Le covid-19 et ses effets sur la matraitance envers les enfants

miki-fath-1v1zjqxldmc-unsplash-rotate.JPEG

Depuis le début de la pandémie de la Covid-19 et l’instauration de mesures sanitaires pour réduire sa propagation, les professionnels de la protection de l’enfance du monde entier ont tiré la sonnette d’alarme face aux risques accrus encourus par les enfants victimes de mauvais traitements au sein de leur famille. 

 

Les stratégies appliquées, telles que le confinement ou la distanciation sociale, ont conduit au maintien des enfants dans des environnements pourtant jugés néfastes pour leur santé mentale et physique. Privés de l’accès aux personnes et aux ressources habituellement à-même de les aider, notamment via l’école, les enfants ont alors expérimenté l’aggravation de situations d’ores-et-déjà complexes.

 

En Suisse, comme ailleurs, des initiatives ont vu le jour pour donner à ces enfants et à leurs parents la possibilité de bénéficier de conseils et de soutien à distance. Alors que dans la plupart des pays les dispositifs mis en place ont effectivement été usités par les enfants et leurs parents, en Suisse, le silence des lignes téléphoniques a surpris autant qu’il a inquiété les professionnels. À titre d’exemple, alors qu’en France, sur la semaine du 13 au 19 avril, le Service National d’Accueil Téléphonique pour l’Enfance en Danger a relevé une augmentation du nombre d’appels de 89.35% entre 2019 et 2020, la Direction Générale de l'Enfance et de la Jeunesse du canton de Vaud a, au contraire, enregistré une baisse du nombre de cas sur une même période, passant à 165 en 2020 contre 271 en 2019.

 

À l’heure de la rentrée, l’Europe et l’Asie commencent à publier chiffres et réflexions sur les effets de la Covid-19 autour de la maltraitance envers les enfants (voir la section ressources de cette page). Peu à peu, ce qui a été nommé la crise cachée de la pandémie se fait connaître (Lire l'entretien de Sarah Stauffer, membre du comité d'experts de l'OME). De plus, bien que la pandémie n’ait pas disparu, et que la réouverture des écoles suscite de nombreux questionnements, d’autres problématiques telles que les effets post-traumatiques dus au confinement surgissent et nécessitent de nouvelles attentions et réponses. 

 

En lien avec sa mission de contribuer aux échanges et connaissances autour de la maltraitance envers les enfants en Suisse, l’OME s’engage à poster régulièrement différentes ressources en lien avec la problématique « covid-19 et enfants maltraités ».

Articles scientifiques, revue de presse...

Accédez à un ensemble de données pour mieux comprendre les liens entre confinements et maltraitance envers les enfants.

Partagez: