Biographie

Mon curriculum vitae est publié sur ma page personnelle du site web de l’Université de Lausanne depuis longtemps déjà. Jusqu’à présent, peu de gens y avaient prêté attention. Et soudain, à l’annonce du Prix Nobel, c’est devenu un buzz planétaire du jour au lendemain – ou presque. Tout ça parce que la plupart des gens l’ont jugé pour le moins « peu commun ».

Mais pourquoi est-il si peu commun ? Bien entendu, on ne peut accorder que peu de place à la créativité dans un CV que l’on envoie aujourd’hui pour postuler à des postes dans de grandes entreprises ou des institutions politiques. Mais pourquoi ne pas sortir des sentiers battus lorsqu’il s’agit de se présenter sur sa page personnelle ?

Cet ancien CV a été remis au goût du jour et enrichi de commentaires afin de concorder avec les développements récents. Le voici donc à nouveau.

Jacques Dubochet

jacques_dubochet-fimhof.jpg (Jacques Dubochet)
© Felix Imhof - UNIL 2018

TOP ^

Biographie courte

une version longue de cette biographie est disponible sous ce lien

Octobre 1941 Conçu par des parents optimistes.

Le 8 juin 1942 Naissance.

1946 N’a plus peur du noir, parce que le soleil revient toujours – comme Copernic l’a expliqué.

1948-55 1ère partie d’une carrière scientifique expérimentale en Valais et à Lausanne (instruments : couteaux, aiguilles, ficelle, allumettes).

1955 Premier dyslexique officiel du canton de Vaud – ce qui a permis de justifier le fait que je sois mauvais en tout… mais aussi de comprendre les personnes en difficulté.

1962 Examen de maturité fédérale.

1967 Physicien-ingénieur à l’EPUL, avec l’intention de devenir biologiste.

1968 Très important.

1969 Certificat de biologie moléculaire à Genève pour devenir biophysicien. Commence à étudier la microscopie électronique de l’ADN, qui resta mon sujet principal.

1973 Thèse en biophysique à Genève et Bâle avec Edouard Kellenberger – qui m’enseigna la biophysique, la responsabilité éthique et l’amitié durable.

1970-76 Psychanalyse : très classique.

1978 Chef de groupe à l’EMBL (Heidelberg) ; comment gérer l’eau dans la microscopie électronique. Découverte de la vitrification et développement de la cryo-microscopie électronique.

1987 Professeur à l’UNIL, au Laboratoire d’analyse ultrasctructurale.

1998 Président de la Section de biologie, avec la chance de pouvoir partager cette tâche conjointement avec Nicole Galland et Pierre Hainard, et de vivre un moment où il se passait des choses intéressantes pour la biologie à Lausanne.

2002 Fin de mon mandat. Année sabbatique en Australie, en Allemagne et à Paris.

2004-2007 Maturation de CEMOVIS (cryo-electron microscopy of vitreous sections).

Juin 2007 Colloque et leçon de départ.

2007 > Hôte du Département d’écologie et d’évolution. Science et société pour les plus âgés.

4 octobre 2017 Ouch! Un Prix Nobel

Partagez:
Amphimax - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 35 07