une conceptualisation partagée avec le patient. La seconde partie sera consacrée à l’élaboration du « nouveau système » et à son application dans le vécu concret du patient, au moyen notamment d’expérimentations comportementales.

Xenia Heinze est psychologue FSP spécialiste en psychothérapie, formatrice SSTCC et superviseure en thérapie cognitivo-comportementale. Elle a travaillé aux HUG en Addictologie, tout en développant sa pratique privée pour des patients adultes présentant des problématiques diverses. S’intéressant au travail avec les schémas, elle se forme à l’approche de Christine Padesky et applique le modèle NEW-Paradigm avec des groupes de patients, en setting individuel, ainsi qu’avec des groupes de développement personnel pour thérapeutes en formation. Depuis quelques années, elle propose des formations ainsi que des supervisions spécialement conçues pour ce modèle psychothérapeutique.

Littérature :
Greenberger & Padesky : Dépression et anxiété : comprendre et surmonter par l’approche cognitive, chapitre 9. Décarie Editeur, Québec, 2004. Kuyken W, Padesky CA, Dudley R : Collaborative Case Conceptualization: Working Effectively with Clients in Cognitive-Behavioral Therapy, The Guilford Press, New York, 2009. Zinetti Bertschy, A. : Pointage sur l’évolution du concept de schéma en psychothérapie cognitive des troubles de la personnalité. ASPCo-info No. 20, pp. 2-12, 2005.


Date : du jeudi 25 au samedi 27 janvier 2018
Horaire : de 9h00 à 17h15
Lieu : Formation Continue UNIL-EPFL à Lausanne
Prix : CHF 650.- (à payer dès réception du bulletin de versement pour confirmer votre place)
Délai d'inscription: 15 janvier 2018
Pour s’inscrire : les inscriptions sont closes

Introduction à la thérapie centrée sur les émotions (Emotion Focused Therapy)

 

 

Marielle Sutter
Dr en psychologie, Psychologue spéc. en psychothérapie reconnue au niveau fédéral, Pratique libérale, Berne, Suisse
Enseignante invitée de la Filière en psychothérapie comportementale et cognitive des universités de Lausanne, Genève et Fribourg

m_sutter.jpg

 

Comme le souligne Greenberg, fondateur de l’approche, les émotions sont mises au coeur de la thérapie centrée sur les émotions (TCE) puisqu’elles accompagnent, colorent, orientent et donnent du sens à notre vie. La TCE puise sa force dans l’intérêt central qu’elle porte à l’expérience et aux processus émotionnels du client, instant après instant, dans l’ici et le maintenant de la séance.

Inspirée du courant humaniste, elle met au coeur de la psychothérapie le développement d’une relation particulière entre client et thérapeute, ainsi que sur la conception du potentiel de l’être humain à s’autoréaliser et à s’auto-évaluer, tout en s’appuyant fondamentalement sur l’émotion. Par ailleurs, la TCE utilise les techniques issues de la Gestalt comme la chaise vide ou le dialogue à deux chaises, ainsi que des concepts existentialistes considérant que l’être humain est motivé par ses idéaux et buts de vie. La TCE partage également certains points communs avec les approches psychodynamique et cognitive, notamment par sa focalisation sur une seule situation d’interaction ou épisode émotionnel, mais toujours dans l’idée de soutenir le client dans la construction d’une nouvelle signification à partir de l’expérience émotionnelle immédiate. Finalement, le développe de la TCE prend ses racines dans l’étude des processus de changement en thérapie, avec ce désir de savoir comment la psychothérapie fonctionne. En outre, les recherches en neurobiologie sur les émotions vont dans le même sens que celles menées en TCE. Ainsi, la TCE est-elle une approche résolument intégrative, scientifique, spécifique et contemporaine.

En phase avec les conclusions de l’étude psychologique des émotions, des neurosciences affectives et de la recherche en psychothérapie, selon lesquelles les dysfonctionnements émotionnels jouent un rôle déterminant dans l’apparition de troubles psychiques, la TCE mise sur une meilleure régulation émotionnelle du patient et la transformation de ses affects inadaptés.

Durant cet atelier de trois jours, les participants acquerront les bases scientifiques et théoriques de la psychothérapie centrée sur les émotions. Ils s’exerceront aux techniques et aux principales interventions de la TCE au travers de jeux de rôle, tenant tantôt le rôle du thérapeute et tantôt celui du patient. Une importance particulière sera accordée au concept d’empathie qui, dans la TCE, est utilisé aussi bien comme technique thérapeutique que comme intervention psychologique. Ainsi, l’approche empathique du patient ainsi que les différentes formes d’intervention empathique seront-elles présentées et mises en pratique.

Marielle Sutter obtient son doctorat en psychologie avec le Prof. Klaus Grawe. Formée en psychothérapie cognitivo-comportementale à l'Université de Berne, elle poursuit sa formation en thérapie centrée sur les émotions à Berne et Munich. Elle travaille comme psychologue-psychothérapie et superviseure dans son cabinet à Berne. Depuis 2015, Marielle Sutter dirige l'Institut suisse pour EFT/TCE (IEFT.ch) avec Leslie Greenberg et Theres Hofer. Elle est membre du Comité directeur de la Société Suisse pour EFT/TCE (EFT-CH) et reconnue par la Société Internationale pour l'EFT/TCE (isEFT) comme superviseure.

Littérature :
Greenberg, L. (2004). Emotion-focused therapy. Clinical Psychology and Psychotherapy (11), 3-16.
Kramer, U. & Ragama, E. (2015). La psychothérapie centrée sur les émotions. Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson.

 

Date : du mercredi 30 au jeudi 31 mai 2018
Horaire : de 9h00 à 17h00
Lieu : Formation Continue UNIL-EPFL à Lausanne
Prix : CHF 450.- (à payer dès réception du bulletin de versement pour confirmer votre place)
Délai d'inscription : 20 mai 2018
Pour s’inscrire : les inscriptions sont closes

Approche cognitive de la dépression

 

 

Martial Van der Linden
Prof. ordinaire à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Dr en psychologie, Université de Genève, Suisse
Enseignant attitré de la Filière en psychothérapie comportementale et cognitive des universités de Lausanne, Genève et Fribourg

m_vanderlinden_web.jpg

 

La psychopathologie cognitive a pour but d’explorer les dysfonctionnements cognitifs (déficits cognitifs, biais cognitifs et croyances ou attitudes dysfonctionnelles) qui contribuent au développement, au maintien et à la récurrence des problèmes psychologiques et des difficultés dans la vie quotidienne qui y sont associées.

L’objectif de l’atelier sera de montrer en quoi cette approche cognitive a contribué à une meilleure compréhension de la dépression. Il s’agira également de positionner spécifiquement l’approche cognitive au sein d’une approche intégrative des difficultés psychologiques, prenant en compte non seulement les processus cognitifs, mais aussi les processus relationnels, affectifs, motivationnel et identitaires. Enfin, différents types d’interventions cognitives qui ont été élaborés dans le domaine de la dépression seront présentés et mis en pratique. Un accent tout particulier sera placé sur les interventions focalisées sur la flexibilité attentionnelle et métacognitive, la mémoire autobiographique et la projection mentale dans le futur.

Martial Van der Linden est professeur de psychologie clinique (psychopathologie et neuropsychologie) à l'Université de Genève et professeur honoraire à l’Université de Liège. Ses recherches visent à mieux comprendre les difficultés psychologiques des personnes présentant des manifestations psychopathologiques, ainsi que des personnes avec des lésions cérébrales. Il s’intéresse également aux effets du vieillissement dans la vie quotidienne, et ce, dans une perspective plurifactorielle et intégrative. Une partie de ses travaux est consacrée au développement de méthodes d’évaluation et d’intervention psychologiques. Enfin, il est responsable à Genève d’une consultation consacrée à l’évaluation et à la prise en charge des troubles émotionnels chez l’adulte.

Littérature :
Jermann, F. & Van der Linden, M. (2008). Une approche cognitive de la dépression. In M. Van der Linden & G. Ceschi (Eds.), Traité de psychopathologie cognitive, tome 2. Marseille: Solal (pp. 169-224). Van der Linden, M., Ceschi, G., & Billieux, J. (2015). Interventions psychologiques en psychopathologie cognitive. Paris : De Boeck / Solal

 

 

Date : du vendredi 1er juin au samedi 2 juin 2018
Horaire : de 9h00 à 17h00
Lieu : Formation Continue UNIL-EPFL à Lausanne
Prix : CHF 450.- (à payer dès réception du bulletin de versement pour confirmer votre place)
Délai d'inscription : 20 mai 2018
Pour s’inscrire : Inscription en ligne

Prise en charge cognitivo-comportementale de la dépression chronique

 

 

Christèle Richard
Psychiatre-psychothérapeute FMH, pédopsychiatre FMH, Cabinet privé, Savigny, Suisse
Enseignante attitrée de la Filière en psychothérapie comportementale et cognitive des universités de Lausanne, Genève et Fribourg

christele_richard_web.png

 

Les troubles dépressifs résistants ont surtout fait l’objet de publications centrées sur les traitements médicamenteux. Les thérapeutes confrontés à des récidives multiples ou à des troubles chroniques peuvent se trouver désemparés ou démotivés.

Cet atelier propose de s’appuyer sur une réflexion autour de l’apport de différents modèles théoriques et de récits cliniques de patients souffrant d’une dépression résistante. Ainsi, les modèles de l’intégration dans le cycle de vie de Peggy Pace, de la thérapie d’acceptation de d’engagement de Schoendorff, la CBASP de Mc Cullough Jr. seront-ils abordés pour proposer une prise en charge adaptée à ces patients présentant une pathologie dépressive chronique. Un enseignement interactif, notamment au travers de jeux de rôle et de vidéo, aidera à renforcer le vécu expérientiel des thérapeutes. Chaque participant pourra présenter une vignette clinique et échanger autour de ses questionnements afin de prendre soin non seulement du patient, mais aussi du thérapeute.

Christèle Richard est psychiatre-psychothérapeute et pédopsychiatre. Après une maîtrise en philosophie, elle se dirige vers des études en médecine. Formée aux écoles de TCC et analytique, elle est pour un abord complémentaire voire intégratif des troubles psychiques afin d’offrir à chaque patient ce qui convient le mieux à son fonctionnement particulier. Ancienne médecin associée auprès du Service des troubles anxieux et de l’humeur de Lausanne, elle travaille dans son cabinet à Savigny. Depuis de nombreuse année, elle participe à l’enseignement postgrade des médecins et psychologues se formant en psychothérapie cognitivo-comportementale.

Littérature :
Ryle, A. (2002). Introducing cognitive analytic therapy. UK : Willey. Pace, P. (2014). Pratiquer l’ICV. Paris : Dunod. Schoendorff, B., Grand, J. & Bolduc, M.-F. (2011). La thérapie d’acceptation et d’engagement. Bruxelles : de Boeck.

 
Partagez:
Géopolis - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 31 20
Fax +41 21 692 31 15