Programme doctoral en Histoire et sciences des religions (EDHSR)

Site du Programme doctoral | Journée inaugurale | 1. Thématique de recherche pérenne | 2. Public de doctorant-e-s concerné | 3. Institutions concernées | 4. Comité scientifique de direction | 5. Objectifs de formation | 6. Activités projetées
 

Site du Programme doctoral

Règlement du CPHSR  (145 Ko)

TOP ^

Journée inaugurale

Jeudi 19 septembre 2013, 9h00, Anthropole 5021

TOP ^

1. Thématique de recherche pérenne

Les universités partenaires du programme doctoral (Fribourg, Genève, Lausanne) comptent des départements ou unités déjà reconnus pour leurs spécialisations en histoire et/ou sciences des religions, et pour le dialogue qu’elles ont su instaurer entre les approches philologiques et archéologiques (de type sciences humaines) et les approches socio-anthropologiques (de type sciences sociales). Ces dialogues seront particulièrement mis en valeur à travers des axes de recherches transversaux, tels que, par exemple :

  • la problématique de genre,
  • les processus de canonisation d’une tradition,
  • l’examen critique d’auteurs ou de notions clés dans l’histoire de la discipline,
  • les conditions d’une saine comparaison, etc.

D’un point de vue institutionnel, ce programme doctoral complète utilement le dispositif comptant le Département Interfacultaire d’Histoire et Sciences des Religions de l’Unil, à l’interne, et la Société Suisse de Sciences des Religions, à l’externe (qui rassemble surtout des chercheurs et doctorants de Suisse alémanique).

Le programme doctoral en histoire et sciences des religions (PDRHSR) témoigne d’une diversité d’approches et d’orientations disciplinaires, mais unis par leur reconnaissance de la complexité des définitions du religieux dans ses articulations au social. Au-delà de compétences spécifiques sur une époque ou une aire culturelle, il s’agira de faire acquérir aux doctorant-e-s cette capacité à problématiser des débats dont l’actualité ne doit pas faire oublier la profondeur. Enfin, ce programme permettra d’envisager très concrètement la comparaison entre domaines et périodes, qui reste l’horizon de la discipline.

TOP ^

2. Public de doctorant-e-s concerné

Les doctorant-e-s visé-e-s des universités de Lausanne, Fribourg et Genève.

TOP ^

3. Institutions concernées

  • Université de Fribourg (UNIFR), avec la Chaire de Sciences des religions de la Faculté des Lettres.
  • Université de Genève (UNIGE), avec l’Unité d’histoire des religions du Département des sciences de l’Antiquité de la Faculté des Lettres.
  • Université de Lausanne (UNIL), avec les trois Instituts (IRCM, IRSB, ISSRC) de la Faculté de Théologie et de Sciences des Religions, l’Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité de la Faculté des Lettres.

TOP ^

4. Comité scientifique de direction

Le premier comité scientifique, destiné à piloter et diriger le Programme doctoral compte les Professeur-e-s des trois universités mentionnées, ainsi que leurs doctorant-e-s respectifs/ves - ainsi que, dans cette phase organisatrice initiale, M. Jörg Stolz, Professeur ordinaire ISSRC, en tant que doyen de la Faculté de théologie et sciences des religions.

Corps professoral
UNIFR: François Gauthier, Professeur associé en sciences des religions.
UNIGE: Francesca Prescendi, Professeure associée suppléante, Unité d’histoire des religions, Département des sciences de l’Antiquité, Faculté des Lettres.
UNIL: Raphaël Rousseleau, Professeur ordinaire, Institut Religions, Cultures, Modernité (IRCM), Faculté de théologie et sciences des religions et David Bouvier, Professeur ordinaire, Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité, Faculté des Lettres.

Corps doctoral
UNIFR: Géraldine Casutt et Diletta Guigi, sciences des religions, Faculté des Lettres.
UMIGE: Aurore Schwab et Marc Kolakowski, Unité d’histoire des religions, Département des sciences de l’Antiquité, Faculté des Lettres.
UNIL: Frédéric Richard (IRCM), Faculté de théologie et sciences des religions ; Ombretta Cesca, Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité, Faculté des Lettres. (Suppléante : Apolline Thromas, IRSB, FTSR).

TOP ^

5. Objectifs de formation

Il s’agit d’abord de créer et maintenir un tissu de socialisation scientifique et d’encadrement des doctorant-e-s dans la maîtrise pratique de leur ‘métier’ intellectuel, ainsi qu’un réseau de diffusion, où ils et elles peuvent trouver des réponses à leurs interrogations (formations, subsides, etc.).
Ce but sera réalisé en premier lieu par la mise en réseau des doctorant-e-s des facultés partenaires, afin de constituer une liste de diffusion des informations. Ce réseau permet de coordonner et rassembler les souhaits des doctorant-e-s quant aux activités du Programme.
Les activités du Programme leur permettront ensuite d’aborder le milieu académique en étant mieux armé-e-s, et de développer et valoriser davantage les compétences transversales acquises, ‘transférables’ aussi dans un milieu professionnel différent.

TOP ^

6. Activités projetées

Les activités envisagées se divisent en trois principaux évènements répartis sur les deux semestres (pour une durée maximale de 15 jours):
L’organisation et la localisation des ateliers changeront à tour de rôle. L’organisation sera à la charge des membres de l’université/faculté locale, porteuse du projet, avec l’aide et le conseil du bureau du PDRHSR.

6.1. Un atelier La thèse en pratique (insistant sur les compétences pratiques et transférables)

  • ateliers d’écriture/rédaction de la thèse, d’article, d’un CV, de candidatures diverses, etc.
  • ateliers de présentations orales: communication générale (savoir se présenter, discours, postures); préparer une soutenance/leçon, workshop, summer schools, communication dans des conférences, etc.
  • expériences personnelles, forum de questions et mises en commun des ressources documentaires et économiques, etc.

Cet atelier pourra être l’occasion d’une rencontre plus informelle avec un-e invité-e qui parlerait davantage de son parcours personnel, et/ou le lieu d’interactions avec la société civile, par le biais d’invitation de journalistes, institutions diverses, ONG, potentiellement employeurs/euses, etc.

6.2. Une Journée des doctorant-e-s

On privilégiera ici les exposés de travaux en cours (par exemple pour des articles ou des sous-parties de thèse) par quelques doctorant-e-s avancé-e-s, avec des répondant-e-s des universités concernées, travaillant sur des thèmes proches.

6.3. Conférence-atelier (méthodologie, thématiques et théories transversales)

Il s’agit d’un atelier thématique, ouvert par la conférence d’un-e invité-e spécialiste du domaine.
Cette journée portera sur un sujet potentiellement transversal, tel que:

  • des théories ou méthodes en débat (par exemple, les conditions du comparatisme, ou les définitions du ‘fait religieux’);
  • des thématiques (par exemple, la problématique de genre, les processus de canonisation d’une tradition, les prophétismes, etc.);
  • des notions ou des auteurs cruciaux dans l’histoire de la discipline, etc.

Les propositions d’ateliers doivent être portées par au moins 5 doctorant-e-s, pour permettre à un maximum de doctorant-e-s d’intervenir, ainsi que garantir un public minimum. Les propositions sont circulées par le réseau de diffusion, et appel à contributions. Ces présentations, revues et corrigées, seront publiées sous forme d’Annales du Programme doctoral, regroupant donc quasi-exclusivement des contributions de doctorant-e-s ou post-doctorant-e-s. Les enseignant-e-s contribueront par leurs interventions, discussions et réponses aux questions des doctorant-e-s.
 

Le début effectif des activités du PDHSR est proposé pour Janvier 2014.


Modalités d’inscription aux activités

L’inscription se fera par e-mail auprès du/de la futur-e coordinateur/trice du PDHSR.

Dans le souci d’éviter de rebuter, ou surcharger les doctorant-e-s (qui doivent conserver un maximum de temps pour leurs recherches et la rédaction de la thèse), le Comité préfère une validation par de simples attestations de présence.

Evaluation interne
Chaque manifestation est évaluée par écrit, moyennant un questionnaire par les organisateurs ainsi que par les participant-e-s.
Le Comité organisateur intègre les résultats de ces évaluations dans ses rapports d’activités annuels, envoyés aux collègues participants de toutes les facultés, et il en tire les conséquences pour les manifestations suivantes.

TOP ^

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 27 00
Fax +41 21 692 27 05