Nicolas Sommet

nsommet.jpg

Nicolas Sommet a été nommé Maître assistant Ambizione à l’Institut des sciences sociales en mai 2020.

En 2014, Nicolas Sommet obtient un doctorat en psychologie sociale de l’Université de Lausanne. Sa thèse porte sur les déterminants et les conséquences des motivations compétitives à l’école, au travail, ou encore dans le sport. En 2015, il obtient une bourse UNIL/CHUV et occupe une position de chercheur invité à l’université de Rochester, NY. Il y travaille sur les effet des inégalités de revenus sur la compétition économique perçue et la motivation. En 2019, il obtient un fonds FNS Ambizione et rejoint le Centre LIVES pour approfondir ses travaux dans le domaine de la psychologie des inégalités.

Nicolas Sommet combine des données d’enquêtes longitudinales et une méthodologie expérimentale pour déterminer les conséquences psychologiques des inégalités. Le fait de vivre dans un pays, une région, ou une localité marquée par les inégalités de revenus a-t-il un effet sur le bien-être, la confiance qu’on accorde aux autres, ou sur la propension qu’on a de vouloir collaborer avec eux, etc. ? Nicolas Sommet travaille également sur les motivations d’accomplissement et la modélisation multiniveau.

Son projet Ambizione fait plus largement écho aux thèmes-clefs du Centre LIVES. Il se situe à la croisée de plusieurs disciplines et vise à explorer comment les inégalités de revenus façonne les comparaisons économiques et influence la santé psychologique. En particulier, le projet vise à identifier les caractéristiques des personnes vulnérables qui voient leur bien-être diminuer lorsque les inégalités augmentent et les personnes résilientes qui, paradoxalement, voient leur bien-être augmenter lorsque les inégalités augmentent.

Suivez nous:  
Partagez: