Crousaz Karine

Crousaz Karine

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications
e-mail : Karine.Crousaz@unil.ch
Page personnelle : http://www.unil.ch/hist/karinecrousaz

Faculté des lettres

Section d'histoire
Fonction(s): Maître d'enseignement et de recherche

Section d'histoire
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 5195
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 29 65

Prix et distinctions scientifiques

Prix de la Faculté des Lettres 2002

Prix de l'Université 2011


Retour

TOP ^

Ouvrages

2014
Crousaz2014.jpg

Karine Crousaz et Daniela Solfaroli Camillocci (éds.), Pierre Viret et la diffusion de la Réforme : pensée, action et contexte religieux, Antipodes Lausanne, 2014.

Pasteur, théologien et conseiller de princes, Pierre Viret (1509?-1571) est à la fois l’auteur d’une vaste œuvre littéraire, qui a rencontré un grand succès dans l’Europe du XVIe siècle, et le seul réformateur issu du pays romand. Il est au centre de cet ouvrage qui s’intéresse autant à son œuvre et à son action qu’aux contextes religieux dans lesquels elles s’inscrivent.

Dix-huit contributions des meilleurs spécialistes, croisant les approches littéraires, socioculturelles et d’histoire des idées, éclairent sous un jour nouveau ce personnage encore méconnu, qui a pourtant joué un rôle emblématique dans la diffusion de la Réforme en Suisse et en France.

Les articles sont publiés dans leur langue originale, en français ou en anglais, et sont tous accompagnés d’un substantiel résumé dans l’autre langue.

Site de l'éditeur

 

2013
Crousaz2013.jpg

Sandra Bott, Karine Crousaz, Matthieu Leimgruber, Daniel Krämer, Janick Marina Schaufelbuehl et Yan Schubert (éds), Politikgeschichte der Schweiz – eine historiographische Skizze / L’histoire politique de la Suisse – une esquisse historiographique, volume historiographique n° 4 de Traverse, Zeitschrift für Geschichte / revue d’histoire, Chronos, Zurich, janvier 2013.

 

Site de l'éditeur

 

2012
Crousaz2012a.jpg

Karine Crousaz, L’Académie de Lausanne entre Humanisme et Réforme, ca. 1537-1560, coll. « Education and Society in the Middle Ages and Renaissance » ; 41, Brill, Boston, Leiden, 2012.

The Lausanne Academy was the first Protestant Academy in a French-speaking territory, created twenty years before the one in Geneva. In the 1540’s, the Lausanne Academy developed a new model for higher education that influenced the entire Calvinist world. Far from forming only pastors, it attracted the sons of Swiss and European Protestant elites through its advanced trilingual education (Latin, Greek, and Hebrew), in accordance with the cultural standards developed by Renaissance humanism. This book, based on a vast body of unpublished archival sources, examines the Lausanne Academy’s historical development, academic program, students, faculty, and finances, revealing it as an essential milestone in the history of European education where the blossoming of humanistic culture and confessional rivalries met.

Site de l'éditeur

   
Crousaz2012b.jpeg (traverse UG 2012_1.indd)

Karine Crousaz, Michael Jucker, Stefan Nellen, Anja Rrathmann-Lutz et Yan Schubert (éds), Kulturgeschichte der Schweiz – eine historiographische Skizze / L’histoire culturelle de la Suisse - une esquisse historiographique, volume historiographique n° 3 de Traverse, Zeitschrift für Geschichte / revue d’histoire, Chronos, Zurich, janvier 2012.

 

Site de l'éditeur

 

2005
Crousaz2005.jpg

Karine Crousaz, Érasme et le pouvoir de l'imprimerie, Antipodes, Lausanne, 2005.

Érasme, surnommé le "Prince des humanistes", était un des plus grand succès de librairie de son temps. Franck Hieronymus a estimé que les œuvres d'Érasme ont bénéficié, avant la mort de l'écrivain en 1536, d'environ 1260 impressions ou réimpressions. Si nous multiplions ce nombre par un tirage moyen de 1'000 exemplaires, qui est même légèrement sous-évalué, nous obtenons plus de 1,2 millions d'exemplaires. Ce chiffre, qui ne tient pas compte des éditions philologiques d'auteurs antiques réalisées par Érasme, reste certes théorique. Il peut cependant nous donner une idée de la présence de l'humaniste hollandais dans le paysage éditorial du début du XVIe siècle. Bien entendu, la grande majorité des ouvrages ainsi recensés correspond à des réimpressions faites par des imprimeurs avec lesquels Érasme n'a eu aucun contact direct.

La question centrale de cette étude est de savoir ce que l'humaniste pensait de l'imprimerie et comment il a évalué et valorisé le pouvoir de ce moyen de communication. Considère-t-il comme Rabelais dans son Pantagruel que c'est une invention divine, favorisant considérablement la cause des bonnes lettres et de l'humanisme? ou à l'inverse comme une technique au pouvoir dangereux, qu'il s'agit de contrôler soigneusement?

Il apparaît qu'Érasme, fort conscient du pouvoir de l'imprimerie, cherche certes à l'employer au mieux, mais également parfois à en limiter l'emploi pour les autres. Ce désir exprimé par l'humaniste que les autorités contrôlent la production imprimée est en effet passé sous silence par les spécialistes d'Érasme. Lorsqu'ils abordent le thème de la censure, c'est seulement pour indiquer les interdictions qui ont frappé les œuvres de l'humaniste, jamais pour se demander comment Érasme jugeait la censure de manière générale.

Site de l'éditeur

 

TOP ^

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 92
Fax +41 21 692 29 35