Numéro 22 / oct. 2019

Paysage, urbanisme, projet : interfaces et médiations

couverture urbia 22.png

Le paysagisme est l’une des approches de la fabrique urbaine. Comme l’urbanisme, il implique d’appréhender les échelles de la ville contemporaine, d’identifier la complexité des lieux, d’analyser l’imbrication des cadres bâtis et des espaces ouverts, de trouver les relations entre leurs éléments pour en chercher l’organisation. L’enjeu du projet urbain est aujourd’hui non pas uniquement de penser et agir sur les lieux mais aussi de se confronter à ce dont les lieux sont porteurs, à leurs histoires et à leurs contextes.
Les deux approches rappellent à une analyse des contextes mais aussi à l’interdisciplinarité des démarches. Ce sont deux disciplines riches et multiples à l’écoute des désirs des habitants. Comme l’urbaniste, le paysagiste mobilise différents savoirs projectuels et techniques pour négocier la forme des lieux après en avoir trouvé la structure. La question est aujourd’hui posée (Clos, 2018) : le paysagisme serait-il l’urbanisme du XXIème siècle ?

Les villes et leurs paysages constituent un enjeu majeur pour la pensée et l’action. Mais, le projet urbain ne fait sens que par les enchevêtrements relationnels qu’il accueille et les qualités d’usage qu’il autorise. Ensemble, paysagistes et urbanistes cherchent à qualifier les espaces urbains afin de les rendre plus lisibles et davantage habitables pour les citadins. C’est de cette hybridation entre les deux postures mais aussi de leurs singularités que cette édition des Cahiers du développement urbain durable entend témoigner. Si le chevauchement des compétences et des approches projectuelles apparaît aujourd’hui à l’évidence, différents essais ont aussi relevé les spécificités. De quelles compétences et de quelle(s) posture(s) singulières les paysagistes sont-ils porteurs ? Quels sont les répertoires de gestes, de modalités d’action et des modes de penser spécifiques qui sont des indices d’une relation au lieu de l’intervention ? Quelle est la place si particulière du paysage, autrefois domaine de spécialité de la géographie, dans le projet urbain ?

Sommaire

ARTICLES 

Introduction - Paysage, urbanisme et projet : interfaces et m.diations. La qualité urbaine comme enjeu. (10-28)
A. Da Cunha, M. Delabarre, I. Zaâfrane-Zhioua 

__________________________________________________________________________

Promenades urbaines : les démarches de projet des paysagistes concepteurs en France. (28-45)
P. Donadieu

__________________________________________________________________________

Entre urbanisme et paysage : une interface animée par des modèles, des discours et des méthodes de projets. D’Eurasie à Saint-Sauveur : esquisse d’un chemin de traverse entre Rem Koolhaas et Alexandre Chemetoff. (45-60)
C. Quaeybeur

__________________________________________________________________________

Le paysage, fondement de l’urbanisme colonial au Maroc au début du XXème siècle. L’exemple de Rabat, ville-paysage modèle. (61-78)
M. Bennani 

__________________________________________________________________________

Le Grand Genève : convergences possibles des espaces d’agglomération. (79-102)
M. Barthassat

__________________________________________________________________________

Marcher le paysage : le projet comme écologie de l’attention. (103-126)
J. Buyck

__________________________________________________________________________

Cartographier avec le vivant, une redécouverte de la plasticité des territoires. (127-146)
A. Grégoire

__________________________________________________________________________

Nouvelles polarités suburbaines : comment comparer des visions projectuelles sous l’angle de leur profil de durabilité ? (147-163)
S. Lufkin, E. Rey

Partagez:
Géopolis  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 35 50
Fax +41 21 692 35 55