Vous êtes ici: UNIL > Centre en études genre LIEGE > Revue NQF > Parutions depuis 2002 > 2003 > Volume 22 No 1

Nouvelles Questions Féministes

Sommaire | Résumés/Abstracts | Communiqué de presse | Article intégral de Danièle Magloire
 

In/Discipline : la volonté de faire science ?

Volume 22 No 1 (avril 2003)

Coordination du numéro:

Cynthia Kraus, Fabienne Malbois, Françoise Messant, Gaël Pannatier, Céline Perrin

 

 

Sommaire

Edito
Cynthia Kraus, Fabienne Malbois, Françoise Messant, Gaël Pannatier, Céline Perrin
Intellectuelle ou militante : le serpent de mer fait son numéro


Grand Angle
Christine Bard
Jalons pour une histoire des études féministes en France (1970-2002)
Danièle Magloire
La recherche féministe pour l'action sociale (version intégrale disponible en format PDF)
María Puig de la Bellacasa
Scientificité et politique aujourd'hui : un regard féministe
Françoise Collin
Ruptures. Résistance. Utopie.

Champ libre
Judith Butler
Violence, deuil, politique
Geneviève Sellier
Genre, modernisme et culture de masse dans la Nouvelle Vague

Parcours
Céline Perrin et Pauline Grosset
Qui a peur des bisexuel·le·s ? Entretien avec Sandrine Pache, responsable d'Infobi
Fabienne Malbois et Françoise Messant
Parcours d'une féministe d'avant le MLF. Entretien avec Claire Rubattel

Comptes rendus
CLASCHES
Contre le harcèlement et les violences sexuels dans l'Enseignement supérieur : quelles réponses politiques et institutionnelles ?
Françoise Armengaud
Claire Michard : Le sexe en linguistique. Sémantique ou zoologie ?

Collectifs
Christine Michel
L'Association suisse Femmes Féminisme Recherche : une politique scientifique féministe en action.

TOP ^

Résumés/Abstracts

Christine Bard. Jalons pour une histoire des études féministes en France (1970-2002)
Dans les années 1970, les études féministes se constituent, en France, dans le Mouvement de libération des femmes, en marge des institutions académiques. Elles ne s'institutionnalisent qu'en 1982-1983, après la victoire de la gauche. Malgré l'affaiblissement du féminisme militant, les recherches " sur les femmes " (années 1980) puis sur le " genre " (années 1990) se développent sans atteindre le stade d'une véritable reconnaissance. L'amélioration constatée depuis 1995 est certainement le fruit de la persévérance. Le militantisme n'a pas disparu : transformé, professionnalisé, il se focalise désormais sur l'intégration de la problématique " genre " en sciences humaines.

Towards a history of feminist studies in France (1970-2002)
French feminist studies took form in the 1970s outside the Academy, fueled by the women's liberation movement. In 1982-1983 with the Left's coming to power, feminist studies began to receive institutional recognition. Despite backlash against feminist activism, research " on women " (in the '80s) and then " in gender " (in the '90s) continued to develop without attaining full-fledged acceptance. Since 1995, a clearly improved situation prevails, no doubt due to the perseverance of many feminist scholars. Activism has not disappeared but has been transformed and professionalised, focusing on incorporating gender analyses into the humanities and social science curricula.


Danielle Magloire. La recherche féministe pour l'action sociale
Cet article défend l'idée que la recherche féministe en Haïti, loin d'être utopique dans un contexte de grande limitation des ressources, est au contraire indispensable, de même que sa diffusion/vulgarisation. La quête de citoyenneté des femmes est indissoluble des savoirs sur les rapports sociaux de sexe, pour éviter que les interventions - même déclarées en faveur des femmes - ne contribuent au maintien de leur état de subordination. Les finalités de la recherche féministe ont largement été dictées par les besoins du Mouvement dont les chercheuses sont partie prenante. L'opportunité leur est donnée de vivre les difficultés de l'intérieur, de refuser la séparation objet/sujet de recherche, de promouvoir une éthique féministe. Dès lors se posent des questions cruciales : Comment faire pour que la recherche soit un outil ? Comment éviter les pièges de l'activisme ?

Feminist research for social action
This article argues that feminist research in Haiti, far from being utopian because of the limited resources available, is to the contrary indispensable, as is its diffusion/vulgarisation. Women's battle for full citizenship is indissociably linked to an analysis of gender relations, without which they may be victim of policies - even those supposedly designed to help women - that perpetuate subordination and exploitation. The goals of feminist research have largely been dictated by the needs of the Movement which these researchers take part in. They have the opportunity to experience the difficulties of reconciling action and knowledge from within, to refuse the separation between object/subject of research, and to promote feminist ethics. However, this position also raises crucial questions : on the one hand, how best to make research an effective tool for action, on the other, how to avoid the pitfalls of activism.


Maria Puig. Scientificité et politique aujourd'hui : un regard féministe
La richesse de la recherche féministe est en grande partie tributaire de la tension entre scientificité et engagement politique. Elle défie ainsi les définitions modernes de la scientificité et notamment la séparation entre science et politique. Cependant les enjeux liés à cette tension sont historiquement situés. Cet article propose une réflexion sur deux processus actuels qui peuvent affecter négativement cette singularité de la pensée féministe. D'une part, la précarisation du travail et la dégradation des rapports dans le monde académique. D'autre part, l'exigence actuelle d'une " pertinence sociale " des " produits " académiques.

The scientific and political character of knowledge today : a feminist approach
Much of the richness of feminist research lies in an inherent tension between scientificity and political engagement. It thus challenges modern definitions of science, specifically the divide between science and politics. However, this tension must itself be historically situated. This article proposes a reflection on two current processes which can have a negative effect on feminist research's singularity: on the one hand, the increased precariousness of academic positions and the deterioration of work relationships in the academic world; on the other hand, the contemporary insistence on the " social relevance " of academic " products ".


Françoise Collin. Ruptures. Résistance. Utopie
Au moment de l'institutionnalisation des études genre ou études féministes, l'ensemble des chercheuses devraient garder à l'esprit la visée de leurs réflexions. Alors que ces études ont acquis une certaine reconnaissance, comment maintenir leur caractère subversif, produire de l'innovation, comment ne pas céder au conformisme, résister à une normalisation prématurée ? Au delà de la simple accumulation des connaissances dans des champs déjà balisés, l'auteure invite, chacune en son domaine, à développer la part d'indiscipline dans la discipline, seule susceptible de faire " rupture " à la fois dans la pensée et dans la pratique.

Ruptures. Resistance. Utopia
As gender and feminist studies become institutionalised in France, feminist scholars must keep in mind the underlying purpose of their research. As this research gains in acceptability, it become increasingly difficult to maintaining its subversive edge, to continue to demand new political visions, and to resist conformism and premature canonisation. This article encourages feminist scholars to think beyond more accumulation of knowledge in their areas of specialisation and to encourage undisciplinary thoughts and actions within the discipline as the only strategy for producing " ruptures " in both theory and practice.


Judith Butler. Violence, deuil, politique
Cet article soutient l'idée que le travail du deuil peut être riche de possibilités pour repenser la communauté et les relations internationales, et que la " guerre préventive " ainsi que la déréalisation de la perte concourent à miner les liens humains fondamentaux. L'expérience du deuil est à même de révéler les modes sur lesquels le self est fait de relations intériorisées, si bien que lorsque nous perdons des êtres, nous perdons et altérons une part de nous-mêmes. Faire le deuil pourrait déboucher sur une option : la non-violence. A soutenir l'insoutenable quand nous perdons quelqu'un, nous pouvons devenir capables d'une plus grande sollicitude envers les pertes subies par les autres, et en particulier, les pertes causées par notre propre recours à la violence. La distinction entre des vies " qui valent la peine d'être pleurées " et d'autres " qui ne valent pas une larme " est révélatrice de la distribution géopolitique différentielle de la mélancolie, ainsi que des cadres raciaux et ethniques qui font et défont l'humain en sa possibilité d'être pleuré. Voici qui laisse entrevoir une manière de faire le lien entre un concept psychanalytique de la formation du sujet, concept pétri de politique, et une politique soucieuse de tout ce qu'il y a d'inacceptable à mourir sous les frappes militaires. La théorie féministe est centrale à cette conception, dans la mesure où elle met tout particulièrement l'accent sur un sujet incarné, vulnérable à la violence, qui ne peut émerger que dans le contexte d'une dépendance physique fondamentale.

Violence, Mourning, Politics
This essay argues that mourning can provide resources for rethinking community and international relations, and that "preventive war" and derealization of loss work to undermine fundamental human bonds. Mourning can expose the ways in which the constitution of the self relies upon internalized relations, so that when we lose others, we lose and alter some portion of ourselves. Non-violence is an option that follows from the practice of mourning, insofar as staying with the unbearability of loss can make us more attuned to the losses others feel and, specifically, those losses we violently produce for others. The distinction between "grievable lives" and "ungrievable lives" exposes how melancholia is geopolitically distributed in differential ways, and how ethnic and racial frames produce and deproduce the grievably human. This suggests one way to connect a psychoanalytically informed concept of subject formation to a politics mindful of the unacceptability of violent death by military means. Feminist theory is crucial to this conception insofar as it insists on an embodied subject, vulnerable to violence, who necessarily emerges in the context of fundamental physical dependency.


Geneviève Sellier. Genre, modernisme et culture de masse dans la Nouvelle Vague
L'auteure tente de montrer, rompant avec les études esthétiques dominantes, les enjeux socio-sexués de la Nouvelle Vague cinématographique qui émerge, au tournant des années 1960, dans un champ jusque-là dominé par la culture de masse. Les jeunes cinéastes masculins qui en sont le moteur revendiquent l'héritage du romantisme et du modernisme pour légitimer l'expression de leur subjectivité et une invention formelle qui les démarquent du cinéma populaire. Leurs films sont construits sur un schéma dominant, celui d'un (ou plusieurs) personnage masculin, alter ego de l'auteur, qui se heurte dans la construction de son identité aux dangers liés à l'Autre féminin, aussi séduisant qu'opaque. D'autres films, moins nombreux, décrivent de l'extérieur un personnage féminin qui incarne l'aliénation de la culture de masse. Le cinéma d'auteur se nourrit ainsi d'un clivage ancien qui associe d'une part la créativité au masculin, d'autre part la culture de masse au féminin.

Gender, modernism and mass culture in " New Wave " French filmmaking.
The author analyzes the New Wave French filmmaking at the beginning of the 1960's from a cultural and gender history perspective, breaking with the dominant aesthetic approach. The New Wave filmmakers (Chabrol, Truffaut, Godard, Malle, Rozie and many others) celebrate the legitimacy of a particularly masculine point of view, a heritage of Romanticism and Modernism, which associates creation with masculinity, and women with contingency, nature and reproduction. The spectator's empathetic relation to the male character, understood to be the author's alter-ego, proves to be the dominant narrative register in New Wave cinema. Only a small number of films in this movement have female protagonists, and they are constructed as social objects, sites of mass culture alienation. Thus, from its beginnings, " Cinema d'auteur " is elaborated in a very French cultural idiom, feeding on a opposition between high culture as male and mass culture as female.

TOP ^

Communiqué de presse

Discipline / Indiscipline. La volonté de faire science ?

" Intellectuelle ou militante ? Le serpent de mer fait son numéro " : tel est le titre quelque peu énigmatique de l'édito rédigé par le groupe qui a coordonné ce numéro. Serpent de mer, ces deux termes, souvent mis en opposition, hantent régulièrement les milieux féministes Il s'agissait donc d'interroger les liens et les enjeux véhiculés par cette alternative posée par des femmes hors ou dans l'académie, qui se considèrent le plus souvent elles-mêmes comme militantes. Serpent de mer, car cette opposition s'appuie également sur le constant rappel du moment féministe militant initial qui s'instaure en mythe des origines. Quel rôle joue ce dernier aujourd'hui ? Quelle en est la fonction ? Voici certaines des questions que les éditrices posent à la communauté féministe.

Partant de lieux de réflexions très divers, les contributions de ce numéro ont interrogé la dichotomie science / politique en développant une multiplicité de perspectives. Le Grand Angle (dossier) s'ouvre sur un article de Christine Bard, qui propose un retour historique sur l'enchevêtrement des relations entre le militantisme et la recherche féministes dans l'Hexagone. La deuxième contribution, de Danièle Magloire, insiste sur le " savoir pour agir ", argumentant la nécessité de la recherche féministe en Haïti. Dans un contexte de pauvreté et de violence extrême, l'analyse des rapports sociaux de sexe est une question prioritaire qui se révèle être un enjeu politique fondamental et radical. Le troisième article ancre d'emblée les études féministes au sein de la pensée critique et donne à Maria Puig de la Bellacasa la possibilité de penser un savoir qualifié par un autre genre de scientificité. Enfin, Françoise Collin clôt le dossier en nous exhortant à résister, à déplacer les questions de recherche, et à court-circuiter les objets totalisants. Cet appel à la désobéissance civile au sein même de nos recherches est une invitation à pratiquer l'indiscipline, à formuler des questions théoriques impertinentes.

La thématique qui structure le dossier sert également de fil rouge aux Parcours (Claire Rubattel, pionnière dans l'enseignement féministe en Suisse romande ; Sandrine Pache, fondatrice de l'antenne bisexuelle romande Infobi) ainsi qu'aux Collectifs présentés (FFR - association Femmes Féminisme Recherche ; CLASCHES - Collectif de Lutte Anti-Sexiste Contre le Harcèlement sexuel dans l'Enseignement Supérieur).

Enfin, dans son Champ Libre, NQF publie deux articles hors thème. Geneviève Sellier propose une lecture féministe des films de la Nouvelle Vague, mettant en évidence la manière dont le cinéma d'auteur, pour asseoir sa légitimité, a associé la créativité au masculin et la culture de masse au féminin ; Judith Butler développe une réflexion féministe autour de " Violence, deuil, politique ". Soulignons la présence de cette contribution (publiée simultanément aux Etats-Unis) qui, à l'aune des événements du 11 septembre 2001 et de la situation internationale actuelle, tente le pari de ré-imaginer la possibilité de vivre ensemble à partir de notre commune vulnérabilité à la violence. Que l'on soit d'autant plus exposé·e à la violence si l'on n'est ni homme, ni hétérosexuel·le, ni occidental·e, ni chrétien·ne n'en demeure pas moins vrai. L'impossibilité même de faire publiquement le deuil de personnes qui n'en sont pas, celles qui " comptent pour beurre ", atteste de la valeur différentielle de la vie et de la mort ainsi que des modes exclusifs sur lesquels l'humain est toujours déjà du " Premier monde ".

NQF poursuit ainsi son activité de traduction de textes inédits en français pour favoriser la circulation internationale des idées féministes.

Pour toute information concernant ce numéro : nqf(at)unil.ch

TOP ^

Article intégral de Danièle Magloire

L'un des articles du dossier été publié dans une forme quelque peu condensée dans la revue Nouvelles Questions Féministes, numéro 22/1 paru en avril 2003. Selon le souhait de l'auteure, nous le mettons en ligne en version intégrale, telle que transmis par Danièle Magloire : Article D. Magloire

Références exactes :
Danièle Magloire (2002). " La recherche féministe pour l'action sociale ". Nouvelles Questions Féministes, 22 (1), 31-44.

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 32 24