Urban, rural and indigenous ritual practices in Mexico : between symbolism and political strategies.

Urban, rural and indigenous ritual practices in Mexico: between symbolism and political strategies.

Projet financé initialement par la CODEV dans le cadre de l'appel à projets 2015 SEED MONEY GRANTS FOR LATIN AMERICA, lancé par l’EPFL en lien avec les programmes bilatéraux soutenus par le Secrétariat d’État pour l’Éducation, la Recherche et l’Innovation. Il est en cours de réactivation avec d’autres sources de financement (IHAR, CIHSR).

2015-2017 / 2019-2021

Conçu en collaboration avec l’Université Iberoaméricaine (Mexico) et le Colegio de San Luis Potosí (COLSAN), ce projet de recherche aspirait à procéder à une nouvelle appréciation de l’institution rituelle, considérée dans ses relations avec la pratique de l’exercice du pouvoir. En nous détournant d’une lecture qui fait du rite une pure ‘représentation’, relevant du domaine magique-religieux et symbolique, et partant simple expression de l’’idéologie’ ou ’cosmovision’ de certaines cultures traditionnelles, nous étudierons le rituel comme un instrument d’action et comme un mode d’action politique à part entière. Une telle approche se justifiait par l’existence, au Mexique, de diverses institutions rituelles (cultes, formes dévotionnelles, cycles festifs, pèlerinages, danses cérémonielles, etc.) qui sont les supports et le véhicule de stratégies politiques bien concrètes, destinées à opérer des changements dans les rapports de force entre les groupes en présence. La recherche a prévu deux phases : 1) Réalisation de diverses recherches de terrain effectuées par une équipe suisse-mexicaine dans des régions situées dans le Mexique central. L’unité de l’enquête menée sur des institutions et régions géographiques diverses repose sur le choix d’une méthodologie commune (l’observation participante, méthodes qualitatives de l’entretien et de l’histoire de vie ; recours méthodique à l’outil audiovisuel). 2) Les matériaux collectés ont été confrontés lors d’une rencontre commune, destinée à évaluer l’adéquation entre les documents recueillis, la méthodologie adoptée et les hypothèses de recherche préliminaires. Et cela, en vue de valider ou invalider les présupposés de départ. Les pistes les plus probantes privilégiées vont faire l’objet de recherches approfondies de longue haleine. Notre projet aspire à présenter à la communauté scientifique internationale et à la classe dirigeante nationale et internationale une vision des processus socio-politiques tels qu’ils fonctionnent concrètement, dans des milieux socio-culturels considérés comme marginaux. Par cette recherche, nous aspirions à sensibiliser les décideurs politiques à une vision davantage inclusive et respectueuse des particularités socio-culturelles des minorités.

Partagez:
Anthropole 5020.1 - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 28 83