Ethique et numérique

Camille Roelens a été engagé par le CIRE comme chargé de recherche pour développer l'axe éthique et numérique.

Mes recherches procèdent centralement de la philosophie politique, de la philosophie morale, de la philosophie de l’éducation et de la formation contemporaine et de l’étude herméneutique d’œuvres culturelles contemporaines.
Trois perspectives les unifient plus particulièrement, à savoir l’éthique interdisciplinaire, l’histoire contemporaine des idées et l’interprétation de la modernité démocratique, plus particulièrement dans une perspective tocquevillienne. Ces travaux convergent à l’horizon d’une compréhension globale de l’individualisme au XXIᵉ siècle. Dans le cas de mon projet de recherche sur l’éthique et le numérique au CIRE, j’explore plus spécifiquement les différentes dimensions heuristiques de l’hypothèse selon laquelle la numérisation du monde peut être appréhendée comme un approfondissement de la dynamique de démocratisation au sens de Tocqueville et des pensées philosophiques, politiques, historiques, sociologiques et culturelles de la démocratie que son œuvre a pu inspirer dans les dernières décennies. Cela implique en particulier de s’intéresser de près aux ethos et recompositions idéologiques qui parcourent les sociétés occidentales contemporaines comprises comme sociétés des individus. Dans ce cadre, mes références principales sont les tensions dialectiques entre éthique minimale et éthiques du soin d’une part, les principaux débats contemporains autour du libéralisme, de l’individualisme et de l’autonomie dans les champs de la philosophie politique, morale et sociale d’autre part.

Partagez: