SHARE


 

Couple_automne_test.png

 

Une enquête sur le vieillissement

SHARE est l’acronyme pour le nom anglais de l’étude « Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe » qui signifie en français « Enquête sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe ». Initiée en 2002, il s’agit de la première enquête européenne multidisciplinaire et longitudinale portant sur les personnes de 50 ans et plus. Inspirée par des enquêtes similaires réalisées aux Etats-Unis (HRS, Health and Retirement Survey) et en Grande-Bretagne (ELSA, English Longitudinal Study of Ageing), l’enquête SHARE couvre des thèmes variés comme la santé, l'utilisation des soins de santé, le travail, les liens familiaux, la consommation, le logement, le revenu et l'épargne.

 

Une enquête européenne

SHARE est une enquête internationale. Elle est menée en parallèle dans de nombreux pays européens. Lors de la première vague, réalisée en 2004, SHARE comptait 11 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Grèce, l’Italie, la Suède, la Suisse et la France. Depuis, de nombreux autres pays ont rejoint l’étude.

Europe_all.png

 

Une étude longitudinale: Une nouvelle enquête tous les deux ans

L'enquête SHARE est une étude longitudinale. Ceci signifie que les participants sont recontactés plusieurs fois à intervalles réguliers sur une certaine période. Les études longitudinales sont très importantes car elles permettent d’observer les changements dans le temps de la société et de la population en général. Comme par exemple, une diminution du pouvoir d'achat des ménages de 50 ans et plus ou une augmentation du nombre de diabétiques. Or, pour permettre ce type d’analyses scientifiques, il est très important de poser les mêmes questions aux mêmes personnes à chaque édition de l’enquête. C’est pour cette raison que nous interrogeons les participants de SHARE tous les deux ans.

 

Qui coordonne l'enquête?

logos.png

Le fondateur de l’enquête SHARE est le professeur Axel Boersch-Supan. C’est son institut situé en Allemagne, le «  Munich Center for the Economics of Aging (MEA)  » qui coordonne l’enquête sur le plan international. Chaque pays participant a ensuite une équipe locale qui se charge de mener l’étude dans son pays. En Suisse, SHARE est pilotée par l’Université de Lausanne (Unil) et le Centre de compétences suisse en sciences sociales (FORS). Le travail de terrain de collecte des données est effectué depuis 2006 par les enquêteurs de l’institut de sondage LINK.

 

Pourquoi l’étude SHARE est-elle si importante?

Le phénomène de vieillissement de la population touche particulièrement les pays européens. C’est en effet, en Europe que l’on trouve la proportion la plus élevée de personnes de 65 ans et plus. Or, cette évolution pose un certain nombre de défis à l’organisation de la société et aux systèmes de protection sociale, en particulier, comme, par exemple, le financement des retraites ou du système de santé. SHARE constitue un outil précieux, car les données recueillies permettent d’analyser les conditions dans lesquelles les personnes de 50 ans vivent aujourd’hui et comment elles évoluent au fil des réformes sociales et économiques nécessaires pour faire face au vieillissement de la population.

 

Quels sont les sujets abordés lors de l’entretien ? 

Aide-soignante_test.png

Lors de l’entretien, plusieurs sujets relatifs à la famille, les amis, les finances et à la santé sont abordés. Vous trouverez ici plus de détails concernant le type de questions posées lors de l’entretien. Les entretiens se déroulent au domicile des participants ou dans un lieu neutre de leur choix. Cliquez ici pour en savoir plus sur le déroulement d’un entretien.

 

Pour en savoir plus…

 

 

 

 

logo_FORS.png

 

logo_UNIL.png

 

logo_FNS.jpg

Partagez:
HEC - Université de Lausanne - Bâtiment Internef - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 37 41