Espace étudiant·e·s

| Validation | Désinscriptions | Voyages et activités para-académiques
 

Vous trouvez sous cet onglet des informations utiles sur les modalités de validation des travaux dans les disciplines de l'ASA et sur les modalités de désinscription aux travaux et examens.

Validation

Définitions

Lorsqu’un étudiant présente pour la 1re fois un travail (séminaire oral, séminaire écrit, etc.), on parle de présentation.

Lorsqu’une présentation a été jugée insuffisante et que l’étudiant est invité à corriger son travail et à le soumettre à nouveau à l’enseignant, on parle de remédiation.

Une tentative correspond à la présentation d’un travail, et le cas échéant, à sa remédiation. La tentative peut intervenir à la fin d’un semestre (en cas d’enseignement semestriel) ou à la fin de l’année académique (en cas d’enseignement annuel). En cas d’échec à la première tentative, l’étudiant a droit à une deuxième et dernière tentative pour valider l’enseignement concerné.

Modalités de validation de l’année propédeutique en Archéologie
(Règlement 2013)

Tout travail (noté ou non noté) donne droit à une présentation uniquement. Il n’y a pas de remédiation.
En effet, les enseignements de l’année propédeutique font l’objet d’une tolérance interne:

  • Techniques de recherche et notions de base: 2 tests notés en juin, la moyenne des deux notes constitue la note finale de l’enseignement. Cette note est dotée d’un coefficient 4.
  • Cours annuel en Archéologie classique: 1 test noté à la fin de l’année. Cette note est dotée d’un coefficient 2.
  • 2 cours semestriels en Archéologie provinciale: 1 test noté à la fin de chaque semestre ; la moyenne des deux notes constitue la note finale en Archéologie provinciale. Elle est dotée d’un coefficient 2.
  • Stage de fouilles: test écrit à la fin du stage, noté. La note est dotée d’un coefficient 2.

A la session de septembre, une moyenne est calculée entre les notes finales de chaque enseignement, selon les coefficients indiqués. Cette moyenne constitue la 1re tentative de validation de l’année propédeutique en Archéologie.

Au cas où la note finale de la discipline est inférieure à 4, l’étudiant est invité à refaire son année propédeutique dans le ou les enseignements dans le(s)quel(s) il a obtenu une note finale insuffisante.
Une moyenne (entre toutes les notes finales des enseignements) est à nouveau calculée, après que l’étudiant a présenté pour la seconde fois les enseignement(s) qu’il devait refaire. Cette moyenne constitue la 2e et dernière tentative de validation de l’année propédeutique en Archéologie.

Modalités de validation des enseignements d’Archéologie, 2e partie BA
(Règlements 2005 et 2013)

Pour tout travail, l’étudiant a droit à une présentation et - si la présentation est jugée insuffisante - à une remédiation.

Au terme de l’enseignement (semestriel ou annuel), l’enseignant inscrit le résultat de la 1re tentative (= présentation et, le cas échéant, remédiation).

Si la 1re tentative est insuffisante, l’enseignant propose à l’étudiant de faire un travail comptant comme 2e tentative. Ce travail fait l’objet d’une présentation et – si celle-ci est insuffisante – d’une remédiation.

L’enseignant fixe comme il l’estime adéquat les modalités du travail de 2e tentative et les délais de remise de ce travail. Toutefois, le résultat de la 2e tentative ne peut pas être inscrit à la même session (janvier, juin, septembre) de la même année que le résultat de la 1re tentative.

Si la 2e tentative se solde par un résultat insuffisant, l’étudiant est en échec définitif à l’enseignement concerné. Les crédits associés à cet enseignement ne sont pas délivrés mais entrent dans le calcul de la tolérance par discipline (10 crédits non acquis sur les 50C de la 2e partie du BA d’une discipline).

Définitions

Lorsqu’un étudiant présente pour la 1re fois un travail (séminaire oral, séminaire écrit, etc.), on parle de présentation.

Lorsqu’une présentation a été jugée insuffisante et que l’étudiant est invité à corriger son travail et à le soumettre à nouveau à l’enseignant, on parle de remédiation.

Une tentative correspond à la présentation d’un travail, et le cas échéant, à sa remédiation. La tentative peut intervenir à la fin d’un semestre (en cas d’enseignement semestriel) ou à la fin de l’année académique (en cas d’enseignement annuel). En cas d’échec à la première tentative, l’étudiant a droit à une deuxième et dernière tentative pour valider l’enseignement concerné

Modalités de validation de l’année propédeutique en Histoire ancienne
(Règlement 2013)

Tout travail (noté ou non noté) donne droit à une seule présentation et à une seule tentative.
En effet, les enseignements de l’année propédeutique font l’objet d’une tolérance interne :

 

  • les 3 travaux notés du Proséminaire donnent lieu à une moyenne (= note finale de l’enseignement);
  • les 2 tests semestriels de l’Introduction à l’histoire ancienne donnent lieu à une moyenne (= note finale de l’enseignement);
  • l’Introduction à l’histoire de l’Egypte ancienne donne lieu à un examen, noté.
  • la note finale du Proséminaire + la note finale de l’Introduction à l’histoire ancienne + la note de l’examen à l’Introduction à l’histoire de l’Egypte donnent ensemble lieu à une moyenne (= moyenne de la discipline à l’année propédeutique).

Cette moyenne de la discipline correspond à la 1re tentative de validation de l’année propédeutique en Histoire ancienne. Cette moyenne de la discipline n’est établie qu’en juillet.

Au cas où la moyenne de la discipline est inférieure à 4, trois cas de figure se présentent:

1. L’étudiant n’a pas obtenu la moyenne en raison d’un échec à l’épreuve d’Introduction à l’histoire de l’Egypte ancienne. En ce cas, il est inscrit automatiquement à la session de rattrapage de septembre.

a) L’étudiant peut alors décider de maintenir son inscription et de repasser l’épreuve en septembre. La moyenne de la discipline, 2e et dernière tentative, sera établie à la fin de la session de septembre. Attention: en cas d’échec à cette épreuve, l’étudiant sera en échec définitif de la discipline et de la Faculté.

b) L’étudiant peut également décider de se désinscrire de la session de rattrapage (désinscription à faire en juillet et début août), suivre à nouveau l’enseignement et repasser l’épreuve en janvier suivant. La moyenne de la discipline, 2e et dernière tentative, sera établie à la fin de la session de février. En cas d’échec à cette épreuve, l’étudiant sera en échec définitif de la discipline et de la Faculté.

2. L’étudiant n’a pas obtenu la moyenne en raison d’un échec à l’épreuve d’Introduction à l’histoire de l’Egypte ancienne et à au moins une validation continue (Proséminaire ou Introduction à l’histoire ancienne). En ce cas, il doit suivre à nouveau l’enseignement correspondant à la ou les validations continues échouées. Il est inscrit automatiquement à la session de rattrapage de septembre pour l’épreuve d’Introduction à l’histoire de l’Egypte ancienne. L’étudiant peut alors décider de maintenir cette inscription et de repasser l’épreuve en septembre. L’étudiant peut également décider de se désinscrire de la session de rattrapage (désinscription à faire en juillet et début août), de suivre à nouveau l’enseignement et de repasser l’épreuve en janvier suivant. La moyenne de la discipline, 2e et dernière tentative, sera établie en fin d‘année. En cas d’échec, l’étudiant sera en échec définitif de la discipline et de la Faculté.

3. L’étudiant n’a pas obtenu la moyenne en raison d’un échec à au moins une validation continue (Proséminaire ou Introduction à l’histoire ancienne). En ce cas, il doit suivre à nouveau l’enseignement correspondant à la ou les validations continues échouées. La moyenne de la discipline, 2e et dernière tentative, sera établie en juillet.

Modalités de validation des enseignements dans la 2e partie BA et au MA-ASA (enseignements d’Histoire ancienne)

Travaux écrits (= séminaire écrit, résumé de séance, compte-rendu de conférences)

Pour chacun des travaux écrits mentionnés, l’étudiant rend un travail qui correspond à une 1ère tentative.

L’enseignant corrige le travail et le rend à l’étudiant :

  • Si des corrections mineures sont demandées, la validation est accordée mais elle n’est inscrite dans le dossier de l’étudiant par l’enseignant que lorsque l’étudiant a rendu à l’enseignant son travail corrigé
  • Si des corrections importantes sont demandées, un échec est signifié au terme de la 1ère tentative. L’étudiant doit faire une 2e tentative. Cette 2e tentative peut être refaite immédiatement mais le résultat n’est enregistré qu’au semestre suivant (voir plus bas).

Lorsqu’un travail est présenté en 2e tentative, l’enseignant corrige le travail :

  • Si le travail est satisfaisant, la validation est accordée en 2e tentative. 
  • Si le travail n’est pas satisfaisant, la validation est refusée. L’étudiant est en échec définitif pour cet enseignement. Cet échec entre dans le calcul des crédits de tolérance de l’étudiant, dans la discipline concernée.

 

ATTENTION : il n’est pas possible d’enregistrer durant le même semestre le résultat de la 1ère tentative et le résultat de la 2e tentative. Par conséquent, un échec en 1ère tentative à un travail  implique d’attendre un semestre supplémentaire pour faire enregistrer le résultat de la 2e tentative et, le cas échéant, de faire jouer les crédits de tolérance.

 

Exposé oral + dossier écrit

Pour tout exposé oral accompagné d’un dossier écrit, le dossier et l’exposé oral comptent ensemble comme une 1ère tentative.

  • Si les deux éléments sont jugés satisfaisants, l’enseignant accorde la validation en 1ère tentative.
  • Si l’un et/ou l’autre de ces éléments sont jugé(s) très insatisfaisant(s), l’enseignant inscrit un échec en 1ère tentative.  En 2e tentative, l’enseignant exige un travail complémentaire, écrit.

Ce travail écrit ou exposé oral + dossier constitue une 2e tentative.

  • Si l’enseignant considère le travail/exposé de 2e tentative comme satisfaisant, il accorde la validation à l’étudiant en 2e tentative.
  • Si l’enseignant juge insuffisant ce travail/exposé de 2e tentative, la validation est refusée. L’étudiant est en échec définitif pour cet enseignement. Cet échec entre dans le calcul des crédits de tolérance de l’étudiant, dans la discipline concernée

 

Autres types de travaux écrits ou oraux (= p. ex. TP, Atelier de grec épigraphique ou Séminaire d’épigraphie latine avec reddition de fiches épigraphiques)

Dans ces enseignements, des règles particulières s’appliquent pour la validation. Ces règles seront communiquées aux étudiants au début de l’enseignement.

 

Champs et pratiques, 2e partie BA, Règlement 2013

Les étudiants d’Histoire ancienne (Règlement 2013) doivent suivre l’enseignement d’Histoire générale « Champs et pratiques de l’Histoire » en 2e partie BA. Cet enseignement est validé par deux tests semestriels. Les notes des deux tests sont moyennées entre elles. L’ensemble des 2 tests constitue la 1ère tentative.        

- Si l’étudiant n’obtient pas la moyenne au terme des 2 tests, la validation n’est pas accordée et l’étudiant doit faire une 2e tentative, c’est-à-dire faire à nouveau les 2 tests semestriels l’année suivante (et s’il le souhaite, suivre à nouveau l’enseignement). La moyenne des 2 tests refaits constitue le résultat de la 2e tentative.

Il est donc vivement conseillé de suivre cet enseignement en 2e année de BA (et non en 3e année de BA) au cas où l’enseignement ne serait pas validé au terme de la 1ère tentative et que l’étudiant devrait passer à nouveau les 2 tests en année 3 à titre de 2e tentative. 

1) Module BA-LAT 1-1010 – Introduction aux études latines:

  • divers travaux pratiques (lecture d’apparat critique, établissement d’une bibliographie, recherches dans des bases de donnée et des dictionnaires)
  • lecture du précis de littérature latine de H. Zehnacker et J.-C. Fredouille, Littérature latine (Paris 1993) ou de  P. Grimal, La littérature latine (Paris 2007), Collection Que sais-je ?
  • présentation orale d’un chapitre de littérature avec dossier écrit et d’un texte choisi (noté)
  • Analyse de texte 1 et 2: 2 présentations orales (SA-SP) avec dossier écrit. La seconde est notée.

Ces deux travaux notés donnent lieu à une moyenne.

2) Module BA-LAT 1-1020 – Langue:

  • Grammaire, thème: 1 thème noté (SP)

3) Module BA-LAT 1-1030 – Littérature:

Les enseignements de ce module donnent lieu à un examen oral, noté.

4) Module BA-LAT 1-1040 – Histoire de la langue:

Les enseignements de ce module donnent lieu à un examen écrit, noté.

La note finale de chacun de ces modules donne lieu à une moyenne (= note finale de la discipline à l’année propédeutique). Cette note finale de la discipline correspond à la 1re tentative de validation de l’année propédeutique en Latin.

Au cas où la note finale de la discipline est inférieure à 4, l’étudiant est invité à refaire son année propédeutique dans le ou les enseignements pour le(s)quel(s) il a obtenu une note finale insuffisante.
Une moyenne est à nouveau calculée, après que l’étudiant a présenté pour la seconde fois les travaux notés du ou des enseignement(s) qu’il devait refaire. Cette moyenne constitue la deuxième et dernière tentative de validation de l’année propédeutique en Latin.

Définitions

Lorsqu’un étudiant présente pour la 1re fois un travail (séminaire oral, séminaire écrit, etc.), on parle de présentation.

Lorsqu’une présentation a été jugée insuffisante et que l’étudiant est invité à corriger son travail et à le soumettre à nouveau à l’enseignant, on parle de remédiation.

Une tentative correspond à la présentation d’un travail, et le cas échéant, à sa remédiation. La tentative peut intervenir à la fin d’un semestre (en cas d’enseignement semestriel) ou à la fin de l’année académique (en cas d’enseignement annuel). En cas d’échec à la première tentative, l’étudiant a droit à une deuxième et dernière tentative pour valider l’enseignement concerné.

Modalités de validation de l’année propédeutique en Grec ancien
(Règlement 2013)

Pour tous les enseignements, où l'étudiant doit faire un exposé oral, il a droit à une tentative (= présentation orale et, le cas échéant, remédiation; la remédiation peut faire l'objet d'un travail écrit, d'entente avec l'enseignant, s'il n'y a plus de place pour une remédiation orale).

Pour le cours de Connaissance pratique de la langue grecque, la note est fixée d'après la moyenne obtenue aux travaux rendus et exercices sur table.

La note finale est composée de la moyenne des notes obtenues sur l'ensemble des cours avec un coefficient 2 pour les notes obtenues aux séminaires de Connaissance pratique de la langue grecque et de Littérature grecque et histoire des textes.

Cette note finale de la discipline correspond à la 1re tentative de validation de l’année propédeutique en Grec ancien.

Au cas où la note finale de la discipline est inférieure à 4, l’étudiant est invité à refaire son année propédeutique dans le ou les enseignements dans le(s)quel(s) il a obtenu une note finale insuffisante.
Une moyenne sera établie sur l’ensemble des notes, après que l’étudiant a présenté pour la seconde fois les travaux notés du ou des enseignement(s) qu’il devait refaire. Cette moyenne constitue la 2e et dernière tentative de validation de l’année propédeutique en Grec ancien.

Modalités de validation des enseignements de Grec ancien, 2e partie BA
(Règlements 2005 et 2013)

Pour tout travail, l’étudiant a droit à une présentation et - si la présentation est jugée insuffisante - à une remédiation.

Au terme de l’enseignement (semestriel ou annuel), l’enseignant inscrit le résultat de la 1re tentative (= présentation et, le cas échéant, remédiation).

Si la 1re tentative est insuffisante, l’enseignant propose à l’étudiant de faire un travail comptant comme 2e tentative. Ce travail fait l’objet d’une présentation et – si celle-ci est insuffisante – d’une remédiation.

L’enseignant fixe comme il l’estime adéquat les modalités du travail de 2e tentative et les délais de remise de ce travail. Toutefois, le résultat de la 2e tentative ne peut pas être inscrit à la même session (janvier, juin, septembre) de la même année que le résultat de la 1re tentative.

Si la 2e tentative se solde par un résultat insuffisant, l’étudiant est en échec définitif à l’enseignement concerné. Les crédits associés à cet enseignement ne sont pas délivrés mais entrent dans le calcul de la tolérance par discipline (10 crédits non acquis sur les 50C de la 2e partie du BA d’une discipline).

TOP ^

Désinscriptions

Alternative à la désinscription d’une évaluation

La directive décanale 0.23, paragraphe 9, stipule que: «Au plus tard deux semaines avant la date prévue entre l’enseignant et l’étudiant pour la prestation à réaliser, un étudiant peut annoncer à son enseignant qu’il renonce à réaliser la prestation en question. Si ce délai est respecté, l’enseignant ne considérera pas ce renoncement comme un échec.»

Il convient de préciser que l’étudiant qui s’est désinscrit d’une validation renonce définitivement à la faire valider.

Les enseignants de l’ASA offrent une alternative à la désinscription d’une évaluation, selon les modalités suivantes: si un mois avant la prestation à réaliser, l’étudiant annonce à l’enseignant qu’il compte renoncer à faire cette prestation, l’enseignant propose à l’étudiant un travail de remplacement, de manière à ce que l’étudiant puisse valider l’enseignement et ne soit pas obligé de se désinscrire de cette évaluation.

TOP ^

Voyages et activités para-académiques

Les disciplines de l'ASA offrent chaque année aux étudiants la possibilité de participer à un voyage d'études (de 3 à 7 jours environ), organisé par les enseignants de la section et généralement en lien avec un ou plusieurs enseignements donnés à l'ASA.

Par ailleurs, l'archéologie propose régulièrement aux étudiants, dès la 2e partie du BA, des stages sur des chantiers de fouilles, dans des musées, pour des études de matériel, etc. Ces offres sont attractives mais elles ne doivent pas se suppléer de manière trop importantes aux enseignements réguliers dispensés à la section. Les enseignants de l'ASA recommandent vivement aux étudiants de limiter à 3 semaines maximum par semestre leurs activités para-académiques (voyage et/ou stage-s). Dans toute la mesure du possible, les enseignants de l'ASA assurent la coordination de ces activités de façon à éviter qu'elles ne se chevauchent.

TOP ^

       
Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 96
Fax +41 21 692 30 45