Les singes aussi copient leurs leaders!

Les singes aussi copient leurs leaders!

Suivez nous:  

Faculté de biologie et de médecine

Actualités
Du SCLO à PROFILES, l’urgence de s’informer
Le nouveau référentiel des apprentissages PROFILES pour l’enseignement prégradué de médecine représente un enjeu essentiel pour la formation des futur·e·s médecins, mais aussi une opportunité pour adapter ses pratiques au contexte actuel, car les changements, rapides, ne sont pas forcément faciles à assimiler. L’École de médecine vient de publier un article de première importance sur ce nouveau référentiel PROFILES dans la Revue médicale suisse du 22 janvier 2020. Un changement de paradigme est en cours. Restez informés !
Les singes aussi copient leurs leaders!
Une étude menée par l’équipe d’Erica van de Waal, professeure assistante au Département d’écologie et évolution de l’UNIL, révèle que, tout comme chez l’Homme, les leaders constituent un modèle pour la transmission des savoirs chez les singes sauvages, indépendamment du lien de parenté, du sexe ou de l’âge. Réalisée au sein d’un groupe de primates Vervet vivant en Afrique du Sud, elle identifie quel type d’individu innove et comment cette nouvelle connaissance est transmise. Les résultats des travaux sont à découvrir dans l’édition en ligne du 23 janvier 2020 de la revue «Nature Communications».
Félicitations aux bacheliers en médecine 2019 !
223 nouvelles (65%) et nouveaux (35%) diplômé·e·s, tiré·e·s à quatre épingles, étaient à la fête peu avant Noël pour la cérémonie de remise de leur Bachelor. L’ambiance de ce jeudi 19 décembre était solennelle, mais surtout joyeuse et cordiale pour recevoir ce premier titre académique.
Premier CAS en Suisse sur la médecine spécifique au genre
Les Universités de Zürich et de Berne, en collaboration avec l’Unité Médecine & Genre d’Unisanté et de la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL, mettent sur pied le premier Certificate of Advanced Studies dans le domaine de la médecine spécifique au sexe et au genre. Cette formation débutera ce printemps.
Des supergènes déterminent la vie sociale des fourmis
Certaines colonies de fourmis sont dirigées par une seule reine alors que d’autres en comptent plusieurs. Deux études menées au Département d’écologie et évolution de l’UNIL et publiées respectivement dans «Current Biology» et «Nature Ecology & Evolution» s’intéressent à des groupes de gènes liés – des supergènes – contrôlant ces variations dans l’organisation sociale des sociétés de fourmis. Apparus il y a des centaines de milliers d’années, ils ont été conservés jusqu’à aujourd’hui.
Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg