Histoire du colloque

«Le Colloque d'histoire de l'art monumental régional tend à rassembler, dans un esprit de liberté et de dialogue, de collaboration et de coordination, les personnes qui s'occupent professionnellement de la conservation et de l'étude des Monuments d'art et d'histoire médiévaux et modernes de la Suisse romande et des régions voisines (spécialement celles qui relèvent de l'ancien domaine savoyard)».

Ainsi se définissait en 1971 le « Grand Colloque», qui, à l'initiative notamment de l'historien des monuments Marcel Grandjean, du professeur d'histoire de l'art à l'université de Lausanne Enrico Castelnuovo, de l'architecte Claude Jaccottet (rejoints plus tard par le restaurateur de peintures Théo-Antoine Hermanès), réunit, entre 1970 et 1976, la plupart des «spécialistes monumentaux» de Suisse romande. Toutefois, quittant progressivement le délicat équilibre entre la recherche historique et la restauration - enjeux de débats alors fort animés - le Colloque s'orienta presque exclusivement vers les questions de chantier et finit par s'endormir, victime de son propre succès.

Dès 1977, cependant, à l'initiative de Marcel Grandjean promu entre-temps à la chaire d'histoire de l'art monumental régional à l'Université de Lausanne et sous la direction de Paul Bissegger, puis de Monique Fontannaz, se réunit le «Colloque des rédacteurs des monuments d'art et d'histoire». Ce groupe informel rassemble dès lors essentiellement les chercheurs en histoire de l'art monumental régional, qui se retrouvent au rythme de réunions mensuelles, traditionnellement prolongées par un repas en commun.

L'ambitieux programme formulé par le «grand Colloque» reste encore valable, mais un accent particulier est mis sur les problèmes spécifiques des historiens: questions de vocabulaire technique, communications bibliographiques, échanges d'informations diverses; l'autre partie de la soirée est habituellement consacrée à une conférence donnée par l'un des participants sur ses recherches en cours.



voir: Gaëtan Cassina, «Du CHAMR au CMAH: dix ans de colloques romands», Nos Monuments d'Art et d'Histoire, 1981/2, pp. 310-314.

Partagez: