Grégoire Mariethoz

mariethoz2.jpg

Grégoire Mariethoz, professeur ordinaire

Grégoire Mariethoz a été nommé professeur ordinaire au sein de l'Institut des dynamiques de la surface terrestre au 1er août 2018.

Version du 3 septembre 2018

Grégoire Mariethoz est né en 1978 et en plus d’un nom valaisan, il a une double nationalité suisse et allemande. Il a obtenu en 2003 un Master en anthropologie, géologie et grançais à l’Université de Neuchâtel, puis un Doctorat en hydrogéologie en 2009, avec une thèse intitulée Geological stochastic imaging for aquifer characterization. Il a ensuite effectué un postdoc à l’Université de Stanford aux Etats-Unis, puis a pris en 2011 un poste de Senior Lecturer à l'Université de New South Wales en Australie.

Après un court séjour comme chercheur senior en ingénierie géologique à l’ETHZ, il a terminé son tour du monde en étant nommé à partir de 2014 professeur assistant en prétitulatisation conditionnelle à l’Université de Lausanne, dans l'Institut des dynamiques de la surface terrestre. Depuis août 2018, il est devenu professeur ordinaire dans le même institut.

A l’origine géologue et hydrogéologue, Grégoire Mariethoz a rapidement orienté ses intérêts de recherche vers le développement de méthodes et d’algorithmes utilisables en télédétection, domaine qu’il a approfondi dans sa recherche et dans son enseignement. Il a particulièrement travaillé sur la caractérisation des formes et structures spatiales que prennent les phénomènes naturels, en utilisant des outils d’analyse statistique et de génération d’images de synthèse. Les domaines d’application de ces méthodes comprennent l’amélioration d’images satellite, l’obtention de prédictions climatiques à haute résolution, l’analyse de séries temporelles hydrologiques, ou l’imagerie du sous-sol. 

Depuis 2016, Grégoire Mariethoz est co-éditeur-en-chef du journal Computers & Geosciences. Il a obtenu en 2013 le prix Vistelius, et en 2018 le IAMG Distinguished Lectureship, tous deux décernés par l’International Association for Mathematical Geosciences.

Suivez nous:  

Les liens

Partagez: