2015

Mercredi 11 novembre 2015, 12h15, Geopolis 2879

Table ronde: Violence et religion

Le DIHSR reçoit Maurizio Bettini, très connu en Italie pour ses travaux en anthropologie du monde classique, notamment sur la mythologie et les religions antiques. Plutôt que de lui donner la parole pour une conférence, nous avons décidé d'organiser une table ronde autour de l'un de ses derniers livres Elogio del politeismo. Quello che possiamo imparare oggi dalle religioni antiche, il Mulino, Bologna, 2014. Le livre a cet intérêt tout particulier de relancer la réflexion sur le monde moderne à partir des exemples de l'Antiquité. A un moment donné où l'on assiste en Europe à un retour des nationalismes obtus et du christianisme comme valeur identitaire, il est plus que jamais urgent de réfléchir à l'héritage gréco-latin et à la manière dont cet héritage (aujourd'hui contesté) nous oblige à des prises de consciences critiques.
0001414FAU.jpg

Faire l'éloge du polythéisme, c'est rappeler que les Anciens n'ont pas fait de guerre pour affirmer la supériorité d'une religion sur une autre; que leurs dieux n'étaient jaloux pas d'un pouvoir qu'ils voulaient absolu et unique. Pourquoi les religions monothéistes, à l'inverse des polythéismes, ont-elles du mal à s'accepter réciproquement et à accepter les autres? Avec Maurizio Bettini et à partir de son livre, nous voudrions revenir sur des questions aujourd'hui sensibles et liées au problème de la tolérance. Comment réfléchir, sans parti pris, à la violence en mots ou en actes suscitée par les signes religieux ou d'appartenance culturelle dans l'actualité récente?

Partagez: