Et vous, comment avez-vous choisi vos études?

Asiyeh Balabeglookaviji, Diplôme de français langue étrangère

L’Ecole de français langue étrangère, bien plus qu’une école de langue

À mon arrivée de Téhéran, en Iran, je ne connaissais pas du tout la langue française. Au début, je n’avais aucune intention d’apprendre cette langue dans la mesure où j’avais prévu un séjour temporaire en Suisse. Mais après un moment, je me suis aperçue que sans la langue française, la communication et l’intégration dans la société étaient presque impossibles. C’était pourquoi j’ai changé d’attitude et j’ai choisi d’apprendre le français à l’UNIL. Quand je me suis inscrite à l’EFLE, j’ignorais à quel point cela allait changer mon parcours professionnel et académique.

Je suis entrée à l’École de français langue étrangère dans le but d’apprendre le français, mais j’ai fini le Diplôme en ayant fait bien plus qu’un apprentissage de la langue. Cette école ne propose pas seulement un apprentissage de la grammaire ou du vocabulaire. Elle permet également de découvrir les disciplines telles que linguistique et littérature et de se familiariser avec la culture francophone dans sa diversité. Elle enseigne aussi comment apprendre et acquérir une langue étrangère d’une manière autonome.

Un environnement motivant

Apprendre une nouvelle langue requiert beaucoup de temps et d’énergie, notamment quand elle est très différente de la langue maternelle, pour moi le farsi (persan). Avant l’EFLE, j’avais plusieurs fois commencé l’apprentissage du français en autonomie, mais chaque fois, je m’étais découragée et j’avais arrêté. À mes débuts à l’EFLE, j’ai aussi vécu des moments de démotivation, mais les dispositifs uniques que cette école propose m’appuyaient et me donnaient le courage d’aller plus loin. L’EFLE nous permet d’étudier dans un environnement multiculturel. J’ai eu l’opportunité de rencontrer les collègues de différents pays, et de découvrir ainsi différentes cultures autour du monde. Nous pouvions échanger et partager nos expériences des nouvelles situations vécues. De plus, apprendre la langue à l’université m’a permis de m’identifier en tant que membre de la communauté de l’UNIL et m’a poussée à suivre mon cursus universitaire. Finalement, l’EFLE offre un apprentissage de la langue à travers des cours et des activités diversifiés et ludiques qui développent des compétences variées. Une de celles que j’ai réussies à améliorer grâce aux activités proposées était savoir me présenter en public. Les cours tels que le théâtre m’ont aidée à m’exprimer mieux et plus facilement. J’ai passé trois ans à l’EFLE et j’ai énormément avancé sur différents aspects, pas seulement pour l’acquisition de la langue française, mais aussi pour me comporter en milieu académique et développer des compétences personnelles.

Une formation qui ouvre des horizons

Au cours de la deuxième année de Diplôme, nous pouvions approfondir nos connaissances en choisissant une discipline particulière. Grâce à l’EFLE, je me suis découvert un grand intérêt pour la linguistique. Cela m’a donné l’envie de continuer mes études dans un Master lié à cette discipline. J’ai posé ma candidature pour le Master en Section des sciences du langage et de l’information de la Faculté de lettres et aujourd’hui, je suis en train de finir mon Master en Informatique pour les Sciences Humaines.

Suivez nous:          

asiyeh_bableglookaviji.JPG

Partagez: