Jürg Nussberger

nussberger.jpg (Professeur Jacques Beckmann)
© droits réservés

Jürg Nussberger, professeur honoraire de l'UNIL

Spécialiste de la physiopathologie de l’hypertension artérielle, Jürg Nussberger a développé des méthodologies pionnières pour mesurer les médiateurs de cette maladie. Cet expert mondialement reconnu du système «rénine-angiotensine-aldostérone» a été nommé professeur honoraire de l’UNIL dès le 1er août 2012.

Citoyen suisse né en 1947, Jürg Nussberger effectue ses études de médecine à Zürich. Outre des stages à Zürich et à Berne, il complète sa formation par deux stages de recherche à l’Université Harvard (Boston, USA) au sein du Laboratoire d’hypertension (1977-1978) et dans le Laboratoire de recherche cellulaire et moléculaire (1981-1982). À son retour des États-Unis en 1982, il rejoint la Division d’hypertension du CHUV pour y créer et diriger le Laboratoire de recherche en biochimie, qui deviendra le Laboratoire de recherche cardiovasculaire. Nommé médecin adjoint au CHUV en 1985, il est nommé privat-docent de l’UNIL en 1988, avant d’être promu professeur associé en 2001.

Jürg Nussberger a consacré sa carrière à la recherche et à la clinique dans le domaine de l’hypertension et de l’athérosclérose. Le chercheur a apporté des contributions essentielles à la compréhension du rôle du système «rénine-angiotensine-aldostérone» dans la régulation de l’hémostase cardiovasculaire. Il a développé des méthodes précises et sûres pour mesurer les hormones et enzymes vasoactives telles que la rénine, l’aldostérone, les catécholamines, l’angiotensine ou encore la bradykinine dont la durée de vie n’est que de quelques secondes. Ses apports méthodologiques en font l’un des experts les plus réputés dans ce domaine et ont été l’assise de nombreuses recherches scientifiques dans le domaine de la physiopathologie de l’hypertension. Avec notamment plus de 300 publications originales et 100 chapitres de livres, ce pionnier a contribué de façon significative à la réputation de la Division d’hypertension et médecine vasculaire du CHUV.

Jürg Nussberger a joué un rôle important pour attirer des fonds de recherche, principalement de l’industrie pharmaceutique, qui ont alimenté le budget de la Division. Il a ainsi contribué de façon décisive à la découverte et à la mise sur le marché de deux médicaments : le «Rasilez» ou aliskiren, inhibiteur de la rénine, et le «Firazyr» ou icatibant - antagoniste de la bradykinine. L’appréciation de plusieurs millions de patients et un recul de plusieurs années (depuis 2007) pour l'aliskiren est très bonne. Quant à l’icatibant, sa mise sur le marché est très récente : 2011 pour la marché européen et 2012 pour le marché américain. Son arrivée a permis à des milliers de patients avec des angiooedèmes héréditaires - ou d’autres maladies relatives - de bénéficier d’un traitement facile et efficace.

Membre de sociétés savantes suisses, européennes et américaines dans son domaine d’expertise, il a entre autres été Président de la Société suisse d’hypertension de 2007 à 2010.

Bio express

1947 Naissance à Aarau
1973 Diplôme de médecin de l’Université de Zürich
1974 MD, Université de Zürich
1976 American Certificate for Foreign Medical Graduates
1980 FMH de médecine interne
1982-2012 Responsable du Laboratoire de recherche cardiovasculaire (Division d’hypertension et médecine vasculaire du CHUV, devenu Service d’angiologie depuis 2002)
1985-2012 Médecin adjoint à la Division d’hypertension et médecine vasculaire du CHUV (devenu Service d’angiologie depuis 2002)
1988-2001 Privat-docent de l’UNIL
1988-2012 Professeur associé de l’UNIL

TOP ^

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg