Pidoux Jessica

Project Doc.CH in the humanities and social sciences (HSS), granted by the Swiss National Science Foundation

Sous la direction de : Dominique Boullier (EPFL) et la co-direction de : Dominique Vinck (UNIL)

Pour comprendre le phénomène de l'online dating, je propose de se focaliser sur les pratiques de quantification algorithmiques qui sont au cœur du fonctionnement des plateformes permettant -ou non- de rencontrer une personne en ligne. Ancrée dans une approche pragmatiste, et utilisant des méthodes computationnelles, je m'intéresse tout particulièrement à l'étude des caractéristiques visibles (features) sur les interfaces (GUI) en tant que "signaux d'attention" (Boullier, 2014), qui permettent la communication entre les développeurs/développeuses et les utilisateurs/utilisatrices. Mon hypothèse est que le mécanisme de matching est une forme permanente d'apprentissage pour les systèmes algorithmiques et les humains impliqués. Ce mécanisme est basé sur des signaux qui ne seront jamais pleinement compris par l'un ou l'autre actant parce que ce modèle d'apprentissage est dynamique, en itération continue, et il ne garantie pas une convergence de perspectives. Les principaux objectifs de ma recherche sont d'une part de réaliser une étude des interfaces en identifiant la nature des fonctionnalités disponibles sur les sites de rencontres et les applications mobiles. Et de l'autre, de mener des entretiens avec des développeurs/développeuses et des utilisateurs/utilisatrices. Ainsi, je serai capable de comprendre le "modèle conceptuel" des plateformes (Norman, 1988) et de reconstituer les stratégies des usagers lorsqu'ils "font du sens" (Cicourel, 1974) à partir des features mobilisés dans les interactions en ligne.

TOP ^

Partagez:
Géopolis  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 31 80