2.1 Echange d'informations et de savoir au banquet homérique : le roi, l'aède, les proches et l'hôte étranger

Dans l'Odyssée, c'est-à-dire dans une poésie de caractère traditionnel qui évoque un monde idéologique plus qu'historique, le banquet (δαίς) a pour fonction de réunir la communauté des proches et de renforcer les liens du groupe. La présence de la musique complète le plaisir du repas et de la boisson partagés. Mais, à cette occasion, c'est aussi la culture ou le savoir du groupe qui se trouvent établis. Les chants entendus constituent pour le groupe une expérience musicale commune et une référence culturelle collective.

Réunissant les membres du groupe, le banquet sert aussi à marquer et à signifier l'accueil d'un éventuel visiteur étranger, porteur d'un savoir propre. Pour le groupe intérieur, caractérisé par des échanges et une interaction continus et réguliers, c'est l'occasion d'apprendre et d'intégrer des informations venues de l'extérieur. A cet égard, le banquet est plate-forme ou carrefour entre savoir du dedans et savoir de dehors. Entre ces deux savoirs, il peut y avoir tension. Cette tension est dramatisée dans plusieurs passages de l'Odyssée.

Je me contenterai d'un exemple. Lors de sa visite chez les Phéaciens, Ulysse écoute l'aède Démodocos chanter une histoire dont il est le héros. C'est une situation exceptionnelle et qui peut compromette tout l'échange. La guerre de Troie est un événement complexe qui peut être rapporté selon différents points de vue, différemment favorables à tel ou tel camps. Or, si l'on y regarde bien, la visite d'Ulysse chez les Phéaciens obéit à un déroulement souple, que le roi peut contrôler en observant les réactions de son visiteur. Il apparaît aussi important d'exposer au visiteur les chants que l'on connaît (le savoir du groupe), de vérifier ses réactions à ce savoir, que d'apprendre de lui de nouvelles informations susceptibles d'enrichir le savoir du groupe. De manière significative, Démodocos ne déroule pas son chant de façon continue. Alcinoos sait interrompre l'aède quand il vérifie l'inconfort du visiteur. Entre les moments musicaux, l'échange, dans ou hors banquet, se poursuit en la présence de l'aède qui reste, sans cesse, attentif à ce qui se dit et se fait. Si l'on suit le récit de l'Odyssée, on peut relever qu'après avoir chanté un premier épisode de la guerre de Troie qui met en scène Ulysse, Démodocos est interrompu par le roi. Durant l'intermède, Ulysse profite d'un incident pour apporter un maximum d'informations sur son identité — sans pour autant dire son nom. C'est une donnée essentielle qui permet à Démodocos, ensuite, d'adapter ses nouveaux chants à l'attente d'un auditeur dont il a compris l'importance et la situation délicate: Ulysse est autant le grand héros de la ruse qui a mis fin à la guerre de Troie qu'un guerrier qui a contribué au massacre des vieillards, des femmes et des enfants. Le banquet n'est pas ici lieu d'échanges "intellectuels" mais occasion de s'entendre collectivement sur une version des faits acceptable pour tous.  


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 96  -  Fax  +41 21 692 30 45