Thèses en cours

Gillian Albert Sznitman

Parenting, coparenting, and adolescent identity development: Longitudinal relationships and impact of parental mental illness

Szintman_web.png

Mes intérêts portent sur la compréhension des interactions familiales et leurs effets sur le développement des enfants, et plus particulièrement dans le cadre de situations de maladie mentale parentale. Je me suis intéressée dans le cadre de mon mémoire de master à l’observation des interactions mère-bébé lorsque la mère souffre de symptômes dépressifs. Mon travail de doctorat continuera sur ce thème de recherche en explorant les liens entre la parentalité, la coparentalité, et le développement identitaire des adolescents ainsi que l’effet potentiel de la dépressivité parentale sur ces relations.

Page personnelle de Gillian Albert Sznitman

Sous la direction du Prof. Grégoire Zimmermann

Sophie Baudat

Des attitudes parentales aux habitudes de consommation d’alcool: le rôle des pairs et du dévoilement de l’adolescent

L’adolescence est une période propice à l’expérimentation des conduites dites "à risque". Plusieurs facteurs de risque et de protection ont été mis en évidence dans la littérature, notamment au niveau de l’entourage (par exemple, la relation aux parents et la consommation de substances par les pairs). Mon projet de recherche propose d’apporter de nouvelles connaissances sur les attitudes parentales et climats familiaux protecteurs (p.ex., réceptivité/soutien parental, soutien à l’autonomie vs contrôle psychologique, qualité de la relation) par rapport à la consommation d’alcool des adolescent.e.s, tout en tenant compte de l’influence exercée par les pairs (ami.e.s et partenaires amoureux) durant cette période développementale. Je m’intéresse en particulier aux facteurs qui favorisent ou non le dévoilement par les adolescent.e.s d’informations relatives à leurs loisirs et à leurs ami.e.s - aspect fortement lié à un bon ajustement psychosocial.

Page personnelle de Sophie Baudat

Sous la direction du Prof. Grégoire Zimmermann

Cindy Eira Nunes

Processus de changement en jeu dans les interventions systémiques brèves

eira_nunes_web.jpg

Ma thèse porte sur les processus thérapeutiques en jeu dans une thérapie systémique brève destinée aux couples de parents. L’objectif est d’évaluer les apports respectifs ainsi que combinés des interventions thérapeutiques sur la relation conjugale et sur la relation coparentale. Prenant en compte les différents facteurs contextuels et interpersonnels, ma thèse visera à dégager les éléments qui en thérapie facilitent, précipitent, ou déclenchent le changement.

Page personnelle de Cindy Eira Nunes

Sous la direction de la Prof. Joëlle Darwiche

Esther Liekmeier

Can affective behavior in couples’ interactions predict change of romantic satisfaction, coparental satisfaction and individual symptomatology in parent couples’ therapy ?

Liekmeier-1.png

Ma thèse s’intéresse aux comportements affectifs dans les interactions de couple de parents qui suivent une psychothérapie. Plus précisément, en analysant des séquences filmées dans lesquelles ces couples discutent d’un sujet de désaccord dans leur équipe de parents, j’aimerais investiguer si le comportement affectif (terme qui définit le caractère observable des émotions dans une interaction) est lié à la qualité de la communication au sein du couple. Finalement, l’objectif de ma thèse est d’explorer si le comportement affectif de l’un des partenaires avant de commencer la thérapie de couple permettrait de prédire l’évolution (positive ou négative) de sa propre satisfaction conjugale, sa satisfaction coparentale et sa détresse individuelle, ainsi que l’évolution de ces variables chez son partenaire.

Page personnelle de Esther Liekmeier

 

                                                                      Sous la direction de la Prof. Joëlle Darwiche

Gloria Repond

Familles recomposées: importance de la relation coparentale dans le nouveau couple et du lien au beau-parent pour l'enfant

repond_web.jpg

Ma thèse de doctorat a pour objet les familles recomposées. Je m'intéresse tout particulièrement à la qualité de la relation coparentale entre le parent biologique et le beau-père ou la belle-mère, thématique encore peu explorée jusqu’ici. Mon intérêt est de comprendre la fonction de cette relation pour la dynamique familiale et en particulier pour le développement de l’enfant. Les données sont récoltées par questionnaires et grâce à une tâche d'observation filmée, permettant d’évaluer la qualité des interactions coparentales.

Page personnelle de Gloria Repond

Sous la direction de la Prof. Joëlle Darwiche

Annina Riggenbach

La douleur chronique de l'adolescent dans sa famille: quelle est l'influence de l'autonomie dans la gestion des douleurs et leur impact au quotidien ?

riggenbach_web.png

La douleur chronique d’un enfant ou un adolescent est un carrefour complexe où interagissent une multitude d’acteurs. Familles, amis, soignants, professeurs… Chacun avec son vécu et sa grille de lecture interagit avec l’enfant. Cela découle sur une richesse d’interactions qui valent la peine d’être mises en lumière afin qu’elles soient des ressources et aident l’enfant à aller bien malgré ses douleurs. Dans mon travail de thèse, je tente de comprendre comment le sentiment d’autonomie des adolescents atteints de douleurs chroniques peut les aider à mieux vivre au quotidien. Je m'appuie sur les modèles théoriques contemporains dans la douleur pédiatrique et je tente de les lier à des théories développementales. Parallèlement, je m’intéresse au deuil dans la maladie, la mort ou lors des diverses migrations éprouvées au cours de la vie, tant dans sa dimensions cliniques que dans l'étude des représentations.

Page personnelle d'Annina riggenbach

Sous la direction du Prof. Rémy Amouroux

Nicolas Zaslawski

zaslawski_web.png

Mon travail de thèse porte sur le problème de la naturalisation de la phénoménologie et sur l’apport plus spécifique de Francisco Varela dans ce champ de recherche né aux alentours des années 1990. De nombreux auteurs ont déjà pris position sur ces questions (D. Zahavi, Sh. Gallagher, E. Thompson, N. Depraz, M. Bitbol, F. Varela pour ne citer que les plus influents) et il s’agit pour moi d’insister sur les spécificités, les avantages, mais également sur les éventuelles limites, du programme de recherche initié par F. Varela en 1996 sous le nom de « neurophénoménologie » et qui tente précisément une articulation des perspectives en première et en troisième personne pour penser l’expérience vécue.

Page personnelle de Nicolas Zaslawski

Sous la direction du Prof. Rémy Amouroux,
en collaboration avec Étienne Bimbenet (Jean Moulin Lyon 3)

Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 22 00
Fax +41 21 692 22 11