Cabin Léonore

Transparence et singularité en régime médiatique. Ethnographie des controverses publiques liées à WikiLeaks et Julian Assange

Sous la direction de la Professeure Laurence Kaufmann (UNIL, SSP, ISS, THEMA)

La présente thèse se veut un lieu d’exploration de l’impact et des conséquences de l’apparition de WikiLeaks dans l’espace public et médiatique contemporain. Divisé en trois parties principales, ce projet explicitera d’abord les enjeux et paradoxes suscités par le principe de transparence tel qu’il est revendiqué par l’organisation. Nous examinerons le lien qu’un tel principe entretient avec le principe descriptif et normatif de Publicité. Relatant le débat actuel sur la transparence, nous interrogerons les conséquences d’une société sans secrets ni coulisses. Dans un second temps, nous examinerons la façon dont des figures de singularité émergent progressivement dans l’espace public, faisant l’objet d’une visibilité médiatique importante, parfois contrastée. Il s’agira de s’intéresser aux figures de Julian Assange, fondateur du site WikiLeaks, de Chelsea Manning, « taupe » de WikiLeaks et d’Edward Snowden, informaticien ayant révélé les systèmes de surveillance et d’écoutes de la NSA. Le but sera de comparer l’émergence de ces figures, de saisir la façon dont celles-ci sont assimilées à WikiLeaks, et de rendre compte de leurs déclinaisons dans différents espaces publics nationaux. Finalement, cette thèse tentera de renouveler les approches liées à l’étude des médias dits « traditionnels » en abordant les relations ambigües entre la presse quotidienne et WikiLeaks. L’objectif sera de considérer la presse sous un double aspect : en qualité de « medium » informationnel et en tant que public privilégié de WikiLeaks.

Partagez: