Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Section de français > Actualités & événements

Actualités & événements

Publié le  03.04.17
Modifié le  05.04.17
Par  Communication  Lettres

facebooktweetlinkedin
Honorariats 2017 - Art et littérature

Jean-Claude Mühlethaler, professeur honoraire de la Faculté des lettres

Professeur ordinaire de littérature du Moyen Âge à l'UNIL depuis 2003 et directeur du Centre d’Etudes Médiévales et Post-Médiévales entre 2010 et 2015, Jean-Claude Mühlethaler accède au statut de professeur honoraire. Une leçon d’honneur aura lieu le 19 mai 2017 à 17h30, Anthropole 1129.

Après une maturité fédérale classique à Aarau, Jean-Claude Mühlethaler fait des études de langues et littératures françaises et italiennes à l’Université de Zurich. En 1977, sa licence en poche, il part à Florence pour une année d’études postgrades. Parallèlement à son activité d’enseignant au Gymnase de Baden et de chargé de cours à l’Université de Zurich, il rédige une thèse de doctorat sur la poétique du XVe siècle, notamment sur François Villon et Michault Taillevent, qu’il soutient en 1982. Au bénéfice d’une bourse du Fonds national suisse, il effectue ensuite des recherches postgrades, de 1983 à 1985, à l’Université de Paris IV et à l’E.H.E.S.S. Il les poursuivra tout en continuant son engagement au Gymnase de Baden. En 1991, il achève une thèse d’habilitation portant sur un récit satirique, le Roman de Fauvel. C’est l’année suivante qu’il arrive à l’UNIL, où il occupera successivement les postes de professeur assistant, professeur associé et enfin professeur ordinaire ; il est titulaire de la chaire de littérature médiévale depuis 2003.

Jean-Claude Mühlethaler est un spécialiste de la littérature du Moyen Âge, en particulier des XIVe-XVIe siècles. Reconnu pour ses analyses rigoureuses des textes, ses solides argumentaires et son recours aux éclairages interdisciplinaires, il a exploré de nombreux aspects de la production médiévale tardive. Ses recherches sur la satire l’ont conduit à réfléchir plus largement aux relations entre littérature et pouvoir aux XIVe et XVe siècles. C’est dans ce cadre qu’il s’est intéressé à l'utilisation du mythe à la fin du Moyen Âge, notamment à travers la réception de la figure d'Enée en France. 

Il y a également rattaché les enjeux de la table médiévale, sujet transversal qui l’a poussé à traiter aussi bien des représentations littéraires du boire et du manger, des enjeux symboliques des mets, ou encore des implications morales du comportement à table. Les recherches de Jean-Claude Mühlethaler sur les enjeux du lyrisme durant la période de transition du Moyen Âge à la Renaissance – et notamment ses études et éditions de François Villon et Charles d’Orléans – ont permis de mettre en valeur l’émergence d’un champ d'expression propre au lyrisme suite à la crise de la courtoisie au tournant du XIVe-XVe siècle.

Il s’est également intéressé de près à l’histoire de la communication littéraire, en examinant les enjeux des mises en scène de l'auteur dans les œuvres rédirigées sous le règne de Charles VI (1380-1422). Cette période troublée, qui pousse des auteurs à se situer de manière inédite dans le champ littéraire, a été au cœur d’un projet financé par le FNS. En résulte la base de données Clerc6, hébergée sur le site de l’Université de Lausanne, qui passe en revue 236 œuvres éditées.

Spécialiste du Moyen Âge, Jean-Claude Mühlethaler a consacré toute son énergie à la mise en valeur de cette période littéraire. À ses étudiants, il a fourni un enseignement de qualité, sans cesse renouvelé. N’hésitant jamais à se mettre en scène pour transmettre le sens profond des textes et la nécessaire rigueur qu’une telle étude implique, il a transmis son savoir avec passion et vigueur. Au niveau institutionnel, il s’est constamment engagé pour faire de l’Université de Lausanne un haut lieu de la recherche en littérature médiévale. Sous sa présidence (1994-1998), la section de français médiéval a fusionné avec celle de français moderne, ce qui a assuré sa pérennité. Jean-Claude Mühlethaler s’est alors impliqué avec la même énergie dans la section de français, devenant son vice-président (1998-2002), puis son président (2002-2005). Il a également mis en œuvre plusieurs collaborations nationales, en particulier avec les universités de Genève et de Neuchâtel dans le cadre du triangle azur, et internationales, en développant des accords avec les universités de Paris 3 et de Louvain-la-Neuve. Sous sa direction, le Centre d’Etudes médiévales et Post-médiévales de l’UNIL est devenu un lieu d’échange incontournable pour les médiévistes suisses et un carrefour entre l’université et la ville, avec le développement d’un cours public.

Chercheur reconnu et respecté, enseignant passionnant, animé par un permanent souci de transmission et de clarté, collègue généreux et investi, Jean-Claude Mühlethaler a imprimé sa marque de manière durable sur les études médiévales à l’Université de Lausanne.

Dates clés:

  • 1982 Doctorat ès Lettres, Université de Zurich
  • 1991 Habilitation à diriger des recherches, Université de Zurich
  • 1993 Professeur assistant de littérature du Moyen Âge, Section de Français, Université de Lausanne
  • 1997 Professeur associé de littérature du Moyen Âge, Section de Français, Université de Lausanne (60%), avec un enseignement à l'Université de Genève (40%)
  • 2003 Professeur ordinaire de littérature du Moyen Âge, Section de Français, Université de Lausanne
  • 2010-2015 Directeur du Centre d’Etudes Médiévales et Post-Médiévales, Université de Lausanne
  • 2017 Professeur honoraire, Université de Lausanne


Les liens:

Lien permanent vers cette actualité
Recherche:
 Go
 
rss/atom
youtube twitter instagram facebook 
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 73  -  Fax +41 21 692 29 15
Swiss University