Printemps-été 2011

 

# Programme en PDF à télécharger #

pdf   CTL Printemps-été 2011  (344 Kb)

 

Lyrisches Intermezzo / Intermezzo lyrique
Lecture et concert avec Etienne Barilier, Christian Immler et Georges Starobinski
Mardi 15 février 2011, 18h
Haute Ecole de Musique de Lausanne, Rue de la Grotte 2, Grande Salle

A l’occasion de la publication bilingue de l’Intermezzo lyrique de Heinrich Heine, traduit par Etienne Barilier (CTL, 2010), le baryton Christian Immler chantera la Dichterliebe de Robert Schumann, accompagné au piano par Georges Starobinski. Ce dernier écrit dans la préface : « Comparer le traducteur au musicien peut sembler hors de propos. En l’occurrence, leur travail se ressemble, puisqu’ils restituent tous deux le sens d’un poème dans un autre langage. La musique des mots et celle des notes instaurent un nouvel ordre de relations sonores. (…) Si les traductions d’Etienne Barilier me semblent exemplaires, c’est bien parce qu’elles rendent compte de l’unité nécessaire et profonde entre tous les niveaux de signification des lieder de Heine. » # En collaboration avec le Cercle littéraire de Lausanne. Un apéritif suivra au Cercle littéraire. Réservation obligatoire pour la soirée à l’adresse admin@cerclelitteraire.ch ou par téléphone au 021 312 85 02

 

Marxisme et philosophie du langage par V. Voloshinov
Avec Patrick Sériot et Inna Tylkowski-Ageeva
Jeudi 24 mars 2011, 10h, conférence
Université de Lausanne, Anthropole, Salle 5060

Parmi les multiples causes d'incompréhension du texte controversé Marxisme et philosophie du langage de V. Voloshinov (1929) se trouve la difficulté de traduction en français d’un ensemble conceptuel à la systématicité fragile et chancelante. La retraduction de cet ouvrage par Patrick Sériot et Inna Tylkowski-Ageeva vise à remettre ce texte en « son lieu » et en « son temps ». La méthode de travail a consisté, par conséquent, en l’analyse minutieuse de la terminologie utilisée par Voloshinov et la recherche des équivalents français les plus adéquats. Le terme slovo, polysémique en russe car il désigne non seulement un « mot » au sens linguistique ou typographique, mais aussi la « parole », le « langage », la « langue », était le plus difficile à traduire. L’exposé présentera le travail effectué sur ce terme abondamment employé par Voloshinov, qui a débouché sur l’introduction du néologisme « Mot », avec une majuscule.

 

Juan Goytisolo et le Nouveau Récit espagnol
Avec, entre autres invités, Juan Goytisolo
Jeudi 28 – Vendredi 29 avril 2011, colloque
Université de Lausanne, Amphipôle

La chaire de littérature espagnole de l’Université de Lausanne organise, en collaboration avec l’auteur espagnol Juan Goytisolo, un colloque international autour du Nouveau Récit espagnol. L’occasion est donnée aux chercheurs de dialoguer avec des écrivains tels Jorge Carrión, Juan Francisco Ferré, Robert Juan-Cantavella, Vicente Luis Mora, José María Ridao et Manuel Vilas, qui ont tous en commun d’explorer de nouvelles formes narratives en s’inspirant des moyens audiovisuels (cinéma, internet) et en combinant la culture pop avec les approches esthétiques et théoriques du mouvement avant-gardiste. Le CTL s’associe au colloque pour présenter une anthologie bilingue d’extraits de leurs œuvres, traduits par des étudiants et préfacés par Juan Goytisolo.
 

Aujourd’hui Cendrars
Mercredi 4 – Vendredi 6 mai 2011, colloque
Université de Lausanne, Amphimax, Salle 414

Avec Cendrars, la vie et l’œuvre se confondent en formant ce qu’Henry Miller a nommé « une masse poétique étincelante, dédiée à l’archipel de l’insomnie », qui, aux yeux de son ami américain, faisait de lui rien de moins que l’écrivain du siècle. C’est peu dire que Cendrars fut un novateur de formes, de genres et de normes : son œuvre s’est élaborée dans l’effervescence et le tumulte esthétiques. Il n’a eu de cesse qu’elle ait transformé le monde et lui-même pour abattre toutes les frontières, offrant, aujourd’hui plus que jamais, des échos puissants à nos questionnements contemporains. Lue, traduite, mise en scène, quelle est la portée de son œuvre à l’aube de ce XXIe siècle ? Avec quels modes de création entre-t-elle, à présent, en résonance ? # Colloque international organisé par le Centre d’Etudes Blaise Cendrars/Université de Lausanne et l’Association internationale Blaise Cendrars/Université Paris Ouest. Programme complet du colloque sur www.cebc-cendrars.ch
 

Glauser global : traductions en Italie et au Japon
Avec Gabriella de’ Grandi et Fuminari Niimoto
Mercredi 18 mai 2011, 18h, conférences et vernissage
Archives littéraires suisses, Bibliothèque nationale, Hallwylstrasse 15, Berne

Les Archives littéraires suisses publient au printemps 2011 un numéro Quarto consacré à l’écrivain suisse de langue allemande Friedrich Glauser. Né en 1896 à Vienne, il grandit à Genève, puis bourlingua entre Paris, la Belgique, la côte marocaine et la Suisse. Ses reportages, nouvelles et romans témoignent de son sens aigu pour les différences culturelles, l’écrivain se jouant sans cesse des stéréotypes associés à la figure de « l’Etranger ». Mais que se passe-t-il lorsque ses textes franchissent la barrière des langues pour se retrouver en terrain étranger ? Comment Glauser est-il lu en italien ou en japonais ? Les traducteurs Gabriella de’ Grandi et Fuminari Niimoto évoqueront ces questions avec Christa Baumberger, responsable du fonds d’archives de Friedrich Glauser. # En collaboration avec les Archives littéraires suisses et le Collège de traducteurs Looren. Entrée CHF 10.-, réservation sur www.ticketportal.com
 

Nora Gomringer et Vincent Barras
Mardi 28 juin – Dimanche 3 juillet 2011, performance bilingue
Festival de la Cité, Lausanne

« Ich werde etwas mit der Sprache machen », ‘je vais faire quelque chose avec la langue’ : ce titre de poème a une valeur programmatique. Car les performances poétiques de Nora Gomringer font de la langue un évènement. L’auteure, née en 1980 à Bamberg, ne lit pas ses poèmes, elle les enveloppe, les chante, les souffle, les crache – et fait entendre de nouvelles sonorités au service d’un renversement des sens. Klimaforschung, le quatrième recueil de poèmes de Nora Gomringer (Voland & Quist, 2008), sort au printemps 2011 dans la traduction de Vincent Barras aux Editions d’en bas. Les deux auteurs, performeurs, traducteurs donneront à entendre leur vision du changement climatique, entre deux langues. # En collaboration avec le Festival de la Cité et la Radio Télévision Suisse / Espace 2. La date précise de cette lecture sera communiquée ultérieurement. Pour tout renseignement, consulter le site www.festivaldelacite.ch
 

Francesco Micieli et Christian Viredaz
Vendredi 8 – Dimanche 10 juillet 2011, lecture bilingue
Festival international de littérature, Loèche-les-Bains

« Mon père est à l’étranger. Quand on est à l’étranger, on est très loin. Derrière les montagnes. Et on ne peut venir qu’une fois par année. Parce que mon père est très loin, il envoie de l’argent. Pour que ma mère et moi puissions vivre. » Avec justesse et poésie, Francesco Micieli évoque la question de la migration du point de vue d’un enfant. Ich weiss nur, dass mein Vater grosse Hände hat. Tagebuch eines Kindes a été publié en allemand en 1986 à Berne, puis réédité en 1998 chez Zytglogge. Ce « journal d’un enfant » entame une nouvelle migration en français grâce à la traduction de Christian Viredaz, qui sort au printemps 2011 aux Editions d’en bas. L’auteur et son traducteur donneront une lecture bilingue de ce texte. # D’autres lectures avec auteur(e) et traducteur(-trice) auront lieu dans le cadre du Festival, notamment une rencontre avec Melinda Nadj Abonji et ses traducteurs en différentes langues. Pour le programme détaillé, consulter le site www.literaturfestival.ch

 

L’Allégorie de Guillaume de Digulleville en Europe : circulation, réception et influence
Jeudi 21 – Samedi 23 juillet 2011, congrès
Université de Lausanne, Château de Dorigny

Traduite, adaptée et ensuite imprimée à de nombreuses reprises en plusieurs langues européennes – anglais, allemand, espagnol, néerlandais, latin –, la trilogie des Pèlerinages allégoriques constitue un véritable best-seller du Moyen Age tardif, et la figure de Digulleville a récemment retrouvé sa place parmi les grands auteurs européens, après une longue période d’indifférence de la part des critiques. Le congrès se propose de consolider cette redécouverte des œuvres de Digulleville, en explorant les mécanismes et les modalités de circulation des multiples versions de ses textes, dans une perspective européenne, comparative et multidisciplinaire. Ces approches croisées permettront de réévaluer l’impact de cette œuvre sur l’imaginaire de la période 1330-1650. # Congrès international organisé par l’Université de Lausanne et la University of Massachusetts, Boston. Programme complet du colloque sur www.unil.ch/digulleville
 


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 12  -  Fax  +41 21 692 29 35