Inscription en thèse et suivi

Inscription en thèse

Procédure et délais d'inscription en thèse

La procédure d'immatriculation est détaillée sur le site du Service des immatriculations et inscriptions.

Les prochains délais pour la transmission des projets de thèse, signés par le Décanat, au Service des immatriculations et inscriptions sont fixés au 15 octobre (semestre d’automne) et au 28 février (semestre de printemps).

Toute personne au bénéfice d'un contrat d'assistant·e doit être immatriculée en tant que doctorant·e au plus tard douze mois après le début de son contrat.

Projet de thèse

D’entente avec sa directrice ou son directeur de thèse pressenti·e, la candidate ou le candidat dépose au secrétariat des étudiants de la Faculté un projet d’une dizaine de pages contenant: un titre et une description synthétique du sujet, une problématique et les objectifs visés, l’état des recherches, l’indication des sources, méthodes et du corpus utilisés, un calendrier comportant la durée indicative et les étapes prévues, une bibliographie.

Le projet doit être validé avec la signature de la directrice ou du directeur pressenti·e au bas du projet.

Convention de thèse et suivi

La convention et le rapport de suivi permettent d’inscrire la thèse dans un processus d’échanges réguliers entre directrice(s)/directeur(s) et la doctorante ou le doctorant visant à éviter autant que possible les problèmes et désaccords ou pour identifier ces derniers lorsqu’ils surviennent. Ils ont pour principale fonction d'expliciter les attentes respectives et de jalonner le processus d’élaboration de la thèse. Ces documents n’ont donc pas valeur contractuelle et ne sont pas soumis à un contrôle du Décanat. En cas de désaccord entre la doctorante ou le doctorant et la directrice ou le directeur de thèse, l’un·e comme l'autre peuvent saisir la commission de la recherche pour engager une médiation. Le rôle du Décanat consiste essentiellement à vérifier la bonne application du REDO.

Convention de thèse

Selon le nouveau Règlement du doctorat ès Lettres du 19 septembre 2016, une convention de thèse doit être jointe au projet de thèse proprement dit. Alors que le descriptif de ce projet porte plus spécifiquement sur les orientations méthodologiques et scientifiques du travail, la convention a pour but de fixer le cadre qui présidera au suivi de la thèse, d’établir un échéancier des principales étapes de réalisation, d’anticiper les éventuels problèmes liés par exemple à l’échéance d’un contrat, etc.

Le document «Convention de thèse type» recense les points les plus importants à aborder dans ce type de document. Il s’agit avant tout d’un soutien à la discussion et à la planification. Le canevas proposé peut ainsi être amendé et complété au besoin. Ce document, signé par les deux parties, est adressé au secrétariat des étudiants, sous forme imprimée ou électronique.

Actualisation de la convention («Rapport de suivi de la thèse»)

Une fois par année, la directrice ou le directeur et la doctorante ou le doctorant remettent au secrétariat des étudiants un document succinct, signé par les deux parties, qui rend compte de leurs échanges relatifs au travail de thèse (art. 15, al. 2 du REDO). Ce rapport (voir document «Rapport de suivi de la thèse») peut reprendre les principaux éléments constitutifs de la convention de thèse en insistant sur les infléchissements et modifications intervenus entretemps. Toutes les thèses actuellement inscrites à la Faculté et quel que soit leur degré d’achèvement sont assujetties à l’article 15 susmentionné: si aucune convention n’a été signée au moment du dépôt du projet de thèse, le document «Rapport de suivi de la thèse» sert de guide pour la rédaction de la synthèse demandée.

Suivez nous:          

A télécharger

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 78
Fax +41 21 692 29 05