Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Section de philosophie > Philosophie antique et médiévale

Philosophie antique et médiévale

La philosophie antique et médiévale couvre une période extrêmement vaste de l'histoire de la philosophie, puisqu'elle débute au 6e siècle avant J.-C. et se termine à la fin du 15e siècle de notre ère, et inclut les langues et cultures grecque, latine, arabe et hébraïque. De fait, il s'agit de deux domaines (antique et médiéval) qui, bien que situés dans une continuité immédiate, se caractérisent par des traditions différentes.

Au sein de la philosophie antique, on peut distinguer quatre grandes périodes: la période classique (Socrate, Platon, Aristote), précédée par les philosophes Présocratiques, la période hellénistique et romaine (marquée par le stoïcisme, l'épicurisme et le scepticisme) et la période tardo-antique (marquée par le Néoplatonisme et l'apparition de la philosophie chrétienne). La pratique du commentaire, plus particulièrement des textes classiques, prend son essor dans l'Antiquité tardive et sera poursuivie tout au long du Moyen-Âge. La période médiévale, pour sa part, se distingue par un haut Moyen-Âge avant tout marqué par le début de la philosophie chrétienne et l'apparition de la philosophie arabe, qui cohabiteront tout au long du Moyen-Âge avec la philosophie juive.

L'enseignement de ce domaine à la section de philosophie de Lausanne met l'accent sur la philosophie antique, notamment pour le cursus en Bachelor, tout en ouvrant les problématiques abordées en cours et en séminaire sur la philosophie médiévale. Pour le cursus en Master, des séminaires spécialisés en philosophie médiévale s'ajoutent régulièrement à ceux proposés en philosophie antique.

La méthodologie utilisée est double: tout d'abord, une grande attention est portée à la lecture et au commentaire des textes originaux (en traduction), afin de permettre aux étudiants de se familiariser avec les grands textes de la philosophie antique et médiévale (le De Anima d'Aristote ou les Ennéades de Plotin, par exemple). En parallèle, les textes philosophiques de la période antique et médiévale sont analysés à partir de thématiques choisies, ce qui permet, de manière transversale, de donner un aperçu du devenir de problématiques philosophiques importantes à travers les différentes écoles et les différentes approches philosophiques (l'âme et l'esprit, par exemple). Cette double approche dans l'étude des textes antiques et médiévaux permet ainsi aux étudiants à la fois de mettre un écrit dans le contexte plus général d'une oeuvre ou de la pensée d'un philosophe, et d'en faire ressortir les éléments importants concernant une problématique ou une thématique particulière. Les étudiants apprennent ainsi à comprendre et commenter de manière autonome un certain nombre de textes philosophiques et à traiter de manière réfléchie d'une thématique choisie à travers l'analyse de plusieurs textes et différentes traditions philosophiques, souvent sur un temps long (plusieurs siècles).

Les différents cours et séminaires proposés par les enseignants de philosophie antique et médiévale questionnent régulièrement la permanence, en philosophie moderne et contemporaine, de certaines problématiques antiques et médiévales, faisant ainsi le lien entre les différents domaines de recherche de la section de philosophie de Lausanne.

Les étudiants sont familiarisés avec la recherche par l'acquisition des compétences nécessaires pour aborder un texte et/ou une problématique de manière autonome, en sachant utiliser les ressources utiles et nécessaires pour une telle étude, et en parvenant également à intégrer de manière adéquate la littérature secondaire sur le sujet.

Ressources  
Collaborateurs 
Recherche 
Recherche:
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 92  -  Fax +41 21 692 29 35
Swiss University